Didier de Plaige

Mardi 27 Mai

mai 27th, 2008 Posted in Mai 2008

Selon une étude récente, "le Soleil n'a pas de propriétés 'spéciales' qui favoriseraient l'apparition de la Vie" par rapport aux autres étoiles. Cette découverte renforce l'idée que la vie doit être un phénomène courant dans l'univers.

Cet article de AbcNews reprend une information du NewScientist :

Pour Charles Lineweaver, de l'Université Nationale d'Australie (ANU) à Canberra : "La vie sur une planète ne semble pas nécessiter que son étoile soit très particulière, seule sa proximité est l'élément important."
Des études précédentes sur les propriétés du Soleil avaient laissé penser qu'il devait présenter des caractéristiques particulières, en ayant par exemple une masse supérieure à la moyenne. Mais seul un petit nombre de paramètres avait été pris en compte dans cette comparaison, comme la masse et la teneur en fer.
Lineweaver soupçonne qu'on avait cédé à la tentation d'énumérer les caractéristiques du Soleil, puis décidé de seulement considérer les plus remarquables, en ignorant les plus ordinaires.

Interrogé par le New Scientist, Lineweaver a déclaré : "On a pu parvenir à la conclusion trompeuse que le Soleil devait être 'spécial'." Avec José Robles, son collègue de l'ANU, ainsi que d'autres chercheurs, Lineweaver a analysé 11 propriétés du Soleil qui seraient susceptibles d'affecter sa capacité d'avoir des planètes habitables. Ils ont pris en compte la masse, l'âge, la vitesse de rotation, et la distance de son orbite autour du centre de la Voie Lactée. Ensuite ils ont comparé ces données avec des statistiques précises concernant les autres étoiles d'un échantillon aléatoire. La question était de savoir si le Soleil, finalement, sortirait du lot.
"Ce fut le cas pour seulement deux raisons : sa masse est plus importante que 95% des étoiles plus proches, et son orbite autour du centre de notre galaxie est plus circulaire que 93% d'entre elles.
Mais lorque les 11 propriétés furent prises en compte, le Soleil est alors apparu très banal. L'équipe de Robles a calculé qu'il n'y aurait qu'une chance sur trois pour qu'une étoile choisie au hasard puisse être "plus typique" que le Soleil.
Leur conclusion est qu'une étoile ne requiert probablement d'avoir aucune qualité particulière pour qu'une planète habitable existe dans ses parages, si ce n'est bien sûr que cette planète doit se trouver dans la zone habitable "privilégiée" de l'étoile, en orbite à une distance où la température n'est pas trop élevée pour la vie, ni trop froide, mais juste à point.
"

Spf33, sur le forum de la Drone Research Team, progresse dans ses évaluations à l'aide des mesures réalisées par les Détectives Frank Dixon et Tom Davis, et reprécisées ensuite par 11August et Numbers.

Il vient de publier une première estimation de la taille du drone de Stephen, mais son évaluation doit être recoupée avec celles qu'on pourra obtenir par la suite, concernant l'objet photographié par Ty B.

"Comparaison avec un 747 à la même distance de l'objectif d'un Canon Rebel numérique, avec un capteur cmos de 22mm et une focale de 50mm."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.