Didier de Plaige

Samedi 4 avril

avril 4th, 2009 Posted in Avril 2009

Les recherches se poursuivent sur l'affaire, évoquée hier, de l'aéroport international O'Hare de Chicago. Les trois nouveaux "témoignages" sont tous anonymes. C'est le même OhareUfoWitness, postant sa video sur YouTube le 21 mars, qui prétend avoir amené les deux autres à prendre contact avec lui.

B.J. Booth, responsable du site web UfoCaseBook, a publié cette comparaison :

O'Hare comparaisons

"Nous avons extrait ces images des trois videos récemment publiées par les prétendus témoins. Compte tenu de la grande ressemblance de ces trois objets, nous en avons tiré quelques déductions :

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/O_Hare_Pilots_35mm_Photo.flv&image=http://www.ovnis-usa.com/images/O_Hare_Pilots_35mm_Photo.jpg

1) Considérant les différents angles d'observation, les différences de distance à l'objet, les différentes caméras utilisées, et quelques légers décalages dans le temps, ces trois images semblent avoir capturé le même objet.

2) Si ces photographies montrent le même objet, alors soit ça contribue à démontrer qu'un Ovni a été capturé par au moins trois témoins différents sur l'aéroport, soit des fraudeurs se sont servi de la même maquette pour que leurs photos semblent montrer le même Ovni.

Autrement dit, nous aurions affaire à une manipulation concertée.

A ce stade, nous devons garder l'esprit ouvert, et ne pas tirer de conclusions en attendant d'autres informations." - Source

Compléments & Commentaires

Le vol simulé vers la planète Mars a commencé mardi dernier. Les six volontaires vont rester enfermés pendant 105 jours, dans un caisson installé à l'Institut russe pour les problèmes biomédicaux (IBMP), dans la banlieue de Moscou.

L'équipe se compose de quatre Russes, un Français et un Allemand. Le français, Cyrille Fournier, 40 ans, est un pilote d'Air France.

L'expérience est le fruit d'une collaboration entre les Agences spatiales Européenne et Russe : "Son but est de tester les effets psychologiques et physiologiques de l'isolement, dans les conditions d'un vol habité vers la planète Mars".

Les six "cobayes" permettront d'apprécier l'impact d'un tel séjour sur le stress, la régulation hormonale, l'immunité, la qualité du sommeil et l'humeur à bord de leur "vaisseau".

L'équipage dispose d'un "volume" de 500 m3, formé de cinq modules, dont un habitacle avec une cuisine, une salle de gymnastique, et des cabines individuelles.

Cyrille Fournier

Le tunnel comporte également une unité médicale où les malades éventuels pourront être isolés et soignés, et un simulateur d'arrivée sur Mars. Les six passagers communiqueront par emails avec leurs proches.

Sergei Ryazansky, Commandant de l'équipe russe ne cache pas son enthousiaste : "Je pense que cette équipe n'aura aucune sorte de problèmes psychologiques. Je veux que cette mission ressemble à un véritable vol vers Mars, et c'est ce que nous attendons tout de vivre."

Mars 500

"Le 'vaisseau' fonctionnera en autonomie complète, avec un seul et unique ravitaillement avant le vol. Afin de rendre l'expérience plus réaliste, les signaux envoyés mettront 20 minutes pour atteindre le Centre de contrôle des vols spatiaux (Tsoup), près de Moscou, soit le délai nécessaire à un message transmis de Mars pour atteindre la Terre."

Mais concrètement, la première mission humaine vers Mars ne devrait pas avoir lieu avant 2030. Le voyage aller-retour pourra se dérouler en 520 jours : 250 pour l'aller, 30 sur place et 240 pour le retour. C'est pourquoi une autre expérience devrait commencer en fin d'année, qui cette fois durera un an et cinq mois. - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.