Didier de Plaige

Lévitation de souris

septembre 14th, 2009 Posted in Septembre 2009

"Une équipe de scientifiques a réussi à faire léviter des petites souris dans le cadre d'une recherche pour la NASA. Ils contribuent ainsi aux études sur la perte de densité osseuse en faible pesanteur, lors des voyages dans l'espace.

Les chercheurs ont travaillé dans plusieurs laboratoires aux Etats-Unis, dont le Jet Propulsion Laboratory à Pasadena, en Californie, et à l'Université du Missouri. La recherche était conduite à la demande de la NASA, et ses conclusions viennent d'être publiées dans la revue Advances in Space Research, le 6 Septembre 2009.

Ils ont conçu un simulateur de gravité variable, en utilisant un aimant supra-conducteur qui produit un champ magnétique suffisamment puissant pour maintenir en sustentation l'eau contenue dans chacune des cellules du corps de la souris.

Levitating mouse

L'eau est faiblement diamagnétique; en présence d'un puissant champ magnétique, les électrons du liquide modifient légèrement leur orbite, ce qui crée de faibles courants en opposition au champ magnétique appliqué.

Si l'aimant est assez puissant, la répulsion diamagnétique de l'eau contenue dans le corps de la souris devient suffisante pour équilibrer la force de gravité. La lévitation diamagnétique avait déjà été expérimentée avec des insectes ou des grenouilles, mais c'est la première fois qu'elle est pratiquée sur un mammifère. Les souris étaient placées dans des cages aménagées pour les nourrir et évacuer les déchets, mais elles ne jouent aucun rôle dans la lévitation.

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Diamagnetic Levitation.flv

Yuanming Liu, du Jet Propulsion Lab, raconte que le premier cobaye avait trois semaines. La petite souris était passablement désorientée et s'est mise à tourner sur elle-même, en essayant vainement de trouver des points d'appui.

Par la suite, un tranquillisant fut administré aux cobayes. Ces expériences de lévitation ont été reproduites de nombreuses fois. Elles ont montré que les souris s'adaptaient rapidement, qu'elles pouvaient même s'alimenter et boire après quelques heures passées en lévitation. Même sans sédatif, les souris finissaient par s'adapter à l'apesanteur.

Aucun effet à court terme n'a pu être mis en évidence à la suite de l'exposition aux puissants champs magnétiques. Des études sur les rats avaient précédemment montré qu'ils se maintenaient en bonne santé même après 10 semaines d'exposition.

Les chercheurs attendent maintenant de faire financer des études sur les effets physiologiques d'une expérimentation prolongée, ce qui permettrait de mettre au point des solutions pour éviter que les astronautes soient affectés." - Source

L'explication qui nous est donnée peut sembler incomplète, parce que l'étude de cobayes dans l'ISS ne date pas d'hier. Des escargots, des chenilles, et des araignées y ont passé plusieurs mois. Le vol STS-119 avait emporté une dizaine de rats et huit salamandres vers la station internationale.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.