Didier de Plaige

Préambule à Divulgation 2009

octobre 17th, 2009 Posted in Octobre 2009

Ce résumé devrait faciliter la compréhension de la première partie de l'intervention de Stephen Bassett ce dimanche à l'Espace Saint-Martin.

"Sans risquer de créer un incident diplomatique, la France avait envoyé un message fort aux Etats-Unis en publiant le Rapport Cometa dès 1999." Extrait de ses conclusions : "Il parait naturel que, dans l'esprit des chefs militaires américains, le secret doive être gardé le plus longtemps possible.

Seule une pression croissante de l'opinion publique, éventuellement soutenue par des résultats de chercheurs indépendants, des divulgations plus ou moins calculées ou encore un accroissement brutal des manifestations d'OVNI, pourraient, peut-être, amener les dirigeants et les responsables américains à modifier leur attitude."

S. Bassett commente : "Mais la plupart des medias américains, à part le Boston Globe, avaient simplement considéré que la position française ne mettait pas directement en cause les Etats-Unis.

Puis d'autres pays ont commencé à déclassifier leurs archives : le Canada, le Mexique, le Brésil, l'Australie, la France, l'Angleterre, le Danemark...

Rapport Cometa

Cependant l'embargo sur la vérité n'est toujours pas levé." Steven Bassett évoque ensuite l'Uruguay et la Suède en 2009. "Dans certains cas, les dossiers ont été obtenus par des groupes privés de recherches ufologiques. En Russie, la marine a diffusé cette année ses archives d'Ovnis aperçus en mer. Deux mois plus tard, Obama décidait de renoncer à l'installation de missiles balistiques en Europe... Il se passe bien quelque chose, comme si des aménagements discrets se mettaient en place.

Nous assistons à une partie d'échecs internationale, où le perdant va devoir déposer son Roi avec élégance, pour sauver les apparences. L'une des pièces essentielles sur l'échiquier est pour moi l'initiative Rockefeller, 1993-1996." Le conférencier recommande de lire les détails sur le site web de Grant Cameron.

Rockefeller - Clinton

Laurence Rockefeller avait demandé à son avocat, Henry Diamond, d'adresser une lettre au Dr. John Gibbons, conseiller scientifique de Bill Clinton. Le milliardaire envisageait en mars 1993 de publier une pleine page dans tous les principaux journaux.

Bill et Hillary Clinton lui avaient rendu visite sur son ranch. Parmi les principaux acteurs de cet épisode, l'avocat Webster Hubbell - auquel Bill Clinton avait demandé d'enquêteur pour lui sur les dossiers Ovnis, et Melvin Robert Laird, ancien Secrétaire à la Défense.

C. B. Scott-Jones, le journaliste Dick Farley, et le sénateur Claiborne Pell faisaient partie de l'entourage direct de Rockefeller.

Egalement concernées à l'époque, la Sénatrice Patty Murray et la Secrétaire de l'US Air Force, Sheila Widnall.

S. Bassett a également identifié un groupe, qu'il nomme les Watchers (observateurs) parmi lesquels Al Gore, Léon Panetta, Bill Richardson, et le sénateur républicain Steven Schiff. C'est lui qui demanda à la Commission du Congrès de publier tous les documents relatifs à l'affaire de Roswell, mais l'US Air Force répondit finalement que l'essentiel des documents demandés avaient été égarés...

Bassett termine cette seconde liste en évoquant John Podesta, "l'un des personnages parmi les plus importants, que Barack Obama avait placé l'an dernier à la tête de son équipe de transition présidentielle. Il ne faudra pas le perdre de vue, parce qu'il a réclamé publiquement la Divulgation en 2002."

L'activiste présente ensuite le groupe des chercheurs : Don Berliner, son co-auteur Antonio Huneeus, Richard Hall, Robert Teets, John Mack, le Dr Leo Spinkle, Steven Greer, Bruce Maccabee, Linda Moulton Howe, le Dr Jacques Vallée, Colin Andrews, Victoria l'épouse du Colonel John Alexander, Karl Pflock, et le Dr Richard Boylan. Tous étaient impliqués à des degrés divers dans l'Initiative Rockefeller.

Pourtant, un article de Todd S. Purdum publié le 29 août 1995 dans The New-York Times avait préféré parler de la météo le jour de la visite des Clinton sur le ranch.

John Podesta

Tous les documents de référence sont publiés sur le site web du PRG.

Après ce rappel historique, indispensable pour comprendre ce qui se passe à Washington, le conférencier va décrire les manoeuvres sous les trois dernières présidences américaines. Il exposera surtout pour quelles raisons la Divulgation lui parait imminente avec Barack Obama.

Le lendemain, Stephen Bassett sera présent à Paris pour des entretiens privés.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.