Didier de Plaige

Jeudi 13 Mars

mars 13th, 2008 Posted in Mars 2008

L'idée que j'évoquais ici et sur le forum Ovnis-USA depuis le 10 mars, se développe également aux Etats-Unis, où Gilles Lorant apparaît de plus en plus comme une taupe, installée depuis peu dans le milieu ufologique français, et destinée à servir de contre-feu.
Dans cette hypothèse, il est inutile de continuer à espérer une interview en radio pour nous raconter les réunions aux Nations-Unies : les amplifications sur son CV auraient été soigneusement préparées.
Divers recoupements effectués dans le milieu ufologique permettent peu à peu de comprendre comment il s'est rapidement fait connaître des principaux acteurs. Thierry Rocher résume la soirée des Repas ufologiques parisiens du
6 Novembre 2007, animée ce soir-là par Michel Ribardière.

Il rapporte mot pour mot la première intervention publique de Gilles Lorant - un visiteur qui se lève de son siège, comme pour poser une question, mais on s'aperçoit rapidement que son but est en fait de se présenter à l'auditoire.
Dès la seconde phrase, il affiche un statut hors du commun, avant de lancer un appel solennel : "Ma question est plutôt une préoccupation. Je suis membre de l'IHEDN et du CNRS. Je côtoie des personnes qui prennent des décisions politiques. Je constate qu'il s'agit plutôt d'autocensure. Les gens sont effrayés et se censurent eux-mêmes. Ils le font déjà sur des sujets moins sensibles. En gros il y a un espèce de consensus." [L'homme raconte une rencontre personnelle avec des Indiens des Rocheuses. A propos des OVNI, ils considèrent que "les dieux ont leurs affaires"]. "Il existe beaucoup de preuves sur les OVNI, mais le sujet est trop (.?.) un paradigme. Oui, la France est une terre d'exception, mais on essaye de bouger des gens convaincus du contraire. On ne pourra pas obliger une intelligence à se manifester si elle n'en a pas envie. Il faut montrer que l'on en est digne. Pour qu'une intelligence nous prenne en compte, il faudra changer, annuler guerres, famines, pollutions, etc. C'est peut-être un projet qui n'aboutira pas car on est face à un dilemme qui n'est pas encore réglé."

La conférence de M. Ribardière, avec G. Lorant (veste noire) tout à gauche

Gilles Lorant n'avait donc pas de question à poser. Il a utilisé le micro destiné aux participants de la soirée uniquement dans le but d'attirer l'attention. Après cette intervention remarquée, plusieurs viendront l'entourer, et il leur confiera volontiers ses coordonnées personnelles. L'organisateur Gérard Lebat le découvrira tout récemment, en janvier 2008.

Cette hypothèse d'une déstabilisation organisée prend davantage corps avec ce qui va suivre..

Le Kevin Smith Show recevait à nouveau hier un personnage du nom de Dick Criswell. C'est un enquêteur versé dans les domaines de l'ufologie et du paranormal, fondateur du réseau I.P.U.S. (International Paranormal UFO Society). Son nouveau site est en construction

Dick Criswell

Dick Criswell pense que le français Gilles Lorant aura été chargé de faire un petit tour de piste, à la demande des services concernés, et que les éléments de discrédit étaient pré-établis dans son parcours : "En réalisant qu'il y avait eu une première fuite aux Nations-Unies, ils ont jugé utile de jouer la carte Lorant pour que tout rendre dans l'ordre."
L'invité de Kevin Smith pense que les "réunions" ont bien eu lieu. Deux sources lui auraient confirmé l'info. La première est un Commandant de la Navy, qui prétend avoir lui-même participé à ces rencontres : "J'ai confiance en lui à plus de 99%, parce que ça fait des années qu'il me renseigne sur d'autres affaires". L'autre source est un Mexicain, qui a promis de lui faire parvenir un exemplaire de la brochure remise aux participants.
Il ajoute : "Les Nations-Unies avaient déjà démenti en 1995 qu'ils avaient commandé une étude sur les astéroïdes susceptibles de percuter la Terre. Or à l'époque un attaché de Dan Quayle m'avait remis une copie de ce rapport... "

Les 20 premières minutes   

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Whitley Strieber

L'écrivain et abducté Whitley Strieber avait remarqué avant-hier la déclaration de Michel Ribardière, Président de la F.E.A., et s'en était contenté pour titrer sur son site web Unknowncountry :
"Tant que nous n'avons pas la preuve de ces réunions aux Nations-Unies, qui nous serait apportée par l'un des participants officiels, nous nous en tiendrons à dire qu'elles n'ont jamais eu lieu."
Il devait intervenir la nuit dernière en première partie d'émission sur Coast to Coast AM.

La réplique de Robert Morningstar ne s'est pas fait attendre, et elle ne manque pas de pertinence :

"Avec tout le respect que l'on doit à ce génie créatif, cet écrivain talentueux qui nous présente des faits et sait aussi rédiger des romans, sa déclaration doit s'appliquer également à tous ses propres récits de rencontres avec Les Gris, les récits de ses abductions, et ses multiples transformations.

La différence entre le cas de Mr. Strieber et le nôtre, c'est que pour notre part nous avons trois témoins qui ont rencontré la source, et dont les récits sont cohérents. Mr. Strieber n'a jamais présenté un seul témoin de ses interactions avec "Les Gris". Je suis moi-même un grand admirateur de ses talents d'écrivain, et des millions d'autres lui ont accordé le bénéfice du doute, contribuant à lui verser des millions de dollars en royalties depuis plus de 20 ans.
Je demande respectueusement la même chose, c'est-à-dire le bénéfice du doute (et seulement "2 Centimes de bon sens" en "royalties").

Un autre élément qui nous est commun est cette affirmation qu'une grande transformation va se produire dans un futur proche.
Notre source a parlé de "2013". J'ai acheté le dernier roman de Whitley (une fiction, basée sur des "faits" qui lui sont personnels). Il a pour titre "2012 : The War for Souls" [en production chez Warner Bros]. Je possède même un exemplaire qu'il m'a dédicacé, lors d'une séance de signature chez East-West Books à New-York.

La différence entre nos deux histoires se réduit à une dizaine de jours, selon que la transformation annoncée se produit le 21 Décembre 2012 ou le 1er Janvier 2013."

Strieber est un auteur de romans réputé pour "The Wolfen" et "Communion". Son dernier roman, "Les Gris", est en cours d'adaptation par Ken Nolan pour Sony, et les droits de "The Hunger" ont été acquis par la Warner.

Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.