Didier de Plaige

Samedi 23 Mai

mai 22nd, 2009 Posted in Mai 2009

"Obama annonce la Révision des pratiques de Classification." - Un article de Steven Aftergood, sur Secrecy News, le blog de la Fédération des Scientifiques Americains (FAS) (*) :

Dans un discours solennel sur la sécurité nationale, devant les personnels des Archives Nationales et plusieurs personnalités du gouvernement, le Président Obama a notamment déclaré le 21 mai :

"Nous avons lancé une révision de toutes les pratiques habituelles des agences responsables de la classification des documents, afin de déterminer quelles réformes sont possibles".

Alors que le Président s'était déjà largement exprimé sur la nécessité de rendre le gouvernement plus transparent, c'est la première fois que la nouvelle Administration s'engage à réformer le système de classification de la sécurité nationale.

Il y a des années qu'une telle révision était devenue nécessaire dans la plupart des agences. Celà pourra permettre d'en finir avec des modes de classification totalement obsolètes, et de réduire la surclassification.

Obama National Archives

Obama a ajouté : "Pendant ma campagne pour la Présidence, j'avais promis la transparence, et j'ai bien l'intention de m'y tenir. C'est pourquoi, chaque fois que ce sera possible, nous ferons en sorte que le peuple américain puisse accéder à l'information, afin qu'il juge en connaissance de cause et nous tienne pour responsable. Mais je n'ai jamais prétendu - et ça ne sera jamais le cas - que les aspects les plus sensibles de notre sécurité nationale devraient être dévoilés."

Obama National Archives

"Je ne renoncerai jamais à la nécessité de classifier l'information pour protéger nos combattants, et je la défendrai avec énergie; il s'agit également de protéger les sources et les méthodes; et de préserver les actions qui doivent être menées avec discrétion pour la sécurité du peuple américain.

Cependant, chaque fois que nous refuserons de diffuser publiquement certaines informations pour des raisons valables de sécurité nationale, je m'assurerai que mes actes soient supervisés par le Congrès ou par les tribunaux."

Le Président a également indiqué que la révision en cours de la pratique du secret pour raison d'état (State Secrets Privilege) était "pratiquement achevée."

"Sur tous ces sujets liés à la divulgation d'informations sensibles, j'aimerais pouvoir dire qu'il existe une solution toute prête. Mais ce n'est pas le cas. Il y a parfois des situations complexes qui impliquent des facteurs de concurrence, et elles requièrent une approche chirurgicale."

"Le fil commun qui relie toutes mes décisions est simple : nous devons sécuriser ce qui est nécessaire afin de protéger le peuple américain, mais nous devons également nous assurer que la responsabilité et la supervision demeurent la tradition de notre système constitutionnel. Je ne dissimulerai jamais la vérité, parce que c'est une position inconfortable. Je vais traiter avec le Congrès et la justice de ce pays, comme deux branches également importantes du gouvernement. Je dirai au peuple américain ce que je sais et ce que j'ignore, et lorsque je publierai ou déciderai de garder quelque chose à l'abri des regards, je vous dirai pourquoi." - Source - Discours intégral et video

Compléments & Commentaires

(*) "La FAS est une ONG fondée en 1945 par des chercheurs du Projet Manhattan, qui estimèrent que les scientifiques ont l'obligation morale de partager connaissances et savoirs pour peser sur les grandes décisions nationales. Leurs premières préoccupations furent le contrôle des armes atomiques et la recherche sur le nucléaire civil, thèmes toujours éminents pour la FAS. Avec l'appui de 67 lauréats du Prix Nobel, la FAS émet des analyses critiques sur de très nombreux sujets autour du thème de la sécurité nationale. Le blog de la FAS présente les actualités dans le monde du renseignement." - Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.