Didier de Plaige

Restrictions budgétaires à la NASA

septembre 10th, 2009 Posted in Septembre 2009

La Commission dirigée par Norman Augustine, chargée par la Maison Blanche de réviser les plans de la NASA, a finalement rendu ses conclusions. Quelques medias en avaient déjà publié les grandes lignes le 17 août.

"Le budget annuel de la NASA, actuellement de 18 milliards de dollars, devrait être rallongé de 3 milliards si l'on souhaite voir des astronautes retourner vers la Lune et s'aventurer au-delà.

Le rapport estime que les projets actuels de lanceurs et de vaisseaux destinés à remplacer la navette ne sont pas viables.

Le Président Obama va devoir trancher parmi les options proposées. Cependant, si la NASA doit continuer à remplir ses missions, la Commission ne lui laisse pas d'autre choix que de d'accorder à l'Agence un budget supplémentaire.

Elle a conclu que "la poursuite de l'exploration humaine est totalement incompatible avec le budget prévu en 2010."

Après le désastre de la navette Columbia en 2003, l'ancien président George W Bush avait proposé de renoncer aux stations en orbite pour retourner sur la Lune autour de 2020, en utilisant des fusées et des capsules de type Apollo.

Ares 1

Mais ce programme "Constellation", dont l'entrée en service était prévu à l'origine pour 2012, a déjà pris trois ans de retard en raison de difficultés techniques et budgétaires.

La Commission Augustine explique que ce délai serait probablement plus long, ce qui conduirait à devoir attendre sept années entre le dernier vol de la navette et le lancement de son successeur : "Nous n'avons trouvé aucun moyen crédible de réduire cette attente à moins de six ans".

Elle ajoute : "La seule possibilité serait de prolonger le programme des navettes." Les quatre autres options proposées au Président Obama impliquent soit l'annulation soit des modifications substantielles du projet Constellation. Les membres de la Commission estiment que le secteur privé aura un rôle important à jouer pour développer des moyens de placer des astronautes en orbite terrestre basse.

Sidemount Nasa

Parmi leurs recommandations, une extension à 2020 de l'ISS (la station Internationale), alors qu'il avait été prévu d'y renoncer d'ici 2016.

La Nasa a déjà depensé 8 milliards de dollars sur le projet Constellation. La réalisation de la fusée Ares I et de son module Orion est déjà très avancée. Un lanceur Ares 1 est même actuellement en place sur une aire du Centre spatial Kennedy pour effectuer son premier test en Octobre.

La plupart des spécialistes pensent que l'Ares 1 est condamné, mais que la formule d'Orion pourrait être adaptée au lancement selon la technologie employée pour les navettes.

Le Président Obama devra trancher le mois prochain, après avoir consulté l'ex-astronaute Charles Bolden, le nouvel administrateur qu'il a placé à la tête de la NASA, ainsi que John Holdren, l'un de ses principaux conseillers scientifiques." - Source

Comment les Etats-Unis pourraient-ils prendre le risque de se laisser distancer dans l'espace par la Chine, l'Inde, ou même le Japon ? La planche à billets serait-elle grippée ? A moins bien sûr qu'il ne soit plus nécessaire de financer les programmes officiels parce que le moment serait venu de reconnaître qu'il existe une flotte secrète en orbite...

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.