Didier de Plaige

Jeudi 28 février

février 28th, 2008 Posted in Février 2008

La Norvège fait la Une des medias avec l'inauguration de son immense réserve à graines creusée dans la montagne à Svalbard. Le journal de France2 commentait mardi soir : "C'est l'espoir pour l'humanité de renaître après de grandes catastrophes."

 

On se souvient du "Message de Norvège" diffusé le 5 janvier par Bill Ryan & Kerry Cassidy - du Projet Camelot. Il révèlait le creusement d'abris souterrains : "La Norvège a commencé à stocker de la nourriture et des graines dans la région de Svalbard, ainsi que dans la zone arctique, avec l’aide des Etats-Unis et de l’Europe."

Bill & Kerry communiquent à nouveau aujourd'hui - "Le dernier message que nous avions reçu du politicien norvégien remontait au 2 février. Il savait que nous serions à Oslo pour le rencontrer les 17 et 18 et il avait confirmé qu'il aurait le temps de nous recevoir" :

"Vous n'aurez qu'à me téléphoner au xx xx xx xx à votre arrivée. Après celà, je changerai de portable.... Et les cellulaires devront être éteints pendant notre rencontre. Je sais que les Services seront en état d'alerte pour cette occasion. Du moins c'est mon impression parce qu'il n'ont cessé de m'observer depuis un bon moment, et ils sont toujours dans les endroits où je me rends, laissant des trâces - faisant un peu de provocation et s'arrangeant pour que je m'en rende compte. Je dois rencontrer un Député à Oslo de lundi [4 Février]... Il a une importante et urgente information à me communiquer."

Bill & Kerry concluent : "Nous n'avons eu aucune nouvelle depuis. Lorsque nous sommes arrivés le 17 Février, nous avons appellé ce numéro plusieurs fois, nous avons laissé des messages détaillés pour lui indiquer comment nous joindre, et nous avons également (de notre propre initiative) découvert quatre autres numéros qui auraient permis de le joindre. Mais aucun n'a répondu. La veille de notre départ, nous lui avons adressé un email - mais sans recevoir de réponse. Nous craignons qu'il ne soit plus en sécurité... mais il n'y a rien que nous puissions faire de l'endroit où nous sommes maintenant. Il était 100% authentique." Les animateurs du Projet Camelot restent persuadés qu'ils avaient suffisamment d'éléments en mains pour justifier un tel déplacement.

Le Projet Camelot était également au Japon au début du mois, pour rencontrer Benjamin Fulford. Leur interview de deux heures est en cours de montage.

On doit à Diouf cette traduction pour le forum Ovnis-USA : "Si vous avez besoin d'un garde du corps, il est trop tard. Vous devez faire en sorte qu'ils ne souhaitent pas vous tuer."

"Fils d'un diplomate canadien, Benjamin Fulford s'est rebellé contre son éducation, et à l'âge de 17 ans, s'est rendu en bateau au coeur de l'Amazonie pour vivre avec une tribu d'anciens cannibales. Continuant à chercher des réponses pour comprendre la civilisation occidentale, il séjourne dans une communauté autarcique en Argentine avant de s'inscrire dans une université au Japon.

  Benjamin Fulford

Homme de principes, courageux, il reste un idéaliste forcené. Il devient chef du bureau Asie-Pacifique pour le prestigieux magazine Forbes. Mais il démissionne quand son rédacteur en chef refuse de publier une enquête sur un scandale. En poursuivant ses recherches à titre personnel sur le milieu affairiste mondial, il découvre les ramifications complexes de la finance internationale, sous le contrôle des Rockefellers et des Rothshilds, ainsi que l'existence d'armes biologiques racialement ciblées qu'on nomme des S.R.A.S.
Ce sont ces projets visant à une réduction drastique de la population qui ont alerté certaines factions puissantes, au Japon, à Taiwan et en Chine. Il est approché par des Ninjas contemporains, ce qui le conduit en 2007, à être le premier occidental, depuis 500 ans, admis au sein de "Sociétés Secrètes Asiatiques", un groupe qui compte six millions de membres.

Devenu leur porte-parole, il délivre maintenant ce simple message aux Illuminati : "Vous devez reconnaître que votre règne est révolu, retirez-vous sans résister, et permettez au monde de prospérer comme il le devrait. Sinon, vous serez face à une armée de 100.000 assassins professionnels qui sont prêts à anéantir cette élite auto-proclamée qui règne sur la planète.

Cet ultimatum est rapporté pour la première fois par le Dr. Henry Makow et Jeff Rense en 2007. Le Projet Camelot s'est rendu au Japon afin d'y rencontrer Benjamin Fulford. Notre entretien filmé, présentera tous les éléments nécessaires pour comprendre cette incroyable histoire. Ce témoignage devrait rappeller aux Illuminati - dont nous avons toutes raisons de penser qu'ils observent attentivement nos vidéos - que l'ultimatum est bien fondé, sérieux, et toujours d'actualité.

Doté également d'une vision optimiste du futur, qu'il sait faire partager, Benjamin serait prêt à assurer le rôle d'un prochain Ministre des Finances du Japon. Il a des projets plausibles pour dépenser la réserve des 5 trillions de dollars de devises étrangères qui a été constituée, afin d'éradiquer la pauvreté dans le monde.

C'est un homme qui possède une profonde connaissance des deux mondes, Orient et Occident, un historien et économiste d'envergure, dont la pensée sort des sentiers battus, un amoureux de la Paix, qui n'a pas peur de parler le langage des guerriers."

Mais il faut le voir interviewer le milliardaire de passage à Tokyo le 14 novembre 2007 pour s'apercevoir que Benjamin Fulford, s'il ne manque pas d'audace, s'avance sans preuves :

http://video.google.com/videoplay?docid=-3704527408635856046

Fulford commence par expliquer son projet : "Je vais d'abord évoquer les risques de conflits mondiaux.. ensuite je confronterai Rockefeller sur sa volonté de domination mondiale...". Le journaliste ne produira pas l'effet recherché :
Q - "Est-il vrai que vous souhaitez un gouvernement mondial ?"
R - "Je ne pense pas avoir jamais dit ça, je souhaite une collaboration renforcée entre les gouvernements, pas un gouvernement unique, élu par les peuples."
Q - "Comment voyez-vous la situation actuelle avec l'Iran ?"
R - "La situation dans la région est très préoccupante.."
Q - "Que pensez-vous du déséquilibre entre la représentativité des pays d'Asie dont le Japon, soit 65% de la population mondiale, et l'Europe par exemple ?"
R - "Je pense que ce déséquilibre a son origine dans les circonstances où se sont constituées les Nations-Unies; il serait nécessaire qu'un jour une meilleure représentativité soit réorganisée."
Q - "La rumeur fait de vous une sorte de leader du gouvernement secret mondial..."
R - "Vous n'êtes pas le premier à soulever cette question. Ca n'a aucun sens."
Fin de la partie.

Ca pouvait être intéressant de voir Stanton Friedman mener sa propre enquête à Stephenville, lui donner par exemple l'occasion d'interpeller le porte-parole de l'Air Force... Je lui ai proposé de trouver un sponsor pour assurer ses frais de déplacement. Il n'a pas tardé à répondre : "C'est un peu loin de chez moi... Mais je fais partie du conseil du MUFON, qui a déjà beaucoup travaillé sur cette affaire, interviewé de nombreuses personnes, etc... Je ne pense pas qu'ils aient besoin de m'avoir sur le dos." Il faudra donc se contenter de cette info :

"Je viens de terminer un nouveau livre, "Flying Saucers and Science".. qui doit sortir en Mai prochain. Nous pourrons en parler le moment venu."

 

Cette video de novembre 2007, censée montrer le ciel du Bronx, à New York, et mise en ligne il y a 2 jours, aura suscité quelques débats dans la journée, aux Etats-Unis comme en France :

Image de prévisualisation YouTube

Pour 10538 sur Open Minds : "Les modèles sont beaucoup plus aléatoires que ceux des oies qui migrent, lesquelles volent habituellement dans une formation en V. Au-dessus se trouve un arc de cercle. Certainement pas caractéristique des formations d'oiseaux."

Akeenoya, sur notre forum, est d'un autre avis : "Les figures sont trop "rectilignes" et "propres" pour un lâcher de ballons. Je viens de montrer la vidéo à mon ex qui fait partie de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) dans le Cantal. Elle est hyper calée en migrations et elle m'a certifiée que les formes dans le ciel de New York étaient caractéristiques de celles qu'adoptent les grandes oies migratrices : en V ou en demi cercle peu importe, cela varie beaucoup en fonction du vent, d'une minute à l'autre. Le V n'est pas toujours parfait, il suffit d'aller voir dans Google image pour s'en rendre compte. Selon elle l'espèce aperçue est l'oie des neiges ou 'grande oie blanche' qui vit dans le grand nord canadien et migre dans le sud des USA à l'automne pour remonter au début du printemps. New York et sa région sont pile poil dans le couloir migratoire comme l'indique le lien qu'elle m'a indiqué.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.