Didier de Plaige

Mercredi 30 Avril

avril 30th, 2008 Posted in Avril 2008

L'élément 122 aurait été découvert il y a quelques jours à l'état naturel et relativement stable par une équipe de l'Université Hébraïque de Jérusalem, dans des dépôts de Thorium..
"Il existe actuellement cent quinze éléments chimiques connus, dont quatre-vingt-dix éléments naturels et vingt-cinq créés artificiellement par l'homme. Les plus lourds ont des noyaux tellement radioactifs que leur durée de vie est de plus en plus courte. Cependant, au-delà d'une zone pour laquelle aucun noyau lié n'est plus possible, on prévoit, autour du numéro atomique Z=114 et du nombre de masse A=298, un îlot d'une quarantaine d'isotopes répartis sur une dizaine d'éléments totalement inconnus dont les durées de vie seraient comprises entre quelques minutes et des millions d'années."

Tableau periodique

On s'attendait à découvrir de nouveaux éléments superlourds, et l'élément 122 avait déjà un nom : Eka-thorium, ou Unbibium. La première tentative de l'obtenir par synthèse avait eu lieu en 1972.

Brendan Burton

Brendan Burton, le fondateur du forum Open Minds s'exprime peu, mais il vient de prendre position pour justifier l'anonymat des témoins :
"S'il m'arrivait de prendre des photos d'un drone, je commencerais par effacer tous les moyens de m'identifier, comme les données EXIF de mon appareil, l'heure, la date, etc... Avant toute autre considération, je ferais en sorte d'éviter de me faire débriefer par l'une ou l'autre des agences Gouvernementales ou Militaires. J'enverrais un exemplaire de mes photos à l'un des groupes ufologiques, et je les laisserais s'en débrouiller ! Ca me serait par ailleurs égal que des gens s'efforcent ensuite de démontrer que j'aie pu frauder.
Chacun réagira différemment en fonction des circonstances. On sait qu'il y a bien plus d'observations d'Ovnis que de rapports.
"

"Beaucoup de gens ne prennent même pas la peine de témoigner sur des sites ou auprès des autorités, par crainte de se décrédibiliser dans leur travail, ou par rapport à la position qu'ils occupent, ou encore pour des raisons religieuses, etc... etc... Alors, on peut comprendre que toutes sortes de raisons justifient le maintien de l'anonymat. L'éventuelle accusation de fraude est une autre charge à supporter, et on ne peut en vouloir à un témoin authentique de se protéger."

Le 17 juillet 2007, il écrivait : "A ce stade, et d'après ce que nous savons - je sors provisoirement de ma réserve, parce que j'estime qu'au moins certains de ces objets sont réels, et qu'il s'agit d'engins volants non-identifiés. Je pense que nous avons affaire à des réalisations militaires ou d'initiative privée, financées sur des fonds secrets, et rétroconçues à partir d'une technologie aliène.
Je pense également que les marquages d'apparence aliène sont destinés à s'assurer que ces objets seront 'restitués' en cas de crash. Ils ne peuvent porter des identifications militaires ou terrestres, afin que le projet ne puisse faire l'objet d'une demande d'information.
L'idée est que les dessins 'aliens' donnent à ses concepteurs un moyen de rétractation plausible, tout en conférant aux objets une apparence assez 'inquiétante' pour s'assurer que seules les autorités pourraient se charger de leur récupération au sol. Je n'affirme rien. C'est juste une spéculation récréative, basée sur ce que nous savons à l'heure actuelle.
"

Brendan avait signé un autre article sur American Chronicle le 27 septembre 2007 : "Les rapports et les images se sont multipliés depuis plusieurs mois au sujet de ces incroyables Drônes. Soit nous avions affaire à une création CGI extrêmement sophistiquée, soit à une technologie exotique (l'hypothèse CGI est de moins en moins probable, selon les analyses et tentatives de re-créations qui ont été conduites sur le forum OM)."

Si l'affaire des drones est bien réelle, il est évident que les recherches en cours ne peuvent avoir la faveur des Pouvoirs en Place. On imagine facilement, après les interventions des Détectives dans les medias et sur le terrain, qu'ils ont pu passer un nouveau message aux témoins afin qu'ils continuent de se plier aux consignes de silence. En fait, l'hypothèse d'engins secrets de surveillance des failles sismiques continue de faire son chemin.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.