Didier de Plaige

Vendredi 22 Août

août 22nd, 2008 Posted in Aout 2008

Les commentaires d'Ed Komarek sont souvent pertinents, du fait qu'il a mené une réflexion approfondie sur le sujet. Il s'exprime ici sur le milieu de la presse américaine et son rapport au phénomène Ovni :

"Les grands medias déclarent qu'ils s'abstiennent de publier les témoignages, parce que ça nuirait à leur crédibilité. Je pense tout le contraire. Le problème est qu'en prêtant attention à une petite minorité de son lectorat, on finit par empêcher toute discussion de fond sur le sujet.

L'intérêt du public pour les Ovnis est évident, c'est le second thème demandé sur Google après le sexe.

Le paradoxe est que les gens sont obligés de faire des recherches sur Internet pour se tenir informés, alors même que les medias locaux accusent Internet de leur faire perdre des abonnés. On doit bien comprendre que dans chaque région, les gens veulent savoir ce qui a été vu à proximité de chez eux.

J'ai publié sur le web un rapport sur les observations près de Moultrie, en Georgie, et j'ai reçu peu après un email d'une personne qui avait pu réaliser une video. Cette personne ne m'a pas trouvé grâce à son journal ou sa station de TV locale, mais en tapant "Moultrie+Georgia+Ufos". Elle m'a envoyé une copie d'un petit article de WALB, disant que les Ovnis n'étaient que des fusées éclairantes, lachées par des avions de l'Air Force pendant des missions d'entrainement.

Nous savons bien maintenant que c'est devenu la procédure habituelle après une observation d'Ovni : l'Air Force lache des fusées, et prétend ensuite que c'était un exercice. J'encourage les reporters qui veulent faire leur métier, à creuser davantage..." Source

A propos de l'attitude de l'armée américaine, Billy Cox de son côté a publié cet article provoquant, à l'attention du Major Karl Lewis : "Du fait que les medias ne suivent pas ce qui se passe, l'USAF n'avait pas été contrainte de s'expliquer à l'époque sur son revirement dans l'affaire de Stephenville. Mais depuis la publication du rapport du Mufon, avec les analyses radar obtenues par une requête FOIA, sa position est devenue très inconfortable.

Image de prévisualisation YouTube

Personne n'envie le Major Lewis, le responsable de la communication du 301ème à Carswell. Lundi, il s'en est tiré en disant qu'il n'avait pas lu ce rapport publié en juillet. Nous lui avons donc envoyé le lien pour le télécharger, et nous l'avons rappellé au téléphone.

Lewis, déjà pris en faute en janvier, adopte maintenant un profil bas. Deux jours plus tard, il affirmait attendre une réponse de ses supérieurs.

Un peu plus tard, il nous a répondu qu'il continuait d'insister auprès de sa hiérarchie.

Nous n'en attendons pas beaucoup; un simple 'pas de commentaires' nous suffirait. Mais nous constatons surtout que cet entêtement force des employés intègres à propager des discours officiels absurdes, et les place dans des situations intenables."

Pour rappel, le Major Karl Lewis - en réponse aux témoins qui avaient vu des Jets F-16 poursuivre des Ovnis - avait déclaré en Janvier qu'ils avaient probablement confondu avec des avions de ligne, parce que l'USAF n'avait aucun avion en l'air à ce moment là. Lewis s'était contredit deux semaines plus tard, pour finalement déclarer que 10 F-16 effectuaient des manoeuvres aériennes. Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.