Didier de Plaige

Mardi 9 Septembre

septembre 9th, 2008 Posted in Septembre 2008

La recherche des exoplanètes devrait s'intensifier avec cette toute récente initiative de la NASA : l'organisation vient d'instituer des bourses de 60.000 dollars annuels, pouvant couvrir jusqu'à trois ans, destinées aux étudiants qui sont déjà titulaire d'un Doctorat. Le projet a été nommé en mémoire de l'astronome Carl Sagan, l'un des fondateurs de l'exobiologie, décédé en 1996.

Plus de 300 planètes ont été répertoriées au-delà de notre système solaire. Bien avant la première découverte, Carl Sagan avait pressenti leur existence, et il avait encouragé la recherche scientifique dans ce domaine, pensant que certaines pourraient avoir vu s'épanouir la vie.

Carl Sagan

Les sujets d'étude peuvent concerner de nouvelles techniques de détection. Actuellement, une des techniques consiste à observer les perturbations qu'une planète provoque sur le mouvement de son étoile. Une autre approche est la méthode du transit, c'est-à-dire le passage d'une planète exactement entre l'étoile et la Terre. Lorsqu'il se produit, la luminosité apparente de l'étoile baisse légèrement car une petite fraction de sa surface est cachée temporairement, et des mesures précises peuvent détecter cette situation.

Jon Morse

Jon Morse, Directeur du Département d'Astrophysique à la NASA, explique qu'il est temps maintenant de rechercher des éléments essentiels de la vie dans d'autres systèmes planétaires.

Il ajoute : "Nous investissons pour encourager les meilleurs de notre pays, dans un secteur émergeant qui est une puissante source d'inspiration pour le public". Les premiers lauréats seront sélectionnés en Février 2009.

A l'occasion de cette annonce, l'astrophysicien Neil deGrasse Tyson a déclaré : "Carl Sagan nous a fait partager sa vision : les scientifiques mais aussi le grand public ne doivent pas simplement considérer les planètes comme des objets cosmiques mais comme des mondes à part entière, capables d'abriter la vie."

Récemment, les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer ont fait des observations historiques de planètes chaudes, semblables à Jupiter, qui se trouvent en orbite autour d'autres étoiles. Les télescopes ont détecté du méthane et de l'eau dans leurs atmosphères - les mêmes molécules qui pourraient servir à caractériser la vie si on les retrouvait un jour autour de planètes rocheuses plus petites.

Dans un article pour la revue Nature, en 1994, Sagan et ses collègues avaient mentionné ces éléments, ainsi que d'autres molécules, comme caractéristiques de la vie sur la planète Terre. Ils avaient utilisé la sonde Galiléo de la NASA pour observer les signatures moléculaires de notre "Pale blue Dot", l'expression employé par Sagan pour évoquer la Terre, alors qu'elle passait à proximité de notre planète.

La mission Kepler, dont le projet avait enthousiasmé Sagan à la fin de sa vie, sera lancée l'année prochaine, et devra permettre d'observer la luminosité d'environ 100.000 étoiles pendant quatre ans, afin de détecter des changement périodiques dûs à des planètes, dont certaines pourraient êtres semblables à la Terre, en orbite dans la "zone habitable" d'une étoile, favorable à la vie telle que nous la connaissons. Source

Radio Ici & Maintenant! reçoit à 23 heures Joël Mesnard, directeur de la revue "Lumières dans la Nuit", pour évoquer des faits récents et inexpliqués en Provence. Il s'entretient ensuite avec quelques membres du Forum.

Présentation & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.