Didier de Plaige

Vendredi 29 février

février 29th, 2008 Posted in Février 2008

Retour sur la réunion aux Nations-Unies : Robert Morningstar, Editeur de UFO Digest, a rencontré la source de Michael Salla. Il engage par conséquent la crédibilité de son organisation, mais commet cependant une erreur de date, en parlant cette fois du 11 février et non du 12 : "J'avais rédigé un article en faveur de Shawn et Clay Pickering, les informateurs du Dr. Michael Salla sur cette rencontre aux Nations-Unies. Lundi soir, j'ai reçu un appel m'invitant à rencontrer de nouveau leur Source."

"Malgré quelques réactions assez dubitatives dans la communauté ufologique, notre Contact s'est quand même montré satisfait de constater que les pro-Divulgation avaient bien enregistré une avancée positive.

J'ai donc accepté le principe de la rencontre, et notre "Source" est venue de Washington DC pour nous rejoindre à New York, Shawn & Clay Pickering, et moi.

La réunion a duré cinq heures.

Nous avons évoqué le processus en cours de la Divulgation, et nous avons obtenu d'autres détails de la séance à l'ONU (50 pays étaient représenté, et tous les membres du Conseil de Sécurité et de l'Union Européenne étaient présents).

La Source nous a fourni toutes les preuves nécessaires quant à son statut diplomatique (lettre d'accréditation & autres documents).
J'ai confirmation qu'il a été question des possibles effets de la Divulgation Ovni sur les religions mondiales.
"

 

"Notre contact a évoqué la trame et les objectifs de cette réunion qui s'est tenue le 11 février, et quelles suites lui seraient données au plan mondial.
A titre personnel, je voudrais exprimer ma confiance dans un certain nombre de personnes qui occupent des responsabilités au gouvernement, et travaillent efficacement pour mener à bien ce projet. Je note que le voile du secret a été partiellement levé. De fait, nous n'avons pas affaire qu'à une bande de MIBs. Il y a aussi tous ceux qui s'opposent à la mentalité restrictive et anachronique de ces MIBs, et c'est indispensable pour restaurer la confiance dans notre gouvernement. Tout cela sera officiellement entériné.
Nous avons également abordé diverses façons de contribuer à la Divulgation, et la manière dont les ufologues eux-mêmes peuvent faciliter le processus.
D'autres détails suivront dans les prochains jours..
"

Morningstar engage sa propre réputation en affirmant avoir validé la Source. Apparemment, il ignore qu'un contact français nous a déclaré avoir assisté à des réunions complémentaires les 13 et 14 février. Il est compréhensible que des observateurs s'impatientent de voir confirmées ces séances aux Nations-Unies, mais l'affaire est loin d'être enterrée.

Complément : mon contact a obtenu le feu vert de ses amis pour se révéler - il s'agit de Gilles Lorant, Trésorier de la Fédération A.I.R.P.L.A.N.E. - Il est auditeur à l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale), et correspondant du CNRS :

"Le compte rendu de la F.E.A :
Pour des raisons strictement professionnelles et par un singulier coup du destin, un membre actif de la F.E.A se trouvait invité à l'ONU à New-York la semaine du 11 février 2008. Cette personne a justement assisté au développement des travaux concernant le sujet des OVNI, après la réunion du 12 février. Ces travaux à l'ONU, ont appelé le développement de conclusions et de débats au cours de trois conférences à huit clos, qui ont eu lieu le 13 et le 14 février, auxquelles notre membre a eu l'honneur et le plaisir d'assister.

Voici un résumé du compte rendu que Monsieur Gilles Lorant, invité aux réunions à bien voulu partager avec nous sur ce qui a été dit à l'ONU de New-York :

Le 12 février, l'US Air Force et la Garde Nationale auraient effectivement présenté un rapport concernant le sujet des OVNI et les conséquences des manifestations sur de nombreuses communautés aux Etats-Unis. Ce rapport étant considéré comme d’intérêt général pour les pays industrialisés, les représentants de plusieurs pays ont été invités à y assister. Ensuite, à la demande de trois sénateurs américains, un cycle de trois réunions s'est déroulé les jours suivants, en présence de quarante représentants de vingt huit pays membres, dont le Vatican (deux nations n'ayant pas envoyé de représentants). Sur ces deux jours, le sujet des OVNI fut abordé durant 1h30 au maximum comme l'une des causes pouvant affecter l'équilibre social d'une nation, considérant la forte probabilité de récession économique, le discours des contactés, des charlatans, de religieux, de certains scientifiques et les prophéties. Les manifestations d'OVNI amplifieraient fortement le risque de troubles sociaux menaçant jusqu'à leur système politique certaines démocraties émergeantes.
Selon Monsieur Gilles Lorant, il fut effectivement discuté de l'ouverture officielle qui devait être envisagée dans l'avenir concernant le traitement public du phénomène OVNI. Une ouverture qui aurait lieu sous deux conditions :
1) D'ici fin 2009, que la paix sociale dans les pays du G8 demeure garantie autour du modèle libéral (version US)
2) D'ici fin 2009, que les manifestations agaçantes de « nos voisins » persistent à travers le monde.
De plus, il fut discuté du positionnement à adopter dans le cas ou une nation non alignée décidait de devancer les pays réunis sur l'officialisation du sujet. L'ambiance était parfaitement sérieuse et selon Monsieur Lorant, les participants étaient même relativement complices, reconnaissants implicitement la présence de « nos voisins » dans notre environnement.

Conclusion :
La suggestion qui a été avancée par l'ONU, aux représentants de 28 nations, au cours de ces échanges, est d'une importance capitale pour la reconnaissance publique du sujet. Le traitement officiel de l'information relative aux OVNI pourrait prendre un tournant décisif à l'échelle internationale, si les circonstances demeurent favorables. Les années à venir pourraient ainsi montrer une évolution surprenante des communications sur le sujet de la part de nos gouvernements."

Un rapprochement intéressant : le politicien norvégien évoque le 5 janvier des silos géants creusés entre autres à Svalbard : l'Arche verte est officiellement inaugurée à Svalbard le 27 février.
Il parle également d'une mythique Planète X, qui fait sourire tout le monde à l'époque...
Aujourd'hui sort cette dépêche AFP sur les travaux d'une équipe japonaise, maintenant "persuadée qu'elle existe" :

TOKYO - "Des scientifiques japonais sont persuadés qu'une 9ème planète, encore inconnue, gravite aux confins de notre système solaire et qu'elle sera un jour découverte si les astronomes s'en donnent les moyens.Des chercheurs de l'université de Kobe (ouest du Japon) basent leur assertion sur des simulations informatiques."Il existe une probabilité élevée qu'une vraie planète, dont on ignorait l'existence, d'une masse située entre 0,3 à 0,7 fois celle de la Terre, évolue à la frontière de notre système solaire", ont expliqué les scientifiques dans un communiqué.
Si des recherches sont effectuées à grande échelle, cette planète mystérieuse sera sans doute découverte d'ici dix ans au plus", ont-ils ajouté."
 

"Les travaux de l'équipe de Kobe, emmenée par le professeur japonais Tadashi Mukai et le chercheur américain Patryck Lykawka, seront publiés en avril dans l'Astronomical Journal édité par la Société astronomique américaine.
Cette hypothèse de l'existence d'une surnommée "Planète X" survient alors que la communauté scientifique a décidé en 2006 d'exclure Pluton de la liste des planètes de notre système solaire.
"

 

MtHood signale sur OM cette video qui présente le chercheur du MIT Neil Gershenfeld, redéfinissant les frontières entre les mondes analogique et numérique, et exposant les capacités inattendues de son 'Fab Lab'.

Les découvertes du Directeur du "Center for Bits and Atoms" amènent MtHood à faire un rapprochement avec les "Explications" données par Isaac sur le "Langage CARET auto-éxécutable"; c'est pour lui une validation scientifique du Programme CARET.

La présentation (17 minutes) de Neil Gershenfeld est titrée : "Comment fabriquer pratiquement n'importe quoi".

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.