Didier de Plaige

Dimanche 18 Janvier

janvier 18th, 2009 Posted in Janvier 2009

Le pirate informatique Gary McKinnon a décidé de plaider coupable, selon la législation britannique. Il joue sa dernière carte pour éviter l'extradtion aux Etats-Unis, où il risque une peine de 70 ans d'emprisonnement.

McKinnon est accusé de s'être introduit dans 53 ordinateurs de l'Armée américaine, et 26 de l'US Navy, dont ceux d'un arsenal, dans le New Jersey, qui est chargé de fournir en munitions la flotte atlantique.

Il avait également fouillé dans 16 ordinateurs de la NASA, un du Ministère de la Défense, et un autre de l'US Air Force.

Le Times rappelle qu'il s'était fait prendre en 2002, "alors qu'il était connecté sur un ordinateur du Johnson Space Centre de Houston, au Texas, en essayant de télécharger une photo assez imprécise, en noir et blanc. Il pensait qu'elle montrait un vaisseau alien."

Gary McKinnon

Les ufologues aimeraient bien voir cette image, qui est au centre de l'accusation, pour en juger par eux-mêmes.

Les autorités n'avaient pas eu de difficultés à le localiser parce qu'il utilisait son adresse email personnelle... Le procureur britannique fera connaître sa réponse mardi 20 janvier. Entre-temps, la justice américaine a laissé entendre que sa condamnation pourrait être ramenée à quelques mois.

Gary McKinnon continue d'affirmer qu'il n'a causé aucun dommage à ces matériels informatiques. - Rappel

Whitley Strieber se montre coopératif pour favoriser l'analyse de l'image censée montrer un Ovni au sol dans une région du Texas. Après une demande de précisions, il a répondu hier : "C'est nous qui avons utilisé Photoshop pour réduire la taille et la définition de la photo, afin de la placer sur notre site web. Elle n'a pas été altérée en qualité, et je pense que nous avons l'original tel que sorti de l'appareil. Sinon il doit nous être possible de l'obtenir. Je vais m'informer auprès de la famille pour savoir s'ils avaient déjà essayé de réduire sa taille avant de nous l'envoyer. Je ferai en sorte de l'obtenir. A défaut, je vous enverrai ce que nous avons.."

Compléments & Analyses

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.