Didier de Plaige

Samedi 11 avril

avril 11th, 2009 Posted in Avril 2009

Bill Ryan, co-fondateur du Projet Camelot, a présenté le 6 avril un document audio, l'interview d'une jeune femme soldat, qui a passé trois ans dans l'armée américaine. Elle était basée à Fort Meade, un important relais de communications de la NSA. "Nous lui avons donné le nom de Elizabeth Nelson.

Le matin du 11 septembre 2001, elle était consignée dans une salle du commandement quand la décision a été prise d'abattre le vol 93 de United Airlines. Il se trouvait à une vingtaine de minutes de vol de Washington, D.C. Les débris ont été éparpillés près de Shanksville, en Pennsylvanie."

"Ils était six ou sept autour de la table, et ils communiquaient par téléphone avec une ou deux autres bases militaires.

Vol 93

Ils venaient de voir à la télévision la première des Tours se faire percuter par un avion. Personne n'avait d'informations selon lesquelles il pourrait s'agir de terroristes. Ils constataient seulement que l'avion commercial 93 avait dérivé vers Camp David et la base "R" (*), par conséquent ils n'ont réagi qu'en fonction du protocole : un avion avec lequel on ne peut établir de communication doit être abattu. Ce n'étaient pas des gens insensibles, sans considération pour la vie d'autrui, ils faisaient simplement leur travail et ce qui était dicté par le protocole.

Je me souviens de ce que j'ai ressenti quand j'ai appris par la télévision qu'il y avait des terroristes dans cet avion, et quand on a raconté que des passagers s'étaient battus pour tenter de reprendre le contrôle de l'appareil, pour finalement le faire s'écraser. On avait présenté ces gens comme des héros. Je ressentais une profonde frustration en me disant intérieurement :
Mais ça n'est pas vrai ! Ce n'est pas vrai du tout..."

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Elizabeth Nelson ne dénigre pas les tentatives des passagers. Elle constate avec Bill Ryan que les autorités américaines n'ont jamais pu révéler publiquement que la décision avait été prise d'abattre un avion de ligne.

Pourtant, la vérité aurait pu émerger, de l'aveu même des militaires qui ne souhaitaient pas être accusés de laxisme...
Selon le Washington Post : "Pendant plus de deux ans après les attaques, des responsables du NORAD (North American Aerospace Defense Command) et de la FAA avaient témoigné publiquement en affirmant que des avions de combat avaient décollé pour aller abattre le Boeing du Vol 93 s'il menaçait Washington. Mais la Commission d'Enquête préféra juger que l'information était inexacte." -
Source CNN

Raven Rock

(*) Le Complexe de Raven Rock Mountain (RRMC), est une installation gouvernementale creusée sous le mont Raven Rock, en Pennsylvanie. Il est situé à 14 kms à l'est de Waynesboro, et 10 kms au nord-est de Camp David, dans le Maryland.

On l'appelle aussi le Raven Rock Military Complex, ou simplement le Site R, mais aussi The Rock, le National Military Command Center Reservation, ou le Centre Alternatif de Commandement Militaire National, ou encore l'Alternate Joint Communications Center… On en parle comme d'un second Pentagone, enterré. Il est aussi destiné à abriter les Députés et les Congressistes.

Le site RT désigne plus spécifiquement les nombreuses antennes des tours de communication installées au sommet. C'est là que se trouve basé le 114ème Bataillon de Transmissions… C'est un Centre d'Opérations d'Urgence.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.