Didier de Plaige

Dimanche 22 Mars

mars 22nd, 2009 Posted in Mars 2009

Une rumeur persistante circule depuis des années selon laquelle un laboratoire biologique et une base secrète seraient installés dans des souterrains sous la ville de Dulce, au Nouveau-Mexique. A l'initiative de Norio Hayakawa, une conférence et des débats publics seront organisés sur place le 29 mars, pour faire le point sur cette question.

Des histoires ont commencé à circuler au milieu des années 70, lorsque certains des 4.000 habitants de la région avaient rapporté "des lueurs étranges dans le ciel". Des fermiers signalaient de mystérieuses mutilations de bétail ainsi que de fréquents passages d'hélicoptères militaires.

Norio Hayakawa a convoqué des témoins oculaires, des officiers de police, et des enquêteurs du paranormal, dans le cadre de l'hôtel Jicarilla Inn à Dulce. Mais il a déjà un avis tranché sur ce sujet et entend démontrer que ces rumeurs pourraient avoir des explications plus prosaïques; elles pourraient cependant s'avérer dérangeantes pour l'opinion publique.

Norio Hayakawa
Paul Bennewitz

Les rumeurs s'étaient amplifiées en 1980 lorsque Paul Bennewitz, qui présidait alors la société Thunder Scientific Labs, située à côté de la base Air Force de Kirtland, avait prétendu qu'il pouvait capter des signaux émanant d'entités aliènes, qui étaient émis depuis une base située sous l'Archuleta Mesa, non loin de Dulce.

Bennewitz prétendait qu'un engin de forme triangulaire s'était écrasé près de Dulce, et que d'autres Ovnis avaient été vus près de Kirtland, de même qu'à proximité de l'espace de stockage d'armements nucléaires de Manzano, et de la zone de tests de Coyote Canyon.

Le principal conférencier est Greg Bishop, un personnage controversé, mais sans doute celui qui a le mieux enquêté sur l'affaire Bennewitz, lui consacrant un livre ('Project Beta').
Selon Greg Bishop, Paul Bennewitz aurait été manoeuvré par l'AFOSI - l'agence de renseignements et de désinformation de l'US Air Force - et en particulier l'agent Rick Doty, alors basé à Kirtland. L'opération avait consisté à le persuader qu'une base aliène se trouvait sous l'Archuleta Mesa. Greg Bishop pense que Bennewitz avait en fait observé en 1979 des vols d'essais de prototypes de plateformes volantes contrôlées à distance (UAVs).

Greg Bishop

D'autres chercheurs sont attendus, comme Russell Erby, Michael Salla, Dennis Balthaser ou Gabe Valdez... Mais pour Hayakawa, "l'essentiel est de faire s'exprimer les habitants de la région, les fermiers et les officiers de police qui rapporteront leurs expériences personnelles." Il pense que de nombreuses personnes s'intéressent aux conclusions de cette réunion, "parce que les rumeurs persistent depuis plusieurs décennies."

L'équipe de la série "UFO Hunters", sur History Channel, a visité Dulce le 31 janvier dernier, et interviewé des résidents au sujet de cette prétendue base : "Leur enquête, qui sera diffusée le 25 mars, a contribué à sensibiliser les habitants. Pour la première fois, ils pourront s'exprimer lors de cette conférence sans craindre le ridicule."

Au fond, Hayakawa doute que la rumeur soit fondée. Il est convaincu qu'il y a d'autres manières d'expliquer les rapports d'Ovnis et les mutilations de bétail : "Il n'y a aucune preuve qu'une base existe près de Dulce."

Dulce

Mais la région connait de sérieux problèmes environnementaux et de santé publique : "On m'a raconté par exemple que, dans les années 70, le gouvernement aurait mené des opérations dans la région : des expériences sur les maladies bovines, sur l'anthrax et d'autres substances, dans le cadre de recherches sur la guerre biologique."

D'autres sources ont informé Hayakawa que des produits chimiques avaient été déversés illégalement dans les environs.

"Cette rumeur pouvait aussi servir à couvrir des fuites de radiations, à la suite du test nucléaire souterrain de 1967, auquel on avait procédé dans le cadre du Project Gasbuggy, à 22 miles au sud-ouest de Dulce."

    [La Commission à l'Energie Atomique avait lancé le Programme Plowshare en 1957, pour tester l'utilisation civile des explosifs nucléaires afin de construire des ports, des digues, ou des canaux. Il était aussi question de s'en servir pour stimuler la production de pétrole et de gaz naturel, comme une alternative aux détonations classiques. Le premier test de cette technique, codé sous le nom de Project Gasbuggy, avait eu lieu le 10 décembre 1967 à une profondeur de 1.300m sous le San Juan Basin, avec une charge nucléaire de 26 kilotonnes placée dans un puits hermétiquement scellé.]

"Nous devons vérifier s'il est exact que le taux de cancer est anormalement élevé dans cette région, et s'il y a des problèmes de fertilité chez certaines femmes." Si certaines de ces allégations se confirmaient, Hayakawa est alors d'avis que "le gouvernement pourrait avoir voulu faire diversion et intentionnellement propagé ces rumeurs d'activités aliènes : une agence serait bien capable d'avoir monté quelques faux incidents de type Ovnis, en utilisant des méthodes sophistiquées telle que l'usage de projecteurs holographiques."

Pour Hayakawa, la propagation de la rumeur ferait partie des programmes de PSYOPS (Psychological Operations) qu'utilisent les militaires : "Le fait de mêler des histoires d'Ovnis porte à sourire et entretient le ridicule pour détourner l'attention et décourager une étude sérieuse des problèmes locaux."

Norio Hayakawa avait longuement enquêté sur la Zone 51, dans les années 90, et fini par écarter toute hypothèse sur des recherches avancées concernant des technologies aliènes. - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.