Didier de Plaige

La Spirale de Norvège : autre hypothèse

janvier 19th, 2010 Posted in Janvier 2010

Dan Eden, journaliste de ViewZone, a reçu les confidences d'un de ses anciens contacts. Il souhaite partager avec ses lecteurs son explication de la "Spirale de Norvège", qui était apparue au matin du 12 décembre 2009 : la controverse ne semble pas terminée...

"Il y a une dizaine d'années, alors que j'enquêtais déjà pour ViewZone, je fus invité à Fairbanks, en Alaska, pour y observer une installation militaire secrète. Mes hôtes étaient deux jeunes hommes qui avaient été récemment mis à pied par la Navy. Ils étaient préoccupés par deux tests réalisés avec un puissant émetteur, capable de produire une réflection d'énergie électrique et cinétique sur la couche de l'ionosphère - à environ 160 kms d'altitude.

Norway spiral

Nous avons tous entendu parler de l'installation HAARP de Gakona, en Alaska (image ci-dessous). Mais celle que je devais visiter était beaucoup plus étendue et plus puissante. Elle se situe au nord de Fairbanks, dans une zone connue sous le nom de "Poker Flat". Ces hommes m'ont expliqué que l'installation de Gakona n'était qu'une façade.

Ce document de l'Air Force (Geophysics Laboratory) et de la Navy (Office of Naval Research) confirme le financement par le Département de la Défense d'un second site à Poker Flat.

HAARP Gakona

Je ne fus pas autorisé à prendre des photos ni à révéler l'identité de ces deux hommes, mais j'avais publié toute l'histoire. Nous étions restés en contact.

L'un d'eux m'a écrit cette semaine, et il voulait me parler de ce qu'on a surnommé la "spirale" de Norvège.

Il est persuadé que cette spirale n'est pas due à l'échec d'une fusée russe. Il avait observé la même configuration lorsque les expériences furent conduites, à très haute puissance, avec l'émetteur secret de Fairbanks.

L'incident de Norvège n'est pas tranché. Ca s'est passé à quelques kilomètres de Tromso, où se trouve le très puissant réchauffeur ionosphérique. Officiellement, sa puissance est de 1 Gigawatt en sortie.

Je pense en effet que l'histoire racontée par mon contact est plus crédible que celle d'une fusée russe. Tout d'abord, de telles spirales ont déjà été observées - en Russie et en Chine :

Russie Chine

En ces deux occasions, la spirale était le résultat de "tests atmosphériques" conduit avec une arme à énergie dirigée. L'installation russe (ci-dessous), est à Vasilsursk (on la nomme "SURA"). Elle est bien connue et dégagerait, dit-on, 190 Millions de Watts. Ses coordonnées : 56 07'06.64"N / 46 02'05.38"E. Les emplacements en Chine ne sont pas précisés; toutefois, la signature de leur fonctionnement devrait être semblable.

Sura

Voici ce que mon contact m'a adressé afin que je puisse le publier : "J'ai travaillé sur le "réchauffeur" qui se trouve à Poker Flat, près de Fairbanks. Nous étions deux du même âge, et nous avions sympathisé.. Il travaillait au service "Com", où se trouvent les ordinateurs et les émetteurs. J'étais chargé de la maintenance des cables coaxiaux et des tours avec les antennes.

A l'époque, en 1998, nous avions été alertés parce que le réchauffeur était une installation secrète et la Navy conduisait des recherches dont nous pensions qu'elles pouvaient être dangereuses pour les personnes et l'environnement. Leurs dispositifs à faible puissance de Gakona étaient bien connus et mobilisaient toute l'attention, grâce à des relations publiques bien orchestrées, tandis que l'endroit où nous étions affectés, le véritable HAARP, causait des trous dans l'ionosphère avec un rayonnement d'un milliard de watts effectifs.

Nous avons assisté à deux expérimentations très impressionnantes, mais ne savons pas s'il y en eut d'autres. Elles ont eu lieu pendant les mois d'hiver, et c'est à ce sujet que je vous écrit.

Lorsque j'ai vu ces photos et videos de la spirale dans le ciel de Norvège, j'ai tout de suite réalisé de quoi il s'agissait. J'ai surtout été frappé de voir cette spirale bleue qui se dirigeait vers l'immense spirale blanche. C'est ce que nous avions constaté lorsqu'ils avaient "testé" le réchauffeur de Poker flat."

Norway spiral

"Mon collègue m'a raconté le premier test auquel il a assisté à Poker flat. Je n'ai pu voir que le second. Et ça ressemblait exactement à cette photographie de Norvège. Le mouvement en spirale de la ionosphère illuminée est contrôlé par ordinateur. C'est ce qu'on obtient quand on charge l'atmosphère. Il leur faut maintenir l'émission pour conserver une forme particulière, afin que la transmission en basse fréquence soit réfléchie dans la direction souhaitée.

Ils ne l'utilisent plus pour la fonction de radar. Les réchauffeurs servent maintenant à des expériences en tomographie géologique et des tirs de vagues électromagnétiques. D'autres personnes qui ont travaillé sur le site ont raconté qu'ils pouvaient provoquer des tremblements de terre et des forces de marée. L'énergie s'accumule dans les hautes couches de l'ionosphère. Un élément est surajouté afin qu'il soit encore plus puissant, mais je ne l'ai pas constaté; ça m'a juste été rapporté pendant que je me trouvais là-bas.
L'histoire du missile n'est qu'une pauvre excuse. Dès qu'un missile s'écarte de sa trajectoire, on le fait exploser. J'ai également vu plusieurs de ces incidents sur la zone de tir de Poker flat. Je sais ce qui a produit cette spirale, et j'espère que les gens ne se laisseront pas raconter n'importe quoi." -
Source

Détails techniques, Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.