Didier de Plaige

Mardi 13 Mai

mai 13th, 2008 Posted in Mai 2008

De retour le 27 mars après 16 jours en orbite, des astronautes de la mission Endeavour donnaient hier une conférence de presse à Tokyo. Ils se sont accordés à dire que la poursuite de l'exploration spatiale doit mener à les hommes à découvrir une vie ailleurs dans l'univers. Serait-ce une préparation psychologique de l'opinion ?
Selon Mike Foreman : "Si nous repoussons les frontières suffisamment loin, je suis sûr qu'à terme, nous découvrirons quelque chose là-haut. Il est difficile de croire qu'il n'y a pas une vie quelque part dans cet immense univers, même si elle n'est peut-être pas aussi évoluée que la nôtre".
Gregory Johnson a ajouté : "Je pense personnellement que nous allons trouver quelque chose que nous ne pouvons pas expliquer. Il y a probablement quelque chose là-haut, mais je ne l'ai encore jamais vu".
Dominic Gorie, le commandant de la mission : "J'espère qu'un jour nous découvrirons ce que nous ne comprenons pas".
Takao Doi, l'astronaute japonais, a déclaré partager l'avis de ses compagnons : "Une forme de vie semblable à la nôtre doit exister quelque part dans l'univers".
Pour Richard Linnehan, persuadé qu'une vie existe en dehors de la Terre : "Une telle rencontre avec une vie extraterrestre pourrait prendre encore du temps."

La Source A des frères Pickering, qui les informe sur les réunions à l'ONU traitant des Ovnis, a accepté de révéler quelques infos à son sujet. Il évoque aussi l'Amnistie générale qui devra être garantie à tous ceux qui auront menti depuis 60 ans à propos de la présence extraterrestre : "Si vous cherchiez bien, vous pourriez trouver qui je suis. Celà dit, je vous demande de ne pas trop creuser, parce que vous pourriez me mettre en danger. Nous ne tenons absolument PAS, à ce stade, que je risque d'être mis à l'écart. Plus vous en saurez sur moi, plus je serai exposé.

Notre problème actuel, à part les débats internes sur la meilleure manière de procéder, c'est que les Militaires sont essentiellement des "Technocrates." J'ai moi-même une formation d'ingénieur en électricité. J'ai fait mes études à l'Université de Standford avec le Docteur Richard Feynman, à l'époque Professeur de Physique. Il a largement contribué à développer la théorie des quantas et l'Electrodynamique. Il a fait partie du groupe qui a étudié la "Catastrophe de Challenger." Celà étant, AUCUN des militaires dans notre entourage n'a reçu de formation dans les domaines de l'Anthropologie, les Sciences sociales ou l'Histoire, ce qui leur aurait donné un bagage "Politiquement Correct" ou leur aurait permis de sembler avoir les bonnes réponses. Toutefois, en ce qui me concerne, et du fait que je peux comprendre assez bien les "SYSTEMES ORGANISES", c'est-à-dire les bureaucraties, j'ai réussi à survivre toutes ces dernières années en m'appliquant à ce projet au Département d'Etat.

Je suis parvenu aux plus hauts niveaux tout en m'opposant aux directives de l'Administration; j'évolue entre le Ministère de la Défense, le Département d'Etat, la représentation gouvernementale au Congrès, et le Projet "Accès Réservé" (le nom de ce Projet ne peut être divulgué)..
Comprenez bien ceci... CHACUNE DE CES INSTITUTIONS poursuit ses PROPRES OBJECTIFS ! Vous n'imaginez pas ce que ça représente d'avoir affaire à tous ces égos divergents.

Il y a au moins un point sur lequel toutes ces diverses "Institutions" peuvent s'accorder. Quand les espagnols ont conquis les Aztèques, ils ont certes perdu quelques troupes, mais ils sont parvenus à leurs fins. Si les E.T. voulaient vraiment prendre le dessus, ce serait déjà fait. Et nous n'avons AUCUN MOYEN DE DEFENSE, sauf de nous auto-détruire avec nos propres bombes.
Notez que les E.T.s ne nous consacrent PAS toute leur attention.

"Un changement est en train de se produire, mais notre souci majeur est la "Chasse aux Sorcières". L'Amnistie sera requise pour ceux qui avaient pris certaines positions par le passé. Comme "Technocrate" et Militaire, au service du Gouvernement depuis plus de 30 ans, je suis particulièrement concerné.

Personne ne tient à se faire "Crucifier". Pour que la divulgation survienne, nous devons trouver un moyen d'éviter cette chasse aux sorcières.

Outre cette Amnistie, nous devons également nous débarrasser de la "Crainte du Ridicule" qui empêche les témoins crédibles de se manifester (les Pilotes de ligne, les pilotes militaires, et les contrôleurs au sol). Personne n'a envie de riquer son emploi à cause de ses supérieurs ou pire, des Medias qui ne manqueraient pas de souligner leur attitude passée.

C'est cette crainte qui a freiné jusqu'ici la divulgation au sein du gouvernement. Tout le monde cherche à s'en sortir indemne, et personne ne supporterait de voir sa retraite remise en cause, parce que tous ont une famille à protéger."

Actuellement, la négociation d'une Amnistie éventuelle est le principal débat qui retient l'attention sur OM.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.