Didier de Plaige

Prochaine déclassification en Nouvelle-Zélande

janvier 28th, 2010 Posted in Janvier 2010

Un nouveau pays va rejoindre les nombreuses nations qui ont commencé à déclassifier leurs archives sur les Ovnis. Peu de francophones connaissent la Nouvelle-Zélande, située aux antipodes de la France.

Pourtant il y a eu des observations intéressantes dans ce pays, comme celle de Kaikoura filmée par des journalistes australiens, qui avait même laissé des traces radars. The Press, qui est en partie à l'origine de cette prochaine opération de déclassification, explique qu'il faudra attendre encore un peu. Un article de Charlie Gates :

The Press

"Des centaines de pages de dossiers secrets sur les observations d'Ovnis en Nouvelle-Zélande seront déclassifiées par l'armée cette année. Ils contiennent des rapports d'observations d'Ovnis de 1979 à 1984, dont celle de Kaikoura qui date de Décembre 1978.

Les dossiers sont conservés par les Archives de Nouvelle-Zélande et devaient être rendus publics ce mois-ci, mais la "Force de Défense" n'a pas fini de supprimer les données personnelles, en conformité avec la Loi sur la protection des individus.

Article 1979

Début Janvier 1979, l'Air Force avait un Skyhawk prêt à enquêter sur les mystérieuses lumières de Kaikoura.

Un porte-parole de la Force de Défense explique : "Pour le moment nous faisons des copies de ces documents, en effaçant les renseignements personnels. Une fois ce travail terminé, nous espérons être en mesure de publier dans le cours de l'année une copie de tous les dossiers Ovnis, y compris certains par anticipation de leur date de déclassification."

Des lumières avaient été observées dans le ciel de Kaikoura en Décembre 1978 et filmés par une équipe de journalistes australiens. Un avion suivait ces lumières, qui laissèrent des traces radar.

Un homme qui travaillait à l'époque pour le département de l'aviation civile du Ministère des Transports attend de pouvoir consulter les dossiers du gouvernement. L'homme a souhaité garder l'anonymat, mais il était employé à l'aéroport international de Christchurch.

Il a déclaré avoir vu des avions de l'US Air Force, portant des marques d'identification inhabituelles, qui patrouillaient la région. Il estime que toute l'histoire au sujet de ces lumières n'a pas été révélée : "Si on considère que l'US Air Force a fait tout ce chemin pour venir jusqu'ici, et y soit restée 3 jours, c'est bien qu'il devait y avoir quelque chose".

C'est en août 2009, et en vertu de l'Official Information Act, que The Press avait réclamé tous les dossiers Ovnis auprès de la Force de Défense.

L'autorité avait d'abord répondu que la demande "requèrait un travail préalable de classement, de recherches et de consultation très important, afin de déterminer quelles informations pourraient être déclassifiées" et qu'elle "n'était pas en mesure de déployer du personnel pour entreprendre cette tâche".

Elle avait ajouté que tous les dossiers publics se trouvaient aux Archives de Nouvelle-Zélande. The Press s'était alors adressé aux Archives pour pouvoir les consulter, mais n'avait pas eu accès à ces documents car la Force de Défense les avait empruntés.

Suzanne Hansen, directrice du groupe de recherches UFOCUS NZ, est contrariée de ce retard, bien qu'elle comprenne les raisons de confidentialité : "Nous sommes en pourparlers avec la Force de Défense néo-zélandaise depuis de nombreuses années...

C'est frustrant pour la recherche parce que nous aimerions confronter ces observations avec les données recueillies dans d'autres pays."

Suzanne Hansen

Selon elle, certaines observations pourraient être la manifestation de technologies extraterrestres. "Certains cas ne relèvent surement pas de nos moyens terrestres. Il a été prouvé scientifiquement que de telles visites sont possibles."

Pour Vicki Hyde, la présidente des "Skeptics" de Nouvelle-Zélande, les dossiers secrets ne doivent pas présenter un intérêt majeur : "Tous les gouvernements du monde ont des dossiers de ce genre, et ils ne sont pas aussi excitants que vous pourriez l'imaginer.

Le gouvernement est obligé d'enregistrer ces témoignages, et ça peut donner la fausse impression qu'il se passe vraiment quelque chose. Il y a probablement une vie intelligente ailleurs, mais c'est une autre question de savoir si elle est venue ici pour jouer avec nous dans un jeu de cache-cache cosmique.

Il y a une marge considérable entre rapporter un évènement mystérieux dans le ciel et déclarer que c'est un engin piloté par les extraterrestres." Pour Vicki Hyde, la plupart des observations pourraient se ramener à des choses banales, comme des satellites ou des oiseaux.

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.