Didier de Plaige

Dimanche 2 Août

août 2nd, 2009 Posted in Aout 2009

Suite de l'enquête d'Anthony Bragalia sur la RAND Corporation : "Révélations sur les secrets bien gardés d'un laboratoire d'idées !" - Partie 2 sur 3

La RAND a été impliquée dès le début

Jan Aldrich

Un document officiel de l'Air Force rédigé le 12 Octobre 1948 a été retrouvé par le Project 1947, un groupe de recherches historiques. Le Project 1947 est piloté par Jan Aldrich, un chercheur réputé qui est soutenu par le CUFOS, une organisation privée de recherches ufologiques. Il est aussi un spécialiste reconnu en ce qui concerne les requêtes FOIA (Freedom of Information Act).

Le document de 1948 est très instructif au sujet de la RAND et des premières études sur le phénomène Ovni.

L'en-tête de ce document porte ce titre : "Request for Study by Rand Project", et il est adressé au Chef d'Etat-Major de l'US Air Force.

Son auteur est le Colonel W.R. Clingerman, chef opérationnel du Renseignement. Clingerman faisait partie du Project Sign, la première étude officielle de l'USAF sur le phénomène Ovni.

Clingerman requiert l'approbation du Chef d'Etat-Major : "Nous demandons que l'étude particulière, qui est décrite ici, soit approuvée et que la Rand Corporation soit autorisée à lancer une étude de priorités, sur les caractéristiques et l'ordre dans lequel doivent être traitées les demandes qui sont formulées."

Clingerman consacre un paragraphe à expliquer ce qu'il attend de RAND : "Il serait nécessaire qu'ils aident à la collecte d'informations relatives aux objets volants non-identifiés, qui pourraient être des vaisseaux spatiaux ou des prototypes, et rassemblent l'information technique concernant les formes et les performances de ces engins." Il ajoute : "Le Commandement apprécierait que les personnels scientifiques de RAND puissent fournir des indices scientifiques qui pourraient permettre leur détection et identification."

Clingerman précise aussi : "Nous demandons également que l'Air Materiel Command soit chargé de superviser le programme, en conformité avec les termes de la Lettre de mission 80-10 de l'Air Corps, du 21 juillet 1948, Section 3, Paragraphe 3."

Nous avons découvert que la RAND était très estimée par les plus hauts responsables du gouvernement. Cette organisation leur semblait très adaptée pour lancer des recherches sur le phénomène Ovni. On se disait que les "vaisseaux spatiaux" possédaient des "caractéristiques particulières" que seul le personnel de RAND saurait étudier - et que ses équipes pourraient découvrir "d'autres indices scientifiques" au sujet des "objets volants non-identifiés". Nous avons également appris que la RAND devait être "supervisée" par l'AMC dans la conduite de ces travaux, en conformité avec une "Lettre de mission" datée de l'année qui suivit le crash de Roswell. Ce document est disponible sur http://www.project1947.com

La RAND et l'analyse de photos d'Ovnis

Nous avons retrouvé une note de 1966 expliquant que la RAND Corporation avait coordonné l'analyse photographique d'images d'Ovni.

Les photos du 13 Novembre 1966 classées sous le nom de "Zanesville, OH UFO" avaient été prises par le barbier Ralph Ditter. Ces deux photos, qui avaient beaucoup circulé à l'époque, montrent une soucoupe assez grande au-dessus de la maison de Ditter. L'analyse photographique de RAND avait montré que l'objet n'était finalement qu'une maquette d'une dizaine de centimètres qui se trouvait à environ un mètre de l'objectif.

L'analyse était juste, et Ditter avait par la suite avoué qu'il avait monté ce canular pour satisfaire la curiosité de sa fille. On notera avec intérêt que de telles analyses sont d'ordinaire effectuées par la National GeoSpatial Intelligence Agency (anciennement le National Photographic Interpretation Center). RAND disposait donc apparemment des mêmes moyens - et les avait appliqués à étudier un phénomène Ovni.

Ditter Ufo Fake

La RAND et l'analyse d'observations d'Ovnis

Alors qu'il travaillait pour RAND, un analyste réputé, le Dr. James E. Lipp, avait rédigé l'un des deux rapports scientifiques pour le Project Sign de l'USAF. Il fut terminé en Février 1949 et classifié. Dans son rapport, Lipp fait une observation très astucieuse :

Il remarque qu'au printemps de l'année précédente, on avait procédé à cinq tests atomiques. Lipp a pensé que ces explosions pourraient avoir servi de "signaux de fumée interstellaires" - capables de déclencher un intérêt de la part d'extraterrestres. Même le sceptique Curtis Peebles avait admis que l'évaluation de Lipp pourrait constituer : "la première étude gouvernementale sur la vie extraterrestre."

Lipp écrit : "Il est envisageable que nous soyons visités par des visiteurs venus de l'espace." Au final, cependant, Lipp concluait prudemment que la plupart des rapports d'observations ne pouvaient prouver cette supposition, parce que ça ne lui "paraissait pas logique."

Les déclarations de RAND au sujet des E.T.

Andromède

Stephen H. Doyle, un scientifique de la RAND Corporation, est l'auteur en 1964 d'un ouvrage curieusement titré "Habital Planets for Man". Dole - en se fondant sur son analyse réalisée chez RAND - pense que l'existence d'une forme d'intelligence extraterrestre est extrêmement élevée, et même probable. Dans d'autres rapports, il estime le nombre de planètes habitées (en se basant sur l'information disponible à l'époque) à 640 millions !

Il apparait que la RAND n'avait pas seulement analysé le problème Ovni, mais également évalué les aspects cosmologiques concernant notre place dans l'univers, les possibilités de la présence E.T., et avait essayé de déterminer et quantifier les possibilités de vie extraterrestre.

Source - Suite et fin de l'enquête d'Anthony Bragalia demain.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.