Didier de Plaige

Hollywood & CIA

décembre 25th, 2008 Posted in Décembre 2008

A l'origine, "Hollywood sous pressions politiques" était un article en 3 parties, commandé par The Guardian aux chercheurs Matthew Alford et Robbie Graham.

Seule la 1ère partie a été validée et publiée le 14 Novembre 2008, après toutefois que la rédaction ait modifié le titre original "Les Espions et l'Ecran argenté" et préféré cette accroche : "Une offre qui ne se refuse pas."

Le préambule de la première partie résume le propos : "On entend souvent dire que la CIA conseille la production des films tournés à Hollywood, mais nul ne saurait préciser jusqu'où peut aller son implication."

Matthew Alford

Interrogé par Linda Moulton Howe, Matthew Alford raconte dans quelles circonstances The Guardian a censuré le reste de leur enquête.

Il est Maître de conférences sur le théâtre, le cinéma et la télévision, à l'Université de Bristol, en Grande-Bretagne.
"Notre travail avait consisté à rechercher, depuis 1990 mais aussi dans quelques classiques, par quels moyens les autorités de Washington, D.C. avaient pu tenter d'influencer l'industrie d'Hollywood, dès lors qu'il y avait un contenu politique."

The Good Shepherd

Aujourd'hui la CIA n'exerce pas son influence à Hollywood par le moyen du financement ou la refonte des scenarios, mais offre son aide au prétexte de la conformité. A titre d'exemple, l'ex-agent Milton Bearden a servi de conseiller pour au moins deux films d'espionnage, dont "The Good Shepherd" de Robert De Niro ("Raisons d'Etat" - 2006), tiré de l'histoire du fameux chef du contre-espionage à la CIA, James Jesus Angleton.

En d'autres cas, comme "The Recruit" de 2003 avec Al Pacino et Colin Farrell, l'agent de la CIA qui a servi de "consultant" pendant toute la durée du tournage, a fait en sorte d'orienter la production vers une voie de garage. Il reconnaitra un peu plus tard : "Nous ne voulions pas qu'Hollywood s'approche trop près de la vérité".

Mais les auteurs rapportent aussi les conditions dans lesquelles le scénariste Gary DeVore avait disparu en juin 1997, alors qu'il préparait la réalisation de son premier film, sur le renversement du dictateur du Panama, Manuel Noriega : il fut retrouvé mort dans sa voiture un an plus tard, au fond d'un étang. Cependant l'ordinateur portable contenant son scenario resta introuvable.

"La seconde partie de notre enquête concernait les Ovnis et la part de désinformation dans ces productions. Robbie et moi ne prenions pas partie sur l'hypothèse extraterrestre. Cependant The Guardian l'a refusée, et les éditeurs ont prétendu que nous n'apportions pas suffisamment de preuves. Je ne partage pas ce point de vue. En outre, nous nous étions montrés très objectifs."

Par ailleurs, Matthew Alford et Robbie Graham avaient été surpris de lire ce commentaire de Steven Spielberg : "Lorsque la NASA a pris la peine de m'écrire une lettre de 20 pages en 1977, j'ai réalisé qu'il se passait vraiment quelque chose. Ils étaient furieux après avoir lu le scenario de "Rencontres rapprochées du IIIème Type", et pensaient que ce serait un film dangereux."

Les auteurs de l'enquête ont alors lancé une double requête FOIA, dirigée vers la CIA et la NASA, pour tenter d'obtenir une copie de ce document. "Ca fait maintenant deux ou trois mois. Habituellement, le délai n'excède pas quatre semaines."

Ils ont reçu une réponse circulaire de la NASA, disant simplement : "Votre demande est à l'étude." Mais il ne s'est rien passé depuis. "Ce retard pourrait n'être qu'un contre-temps bureaucratique. Je ne peux en conclure à ce stade que les autorités tentent de dissimuler quelque chose, mais c'est assez frustrant pour les chercheurs ! Ca montre au moins qu'ils ne consacrent pas les ressources nécessaires au service d'information, quand il s'agirait d'apporter la preuve que la CIA et la NASA n'ont pas que des aspects positifs. Ca ne me surprend pas du tout. C'est toujours comme ça quand on s'adresse à des organismes puissants."

Matthew Alford ne se décourage pas, parce que sa requête FOIA finira bien par aboutir : "Il est encore trop tôt pour conclure qu'ils ont décidé de cacher la vérité." Il travaille à la rédaction de son prochain ouvrage : "Emanations de la Puissance : La Politique étrangère américaine & le Système de propagande hollywoodien." - Source - Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.