Didier de Plaige

Mercredi 3 Septembre

septembre 3rd, 2008 Posted in Septembre 2008

Un androïde est un robot conçu pour "ressembler à un humain", tant pour l'apparence que le comportement. Les progrès sont très rapides, et près d'une centaine d'équipes de chercheurs ont été recensées dans le monde (dont 42 au Japon, 10 aux USA, 10 en Corée, 9 en Allemagne, 7 en Chine, 4 en Angleterre, 2 en Suède, 1 en Australie...).

Depuis 2006, certains prototypes amènent à se poser la question : Humain ou robot ?

L'un des leaders de la recherche est la compagnie Hanson Robotics, qui créa dès 2005 une représentation de l'écrivain Philip K. Dick. "Des caméras placées dans les yeux permettent au robot de percevoir le comportement de ses interlocuteurs, à l'aide d'un logiciel de reconnaissance biométrique. Le robot identifie les visages, perçoit les expressions faciales, et peut reconnaître des personnes mélées à d'autres après une courte période d'entrainement."

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Einstein3.flv&image=http://www.ovnis-usa.com//images/Einstein3.jpg

"L'androïde Albert Einstein est le premier robot mobile, qui est capable d'expressions humaines réalistes.

Cette réalisation a été possible grâce à une nouvelle matière, le Frubber, qui nécessite beaucoup moins de force pour activer les expressions faciales (environ 1/20ème de la force et de l'énergie nécessaire par rapport aux matériaux antérieurs).

Ca signifie que la tête d'Albert peut fonctionner pendant des heures avec des batteries standard. Elle peut également être montée sur un corps robotique mobile."

Pour "copier" et animer un visage, il suffit de repérer 17 points faciaux grâce à un scanner 3D. Hanson Robotics agit sur 36 points du visage et du cou.

Le projet canadien Aiko consistait à créer un androïde féminin. Le logiciel pilote est nommé B.R.A.I.N.S. (Biometric Robot Artificial Intelligence Neural System). Le corps de Aiko est en silicone. Aiko est le premier androïde capable d'exprimer la douleur, et peut apprendre comment l'éviter. En outre, Aiko reconnait la parole, les visages, et les objets. Elle sait résoudre les problèmes mathématiques quand ils lui sont présentés sous forme écrite. Elle est aussi capable d'apprentissage selon son environement. Aiko devrait prochainement pouvoir se déplacer. En Corée du Sud, le Ministère de l'Information et des Communications souhaite mettre un robot ménager dans tous les foyers dès 2013.

"Plus les androïdes se perfectionneront, mieux ils seront adoptés par la société". C'est l'hypothèse de base de nombreux roboticiens. Mais le professeur Hiroshi Ishiguro, le père de Geminoid HI-1, a avancé la possibilité d'un retournement de situation : "lorsque l'objet devient trop ressemblant, il peut nous apparaître bizarre, voire effrayant". Ici une video de "Jules" :

Prochaine étape : "Des chercheurs de l'Université de Reading, en Angleterre, ont conçu une machine nommée Gordon. En guise de cerveau, une culture de neurones prélevés sur un foetus de rat. Les neurones ont été préparés et déposés sur un ensemble d'une soixantaine d'électrodes. Un jour plus tard, les neurones ont créé des interconnexions. Après une semaine, des impulsions électriques spontanées semblent montrer une activité de cerveau ordinaire.

Image de prévisualisation YouTube

Le dispositif permet au "cerveau" biologique de contrôler un robot, et de recevoir des informations sur son environnement via des capteurs. Gordon a été placé dans des conditions permettant de déterminer et de mettre à l'épreuve les capacités de son cerveau. Les résultats semblent remarquables : la "machine" a montré des capacités d'apprentissage par répétition. Son cerveau s'est développé, les neurones le constituant se multipliant et tissant de nouvelles connexions. Les mouvements du robot en disent long sur les capacités de son cerveau : il a appris, par exemple, à contourner un obstacle plutôt que de s'y heurter." Source

Une théorie avancée par certains ufologues laisse entendre que les Hommes en Noir (Men In Black) peuvent être des agents du gouvernement, ou bien des androïdes d'origine d'extraterrestre, chargés de faire taire les témoins.

C'est le sujet d'une étude de Joël Mesnard, le directeur de publication de la revue "Lumières dans la Nuit'.

Une émission de 90 minutes, réalisée en 2004 sur Radio Ici & Maintenant!Jean Sider expose son point de vue au sujet des "Men in Black" :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.