Didier de Plaige

La Terre en sursis

janvier 14th, 2010 Posted in Janvier 2010

Comme s'il ne suffisait pas qu'elle soit menacée par quelques astéroïdes incontrôlables, ou de puissantes tempêtes solaires, la vie sur Terre peut disparaître d'un instant à l'autre dans un flash de lumière. On doit ce rappel à une équipe d'astronomes de l'université Villanova. Ils se sont intéressés à une région précise de l'espace, mais la menace n'est pas isolée. Ben Sandilands est l'un des nombreux journalistes qui ont propagé l'information :

"Des astronomes ont récemment attiré l'attention sur une étoile dont l'explosion pourrait balayer la Terre. Elle est en voie d'auto-destruction, ce qui peut produire à tout moment une rare supernova de type 1a, dégageant une puissance de l'ordre de 20 milliards de milliards de milliards de mégatonnes de TNT.

T Pyxidis est une nova récurrente située dans la constellation de la Boussole (ou Pyxis) qu'on peut apercevoir dans l'hémisphère sud. Des études récentes ont montré que cette étoile est beaucoup plus proche qu'on ne l'avait pensé. Elle se situe à 3.260 années-lumière de notre système solaire.

L'explosion thermonucléaire pourrait arracher notre couche d'ozone, qui actuellement nous protège des radiations mortelles. Toute vie sur Terre serait alors condamnée.

Ce scenario-catastrophe a été exposé par des astronomes de l'université Villanova, à Philadelphie. Edward M. Sion, Patrick Godon et Timothy McClain ont présenté leurs travaux devant la 215ème réunion de la Société Astronomique Américaine, à Washington, DC.

Ils avaient appris grâce au satellite International Ultraviolet Explorer que T Pyxidis est en fait un système binaire composé d'une naine blanche, qui ne cesse de croître en aspirant le gaz de sa voisine, riche en hydrogène, une étoile semblable à notre soleil. La naine blanche est une étoile bien plus petite que la Terre, mais beaucoup plus massive qui possède un champ gravitationnel extrêmement puissant.

Elle se détruira en atteignant sa masse critique, ou limite de Chandrasekhar. L'explosion de type 1a illuminera brièvement l'ensemble de la galaxie, et générera un flux intense de rayons gamma. Cette simulation montre le processus en détails.

Des explosions thermonucléaires se produisent régulièrement tous les 20 ans depuis 1890 - mais le phénomène n'a pas été constaté après 1967."

Ben Sandilands conclut ainsi son article : "Combien de temps nous reste-t-il ? Aussi bien 10 millions d'années que seulement 10 minutes, parce que le phénomène pourrait s'être produit il y a 3.259 ans. De toutes façons nous n'aurions rien vu venir." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.