Didier de Plaige

Vendredi 20 Juin

juin 20th, 2008 Posted in Juin 2008

Depuis 2003, la journaliste Leslie Kean, soutenue par le Sci Fi channel, poursuivait la NASA en justice pour obtenir ses informations concernant l'Incident de Kecksburg (Pennsylvanie, décembre 1965). L'agence pour l'espace avait alors fourni plusieurs piles de documents, mais l'enquêtrice avait estimé que ça ne répondait pas à sa requête.

"En Mars 2007, le Juge Emmet Sullivan avait rejeté la demande de la NASA tendant à évacuer l'affaire, et à la suite de négotiations l'agence a finalement promis en octobre 2007 qu'elle ferait une recherche plus approfondie." Texte de l'assignation.

Rappel : Un objet avait traversé le ciel puis s'était écrasé dans la forêt près de Kecksburg, en Pennsylvanie, à 40 miles au sud-ouest de Pittsburgh. La circulation avait été bloquée dans les environs alors que les curieux se dirigeaient en nombre vers l'endroit, et des soldats avaient déployés pour les empêcher d'approcher. L'Air Force n'avait pas nié le phénomène ovni, mais avait d'abord expliqué qu'il s'agissait d'une ou de plusieurs météorites. (*)

kecksburg

Après des heures de recherches nocturnes sur le site, le 9 décembre 1965, l'Air Force avait publié ce commentaire : "Ils n'ont rien trouvé". Mais plusieurs employés de la NASA avaient été vus sur les lieux de l'incident : "Des témoins avaient déclaré avoir vu un camion avec un plateau de chargement qui s'éloignait de la zone, emportant un objet en forme de gland, de la taille d'un bus Volkswagen." Une maquette réalisée selon les descriptions des témoins, est exposée dans le bureau des Pompiers volontaires de Kecksburg.

Leonard David a contacté Leslie Kean, et vient de publier une mise à jour sur son Blog.

Leslie Kean

"L'enquêtrice a enfin obtenu satisfaction : elle dispose maintenant d'une quantité de dossiers qui pourraient peut-être permettre d'éclaircir cette affaire." Leslie Kean avait choisi d'assigner la NASA en justice plutôt que l'Armée, "parce que l'agence spatiale avait déjà, il y a dix ans, publié quelques documents intéressants sur cette affaire.
Leslie m'a expliqué que depuis le jugement favorable rendu en octobre 2007, la NASA avait obtenu plusieurs reports en raison de la masse considérable d'archives à trier. Elle a enfin reçu ces documents le week-end dernier, qui représentent un total de 689 pages.
"
Les listes montrent que la NASA a du établir un inventaire du contenu de 297 caisses de documents. Un premier aperçu des dossiers que Leslie Kean a reçus permet de se faire une idée des domaines couverts par cette livraison :

"Il y a des données sur les opérations de récupération menées par la Navy et la NASA – Des études de Trajectoires et d'Orbites; des informations sur les capsules russes et leurs lancements entre 1962 et 1965; des documents concernant les relations entre le Ministère de la Défense (DoD) et la NASA; d'autres concernent les Sites de Récupération dans des opérations conjointes menées par la NASA et le DoD; et une quantité de renseignements sur les débris en orbite."

Leslie Kean a ajouté : "Même si tout ne concerne pas Kecksburg, nous allons en savoir davantage sur le programme spatial de la NASA, en particulier sur les récupérations d'objets non-identifiés auxquelles l'agence aura participé pendant cette période".

(*) La NASA avait adopté la théorie du Satellite russe en 2005. "En Décembre 2005, juste avant le 40ème anniversaire du crash, la NASA a publié un communiqué déclarant qu'elle avait examiné des fragments métalliques de l'objet : c'était un satellite russe (Cosmos 96) qui s'est brisé en rentrant dans l'atmosphère. Les experts de la NASA ont étudié des fragments de l'objet, mais les documents relatifs à cette analyse ont été égarés dans les années 90."
"Cette nouvelle explication contredisait la version des météorites fournie par l'Air Force en 1965, et l'annonce que les recherches avaient été vaines. Ca contredisait également ce que Nicholas L. Johnson - responsable scientifique de la NASA pour les débris orbitaux - avait déclaré à Leslie Kean en 2003, à savoir que Cosmos 96 ne pouvait en aucun cas être la cause de l'incident de Kecksburg. Il avait confirmé qu'aucun objet n'avait effectué de rentrée ce jour-là."

Brian Vike, Directeur de HBCC UFO Research, a retrouvé le premier témoin du crash : "Larry avait 15 ans à l'époque, il chassait en forêt avec son frère et un ami. Il se souvient que l'objet avait décrit plusieurs virages en tombant. Il a vu distinctement des inscriptions qu'il ne pouvait déchiffrer sur une bande métallique entourant l'objet. Quand l'armée a pris position sur le lieu du crash, des gardes armés ont empêché les curieux d'approcher. Par la suite, pendant son service militaire sur la base Air Force de Hamilton, en Californie, il a rencontré des pilotes qui avaient été mobilisés pour intercepter l'Ovni de Kecksburg."

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.