Didier de Plaige

Un vétéran de la recherche scientifique

septembre 25th, 2009 Posted in Septembre 2009

Le 15 juillet dernier, alors qu'il venait de rédiger un article sur "La Divulgation & la Sécurité nationale", l'activiste Ed Komarek a eu un échange téléphonique prolongé avec Ray Stanford, un pionnier de l'ufologie américaine : "Il avait fondé en 1964 le Project Starlight International, devenu en 1974 le principal programme privé de collecte de données. Le nom ayant ensuite été 'usurpé' par Steven Greer, il l'a changé pour Organization for Physical UFO Science.

"Lors de ce premier contact, nous avons dialogué pendant huit heures d'affilée. Ray a maintenant 71 ans, et il se remet d'une crise cardiaque. A ma connaissance, personne n'a poussé aussi loin l'étude scientifique du phénomène Ovni.

Cependant le nécessaire n'a pas encore été fait pour mettre ses recherches à disposition sur internet. Pendant quarante ans, il a toujours préféré poursuivre ses travaux de manière assez discrète. On verra pas la suite ce qu'il pense des organisations ufologiques.

Il m'a confié qu'il avait rassemblé des preuves scientifiques, non seulement de l'existence des vaisseaux extraterrestres et de leurs occupants, mais aussi sur leur mode de propulsion. Il possèderait même des photos des pilotes, et elles n'ont jamais été publiées.

Ray Stanford

Ray m'a raconté qu'il lui était arrivé, au fil des années, de briefer de nombreux scientifiques de haut niveau, qui poursuivaient des recherches classifiées ou non sur la dynamique des plasmas et les systèmes de propulsion électromagnétiques; ils avaient chaque fois été stupéfaits des éléments qu'il leur apportait. Il m'a cité des noms, des dates, et des labos. Ray préfère parler de AAO, ou 'Anomalous Aerial Objects'. Il pense, et je le lui accorde volontiers, que personne dans le domaine public n'a rassemblé autant de preuves tangibles ni de connaissances techniques aussi détaillées.

Il a été particulièrement déçu par la communauté ufologique, en partie parce qu'elle est selon lui infiltrée par des gens du renseignement, et que nombre de "chercheurs" travaillent directement ou indirectement pour la CIA et d'autres agences.

Il m'a donné toutes sortes d'exemples, citant des personnes réputées du FUFOR et d'autres organisations aussi connues.

Je pense comme lui que ces organisations réputées, qui semblent encourager des enquêtes scientifiques sur les Ovnis, jouent un double jeu et font en sorte que leurs chercheurs ne disposent pas des instruments nécessaires (des gravimètres et des magnétomètres enregistreurs, des caméras à haute résolution ou spectrographiques, etc...).

Nous sommes tombés d'accord pour considérer que les organisations ufologiques bien établies agissent délibérément pour détourner l'attention du public et des scientifiques vers des pistes beaucoup moins pertinentes, comme les études de traces et les récits anecdotiques rapportés par des enquêteurs civils, ou à consacrer trop de temps sur les documents déclassifiés par les gouvernements.

Ray et moi avons fait le constat que la communauté ufologique s'intéresse très peu aux recherches menées de manière scientifique, et nous pensons que c'est du en bonne partie à l'infiltration par les services de renseignement ainsi qu'à des opérations de diversion. L'ensemble de ces documents démontre que la CIA a bien la haute main sur tout ce qui concerne le phénomène Ovni.

Ray m'a expliqué que ces agences avaient couramment utilisé de prétendus "contactés" pour semer la confusion. Il se souvient que George Adamski, il y a bien longtemps, lui avait avoué qu'il n'avait jamais eu de contact, et montré comment il avait truqué ses photos d'ovnis. Cette expérience avec Adamski et d'autres "contactés" comme Dan Fry et George Van Tassel, l'ont incité à la plus grande prudence.

On peut comprendre, pour cette raison, que Ray Stanford ne soit pas toujours bien apprécié dans les milieux ufologiques.

Il m'a cité en exemple un "scientifique" bien connu, qui était lié à la CIA depuis l'époque du NICAP : lors d'une réunion du FUFOR en 1987, quelqu'un lui avait demandé qui finançait le symposium commun MUFON-FUFOR; il avait reconnu qu'une organisation de façade, basée à Alexandria, en Virgine, avait contribué pour une somme de 100.000 dollars.

Ray m'a précisé le nom de la compagnie et raconté comment il avait pu vérifier ses liens avec la CIA, grâce à un Ph.D. qu'ils avaient cherché à recruter. Ce point nous a également été confirmé par un retraité de la NSA, et d'autres personnes bien informées.

Ray Stanford

Tout ceci explique que Ray Stanford n'attende plus rien de la communauté ufologique, même s'il continue de s'intéresser à ce qui est publié sur internet. Il est persuadé que sa contribution sera plus efficace en destinant ses preuves aux milieux scientifiques.

Lettre de A. Hynek

Il pourrait causer quelques surprises désagréables en exposant les connexions entre les réseaux de renseignement CIA-MJ 12 et la communauté ufologique, qui ont souvent permis d'écarter ses découvertes.

Ray pense que ses preuves intéresseront la communauté scientifique, parce qu'il a suivi des protocoles rigoureux, et que ses études, couvrant plusieurs décennies, pourront contribuer à ce que l'ufologie intégre la recherche officielle. Cependant Ray m'a expliqué que plusieurs de ses preuves (sur l'intelligence du phénomène et ses implications pour l'humanité) pourraient avoir des conséquences assez dérangeantes.

Il se demande si cette divulgation sera bien assimilée. Nous avons plusieurs fois débattu de cette question au cours de notre échange téléphonique.

Ray n'a pas l'intention de publier ses expériences personnelles de son vivant, afin que dans un premier temps seules les données scientifiques soient appréciées. Il va commencer par exposer ses preuves relatives au système de propulsion, telles que ses instruments les ont enregistrées." - Source

Témoignage du professeur Allen Hynek, le 6 juillet 1976

Ed Komarek vient de nous faire savoir qu'un premier long texte de Stanford est maintenant en ligne. Les preuves ont été rassemblées dans une présentation PowerPoint, destinée en priorité aux scientifiques.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.