Didier de Plaige

Lundi 10 Novembre

novembre 10th, 2008 Posted in Novembre 2008

Le 1er Novembre, l'enquêtrice Linda Moulton Howe a reçu un courrier d'un agent qui a servi dans la Patrouille des Frontières, de 1958 à 1995. Il lui faisait parvenir une carte montrant l'emplacement de bases souterraines dans la région de Roswell, au Nouveau-Mexique - dont l'une est dissimulée par un cone volcanique.  ;D 'après son récit, il y aurait vu un disque argenté gardé par des militaires.

"J'ai conversé avec lui par téléphone, et il semblait encore assez réservé quand je lui ait demandé de me raconter ses expériences. Il est préférable que je le surnomme 'Roberto'.

C'était en 1988, il était 5h30 et il conduisait sur l'autoroute 94 près de Tecate, sur la frontière avec le Mexique près de San Diego. Roberto venait de chez lui, à Campo, et se rendait à San Diego."

Linda Moulton Howe

Dans les premières lueurs du jour, il constaté qu'un étonnant brouillard sombre s'étendait sur les collines au-dessus de la ville : "Je regardais vers l'ouest, c'est-à-dire à l'est de San Diego, et ce brouillard était en fait de couleur noire.
En longeant la vallée de Barrett Junction, j'arrivais à Jamul. C'est alors que j'ai vu un rayon de lumière très intense, qui éclairait le flanc de la montagne, et vers le bas. C'était comme ce rayon de lumière dans un grenier, qui vous fait apercevoir la poussière. Très lumineux. J'ai d'abord pensé à l'un des hélicoptères de notre Patrouille, parce qu'ils allaient et venaient en permanence dans cette zone pour débusquer les immigrants mexicains.

J'ai alors réalisé que le rayon était si intense qu'il était discernable même à travers l'épais nuage de brouillard, bien plus lumineux que les projecteurs de nos hélicoptères.

Je pensais voir ce nuage au-dessus de San Diego, lorsque le jour se lèverait, mais en arrivant à Jamul, j'avais regardé vers la ville à l'ouest, et le ciel était totalement dégagé, ce qui est exceptionnel.

Deux jours plus tard, j'ai lu un article dans le journal de San Diego. L'auteur vivait à Jamul. Il avait commencé son article par ces mots : 'Vous allez penser que je suis dingue, mais j'ai vu un Ovni de chez moi. Si quelqu'un a pu voir cette chose, veuillez me contacter'... Il décrivait exactement ce que j'avais vu.

Quand je lui ai téléphoné, il m'a dit : 'Vous êtes le 45ème qui m'appelle, et tous m'ont dit la même chose. Parmi elles, deux personnes faisaient du jogging sur la plage. Elles ont vu ce rayon étrange, particulièrement intense, et il a capturé un avion qui survolait l'océan, à l'ouest de San Diego !'

Il m'a alors demandé si j'accepterais de l'accompagner sur le plateau du Canal 10, parce que j'étais le témoin le plus crédible (en raison de mon statut d'officier de police des frontières). J'avais donc accepté.

Quand me suis donc rendu à une réunion d'équipe, j'ai raconté au chef et à mes collègues ce que j'avais vu, et que j'étais invité dans une émission de télévision. Le chef m'a répondu : 'Tu veux nous faire passer pour des imbéciles ?! Je ne te permets pas d'y aller, nous serions ridiculisés.'

Un autre officier que connaissais bien habitait Jamul - il était le porte-parole de la Patrouille. Il s'est levé et il a lancé : 'Je l'ai vu aussi, Chef !'

Mais notre supérieur lui a répondu la même chose : 'Tu ne nous fera pas passer pour des idiots. Je vous interdis de vous montrer à la télé.'

J'ai plaidé que je n'avais pas l'intention d'y aller en uniforme. Mais il a maintenu l'interdiction.

Un autre témoin a participé à l'émission, et ses dessins étaient totalement conformes à ce que j'avais vu. Un étrange banc de brouillard, noir, et un rayon intensément lumineux. J'ignore encore ce que ça pouvait être.

LMH - Est-il possible que le nuage noir ait masqué l'engin qui émettait ce rayon ?

Roberto - Oui, lorsque je m'étais trouvé de l'autre côté de la colline, je m'attendais à me retrouver dedans; mais il avait complètement disparu ! Le ciel était totalement dégagé. - Source

Il serait intéressant de faire une recherche dans les archives de la chaîne Canal 10 de San Diego en 1988... comme au San Diego Union-Tribune.

Le récit de Roberto concernant les bases souterraines dans la région de Roswell a été traduit ICI

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.