Didier de Plaige

Double impact sur la Lune

octobre 1st, 2009 Posted in Octobre 2009

Le point d'impact du LCROSS de la NASA, qui doit s'écraser sur la Lune le 9 octobre, vient d'être modifié. Un nouveau cratère a été choisi, qui augmente les chances de trouver de la glace d'eau.

On sait maintenant qu'il est possible de trouver un peu d'eau sur la surface lunaire, mais des chercheurs pensent que les cratères situés dans la zone d'ombre des pôles en recèlent de grandes quantités. C'est une ressource dont ils aimeraient s'assurer pour couvrir les besoins des futures bases.

Le LCROSS (Lunar CRater Observation and Sensing Satellite) a été programmé pour s'écraser au pole sud de notre satellite, à près de 9.000km/h, afin que les chercheurs puissent détecter sa présence dans le panache de l'impact. Le 9 Octobre, l'engin dirigera vers sa cible les 2.400kgs de l'étage supérieur de son lanceur, puis il s'écrasera à son tour 4 minutes plus tard.

LCROSS

Début septembre, le choix s'était porté sur un cratère de 48kms d'envergure nommé Cabeus A. Selon les données du Lunar Prospector, qui se trouvait en orbite autour de la Lune en 1998 et 1999, l'endroit devait présenter de hautes concentrations d'hydrogène.

Cabeus

Mais des mesures plus récentes, réalisées par le LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) ont montré que les quantités n'étaient pas très élevées. Cabeus A n'était finalement pas une cible intéressante, parce que le cratère n'est pas totalement dans l'ombre.

Le LCROSS va maintenant cibler un cratère de 98 kms de diamètre nommé Cabeus. Anthony Colaprete, du Ames Research Center de la NASA, basé à Moffett Field, en Californie, a fait savoir que les données fournies à la fois par le Lunar Prospector et le LRO "montrent une quantité importante d'hydrogène".
Cabeus n'avait pas été choisi initialement parce qu'une falaise cache en partie la vue sur le cratère depuis la Terre :

"Il y a une montagne qui culmine à environ 6 kms sur le côté nord du cratère. Par conséquent les éjections ne pourront être observées qu'en atteignant une certaine altitude". Or la plupart des débris devraient culminer à 10 kms d'altitude.

Depuis quelques jours, "il est maintenant démontré, avec la plus grande certitude, que Cabeus présente les plus fortes concentrations d'hydrogène au pôle sud". Vendredi dernier, les propulseurs du LCROSS ont été activés pour viser la nouvelle cible.

L'équipe a constaté qu'une petite vallée dans la montagne qui fait obstacle, devrait permettre à un rayon de soleil d'éclairer le panache créé par l'impact du LCROSS.

Après l'abandon de la mission indienne Chandrayaan-1 en Août dernier, le LCROSS et le LRO seront les seuls observateurs directs depuis l'orbite lunaire.
Le télescope spatial Hubble, de même que le GeoEye (un satellite privé d'imagerie à très haute résolution), ainsi qu'un bon nombre de télescopes terrestres, seront mobilisés pour observer l'évènement. -
Source

La surface éclairée montre la zone privilégiée d'observation.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.