Didier de Plaige

Dimanche 11 Mai

mai 11th, 2008 Posted in Mai 2008

Les frères Clay & Shaw Pickering reviennent sur l'histoire selon laquelle la question Ovni aurait été évoquée aux Nations-Unies le 11 février dernier (et aussi les 13 et 14 si l'on en croit le français Gilles Lorant) :

"Serions-nous en mesure d'en parler si la Source A ne l'avait pas souhaité ? Nous devons réaliser qu'elle et son "groupe de travail" ont pris cette initiative, contre la volonté des responsables de l'Administration Bush. Nous savons bien qu'il y a des éléments dans ce pays qui aimeraient "ralentir" la divulgation et le contact. Pouvons-nous penser que la faute incombe à ce groupe ? Je ne le pense pas. A noter également que la Source A s'est engagée dans une tournée européenne et au Moyen-Orient pour renforcer des alliances en vue de la divulgation et du contact. Oui, les Français et les Italiens sont réceptifs. Cependant, des représentants de ces deux pays ont demandé à notre source de prendre l'initiative dans le cadre de ce programme. Nous aimerions en savoir davantage sur l'information dont bénéfice Steven Greer, concernant les réunions des 12, 13, et 14 février."

Michael Salla intervient, répondant à Clay Pickering : "Il est important de noter que l'informateur de Steven Greer, au sein du Ministère de la Défense français, a parlé du 12 Février de même que des 13 et 14 comme étant des dates de réunions. Lorant n'a jamais évoqué le 12. Ce qui signifie que la source de Greer, celle qui a confirmé la réunion du 12, est une autre source que Lorant."

Brent Yearout, le témoin de Camas, a supposé que son brouilleur de radars (qui n'est pas illégal dans l'état de Washington), pourrait avoir joué un rôle dans le dysfonctionnement de l'engin qu'il a observé. Le Rocky Mountain fait partie des gadgets qu'il aime avoir dans sa voiture, et il le laisse en permanence allumé.

Cette hypothèse intéresse OnTheFence, membre de la Drone Team, et les détectives disposent maintenant d'un brouilleur identique, qui pourra être prochainement testé sur le terrain, en Californie.

Une découverte de Nekitamo - Dans la catégorie : "Drones, Science", le magazine Wired vient de publier un article titré : "La soucoupe propulsée au Plasma".
"Des inventeurs ont essayé toutes sortes de procédés pour faire voler des soucoupes. Le plus souvent, ils ont cherché à maîtriser le flux d'air, en utilisant des ventilateurs, et "
l'Effet Coanda". Le fait que l'air suive une surface courbe, augmente la portance d'un engin circulaire."

L'ingénieur Subrata Roy, de la branche aérospace de l'Université de Floride, vient de déposer un brevet en application de la magnétohydrodynamique. Le New Scientist explique : "Il suffit de faire circuler un courant ou un champ magnétique dans un fluide conducteur pour générer une force". Peut-être, alors, cette force pourrait-elle être suffisante pour faire voler une petite soucoupe.

Avec une envergure inférieure à 15 centimètres, l'appareil de Roy entre dans la catégorie des MAV (micro air vehicule), mais sa conception est vraiment originale : la soucoupe est recouverte d'électrodes qui ionisent l'air afin de créer un plasma. Ce plasma est ensuite accéléré par un champ électrique, qui propulse l'air tout autour et lui permet de s'élever.

Ovni plasma

Roy envisage de le remplir d'hélium pour l'alléger, et il devrait s'alimenter sur des batteries embarquées. Le pilotage doit être commandé électroniquement, ce qui devrait lui assurer une meilleure résistance aux vents, que les autres MAVs ne peuvent généralement pas affronter. L'inventeur doit maintenant construire un prototype, et le faire voler. Comme les autres MAVs, sa première application pourrait se trouver dans le domaine de la surveillance, mais ça ferait aussi un jouet agréable à manipuler."
Si un ingénieur isolé parvient à faire voler un engin de 15 centimètres de diamètre avec la MHD en 2008, on peut se demander quelle avance peuvent avoir les ateliers de Lockheed dans ce domaine...

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.