Didier de Plaige

Mercredi 10 Décembre

décembre 10th, 2008 Posted in Décembre 2008

L'interview du réalisateur Robert Emenegger sur la station de radio "Eye 2 The Sky", était animée samedi dernier par Dee Andrew. Le producteur de documentaires a évoqué comme prévu la rencontre qui aurait eu lieu sur la base Air Force de Holloman, dans le désert du Nouveau-Mexique, entre des aliens et un groupe de responsables américains.

Il rapporte cet échange avec le Colonel Coleman, à l'époque porte-parole du Pentagone, qui lui répond avec humour, à propos de l'atterrissage de Holloman : "Si je vous disais la vérité à ce sujet, je devrais ensuite vous tuer..."

La conversation permet de revenir sur des connections intéressantes entre des chercheurs comme Jacques Vallée, John Lilly, Hal Putthof, Russell Targ, avec une allusion à Annie Spielberg, la soeur du réalisateur, qui a travaillé sur leurs productions.

Dee Andrew

Les autorités avaient envisagé de jouer l'ouverture, pour se donner une meilleure image. Emenegger déclare que c'est le chef de la sécurité de la Defense AudioVisual Agency (DAVA) qui le premier l'avait informé sur la rencontre de Holloman : "Le responsable de la base, contacté au téléphone par notre équipe de tournage, avait commencé par nier tout évènement. Puis un coup de fil d'un type de la Navy au Pentagone, dans l'heure qui a suivi, lui a fait changer de position - nous avons alors été invités à nous rendre sur place."

Autre signe d'un changement d'attitude, à l'époque : l'Advanced Project Research leur avait par exemple démontré le fonctionnement d'un appareil expérimental qui commençait à traduire les pensées en mots...

A propos de la décision de remettre des documents classifiés à une équipe de télévision, puis la rétractation qui a suivi, le Colonel Coleman lui a expliqué quelques années plus tard : "Il y avait à ce moment-là une occasion favorable à la Divulgation, le responsable de l'Air Force avait ordonné cette coopération".

Mais la fenêtre s'est refermée, et la DAVA a été dissoute en septembre 1985.

Les prétextes invoqués par le Pentagone sur ce revirement ne sont pas complètement transparents : "Diverses excuses avaient été avancées, comme le fait que des objectifs avaient été utilisés pour filmer, dont il valait mieux que les soviétiques ignorent l'existence... Je ne l'ai pas vraiment cru, et je n'ai jamais eu de réponse claire."

Emenegger ajoute : "J'avais pu communiquer directement avec des employés de la base, dont un radariste. Quand ils ont compris que le secret avait été levé pour moi, ils ont accepté de me faire visiter le hangar où l'engin avait été dissimulé aux regards. Entre eux, ils avaient surnommé le vaisseau des visiteurs 'la baignoire volante'."

[audio:http://www.ovnis-usa.com/SONS/Eye2TheSky_Robert_Emenegger_06Dec08.mp3]

Il est beaucoup question du Lt. Col. Robert Friend, qui a dirigé le Projet de diversion Blue Book pendant 4 ans, et confia ses regrets par la suite : "Si nous devions reprendre à zéro toutes nos enquêtes, nous parviendrions à des conclusions totalement différentes."

Dee Andrew suggère que l'opposition de deux factions pourrait expliquer ce qui s'est passé. Emenegger pense, tout comme Hal Puthoff, que la Navy était mieux informée au sujet des Ovnis que l'Air Force, et pourrait avoir été plus favorable à la Divulgation.

Finalement seules quelques secondes du film original, prises depuis une fenêtre de l'une des tours de la base, figurent dans le documentaire "It has begun" de 1976...

Le réalisateur ajoute qu'il regrette d'avoir donné carte blanche à son illustrateur pour imaginer l'apparence des visiteurs..

Samedi soir prochain, Dee Andrew reçoit Glen Means, enquêteur du Mufon, pour aborder le cas de Kokomo, dans l'Indiana.

Compléments & Commentaires

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/It_Has_Begun_Part_2.flv&image=http://www.ovnis-usa.com/images/It_Has_Begun2.jpg
Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.