Didier de Plaige

Lundi 25 Août

août 25th, 2008 Posted in Aout 2008

Concernant les possibles réunions aux Nations-Unies qui auraient abordé le phénomène Ovni, Michael Salla a constaté que plusieurs participants des forums ont pris l'affaire en cours, et qu'il est temps de recentrer les questions.

C'est aussi l'occasion pour lui, dans un nouvel article, de lister les points qui demeurent obscurs, et d'indiquer aux chercheurs quelques pistes à suivre.

1. La Source A des frères Pickering, qui est également connue de Bob Morningstar et de Bruce Maccabee, a révélé lors d'un dîner le 19 Mai qu'il y avait eu quatre autres réunions, dont une le jour même, en plus des 12, 13 et 14 février 2008.

Ce contact et ses homologues étrangers sont des "officiers de liaison diplomatiques, adjoints au Corps Diplomatique", qui travaillent sous les auspices d'entités qui sont analogues au Département d'Etat américain.

Michael Salla

2. Sur Coast2Coast le 30 mars, Steven Greer a déclaré qu'un contact au sein du Ministère français de la Défense, avait confirmé les réunions aux Nations-Unies des 12-14 février 2008. Il avait auparavant, sur le site web du Disclosure Project, validé le témoignage du français Gilles Lorant. Nous devons tenter de savoir ce que Greer a découvert sur ce témoignage, et obtenir davantage de détails.

Gilles Lorant

3. Gilles Lorant n'est pas réapparu publiquement pour répondre aux accusations de fraude éventuelle, et c'est une piste que nous ne devons pas négliger. Pour l'essentiel, il avait fourni quelques détails, concernant des représentants aux Nations-Unies qui auraient participé aux réunions. Jusqu'ici, seul le bureau du Représentant Permanent britannique Sir John Sawers a répondu, pour faire savoir qu'il avait été présent lors de plusieurs rencontres bilatérales confidentielles, mais qu'aucune n'avait été officiellement convoquée sur le thème des Ovnis.

4. Gilles Lorant a laissé entendre que ces réunions aux Nations-Unies les 13-14 février avaient eu pour but de mettre en place une nouvelle politique d'ouverture. Est-ce que ce serait à mettre en rapport avec la récente interview de l'Astronome officiel du Vatican sur la possibilité d'une vie extraterrestre ?

Est-ce que ça peut expliquer pourquoi la presse internationale s'est soudain intéressée aux déclarations que réitère Edgar Mitchell depuis 10 ans ? Divers évènements qui sont survenus depuis février pourraient être reliés à ce changement de stratégie.

5. Il est possible que dès le 25 janvier les Services Secrets aient tenté de court-circuiter l'information sur l'Ovni de Stephenville, qui violait l'interdiction de survol autour du Ranch présidentiel de Crawford le 8 janvier. Mais le 19 février la FAA a divulgué les données radar qui confirmaient la présence d'un Ovni se dirigeant vers la zone interdite. Voir l'article dans lequel je m'interroge sur la possibilité que ce soit du à une nouvelle politique d'ouverture décidée lors des rencontres aux Nations-Unies en février.

Michael Salla ajoute : Un participant du forum Open Minds a récemment révélé que selon une source confidentielle, des membres de l'ONU ont été physiquement menacés afin qu'ils gardent le silence sur ce genre de réunions.

Un diplomate européen vient de confirmer à Alfred Webre que ses collègues de l'ONU ont été effectivement menacés s'ils rompaient la consigne de silence. Cette intimidation des participants pourrait expliquer pourquoi Gilles Lorant ne se manifeste plus.

Ce nouvel élément a été divulgué samedi par Alfred Webre, sur Exopolitics Radio :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Alfred Webre

"L'information qui m'a été communiquée va bien au-delà de la problèmatique Ovnis. On m'a expliqué que les USA s'efforcent par tous les moyens d'éviter que la Divulgation puisse entrainer la découverte des systèmes d'armes très complexes qu'ils ont mis en place dans l'espace. Ils veulent aussi maintenir le secret sur les programmes que des militaires américains ont réalisé en conjonction avec les Gris et les Grands blancs; il s'agit des abductions et de la collecte d'éléments reproductifs comme les gènes et l'ADN.

L'un de ces programmes consiste en la création de la vie dans des environnements artificiels, le clonage, et les manipulations génétiques. C'est précisément ce que nous avions découvert en 1977 dans le cadre de l'étude sur les communications Aliènes, que j'avais dirigée pour la Maison-Blanche sous l'administration Carter - du temps où j'étais fututologue au SRI (Stanford Research Institute). Ce programme avait d'ailleurs été censuré par le Ministère de la Défense. Non pas parce qu'il était question d'Aliens, mais en raison des liens entre les militaires et certaines espèces extraterrestres." - Alfred Webre

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.