Didier de Plaige

Mercredi 27 février

février 27th, 2008 Posted in Février 2008
  "Les Ovnis et la Censure - Pourquoi l'Institut Cato m'a Débarqué".

Dominik Armentano, Ph.D. en Economie, est Professeur Emérite à l'Université de Hartford (CT). Il vient de faire connaître les raisons de son éviction de l'un des centres de réflexion parmi les plus influents. Son message est alors repris par plusieurs forums américains : en raison de sa notoriété, le personnage intéresse également les grands medias, à commencer par le Herald Tribune.

Il est maintenant probable que la victime, bien décidée à réagir, devienne une figure montante parmi les militants de la Divulgation.

"Le 10 janvier, au lendemain de la publication de mon article sur le secret Ovni, ("La Vie Extraterrestre Intelligente : L'autre Vérité Dérangeante ?"), j'ai été débarqué sans ménagements du poste que j'occupais depuis plus de 20 ans au Cato Institute.

La raison en est que j'avais récemment osé appeller à la Divulgation du phénomène Ovni par les autorités.
Je ne pensais pourtant pas déclencher une controverse. Au fond, je n'ai fait que réclamer la même chose que John Podesta, l'ancien bras droit de Bill Clinton. L'ancien astronaute Ed Mitchell avait lui aussi, à plusieurs reprises, plaidé pour cette Divulagtion, ainsi que beaucoup d'autres, comme le Governeur Bill Richardson. L'ancien Ministre de la Défense canadien Paul Hellyer n'at-il pas affirmé que notre gouvernement sait que les Ovnis sont des engins interplanétaires, en réclamant la fin du secret ? Je me croyais en bonne compagnie parmi ces courageux porte-paroles. Mais apparemment je me suis trompé.
En réalité, la première initiative en faveur de la Divulgation remonte à 48 ans; elle émanait de l'ancien Directeur de la CIA, l'Amiral Roscoe H. Hillenkotter. Ainsi que le rapporte The New York Times du 28 février 1960, Hillenkotter (dans une lettre adressée au Congrès), avait fait valoir que "le moment est venu de révéler la vérité (au sujet des Ovnis) dans le cadre d'auditions ouvertes devant le Congrès." Il avait déclaré : "A cause du SECRET officiel, et d'une campagne de dénigrement, de nombreux citoyens sont amenés à croire que les objets volants inconnus sont des absurdités ..." et il avait affirmé que l'Air Force avait "réduit son personnel au silence" afin de "cacher les faits".
Si un ancien directeur de la CIA peut se permettre de dire ça, pourquoi pas moi ?

La plus récente tentative de "calmer le jeu" et réduire l'intérêt des medias pour ces affaires d'Ovnis, a eu lieu à Stephenville, Texas. Stephenville est actuellement au coeur de l'activité ufologique, et on doit la plupart des reportages à Angelia Joiner pour The Empire Tribune. Elle a interview bon nombre de témoins, et fut même invité chez Larry King sur CNN en janvier.
Cependant, en dépit de l'intérêt manifesté par le public, A. Joiner a été récemment remerciée par l'Empire Tribune, entre autres parce qu'elle avait ouvertement remis en cause l'explication improbable de l' U.S. Air Force. Autant pour le courage et la vérité.
Ces intimidations et la censure des media sur le sujet ne sont pas des attitudes récentes. J'ai commencé à m'intéresser au secret Ovni le 22 janvier 1958 : CBS avait diffusé un épisode du Théâtre en Rond d'Armstrong. Dans le cours de ce programme, un porte-parole de l'Air Force répétait en boucle que les Ovnis n'étaient qu'une absurdité et que le gouvernement n'avait rien à cacher."

"Dans le cadre de ce même programme, j'ai vu Donald E. Keyhoe, Directeur éxécutif du NICAP (National Investigations Committee on Aerial Phenomena), le principal critique à l'époque de la couverture par l'Air Force. L'émission était en direct. A un certain moment, Keyhoe s'est départi du conducteur approuvé, et il a déclaré : "Maintenant, je vais vous révéler quelque chose qui n'a jamais été divulgué à ce jour..." mais soudain son micro a été coupé. Le public a pu voir en direct ses lèvres bouger (et moi également), mais CBS avait coupé le son en raison d'un accord préalable avec l'U. S. Air Force. Keyhoe avait souhaité faire savoir au public Américain que le NICAP disposait des preuves que les Ovnis sont des engins bien réels, contrôlés par des intelligences, mais il n'a pas eu cette occasion. Il avait été censuré par ceux-là même qui prétendaient qu'ils n'avaient rien à cacher."  

"En cette année présidentielle porteuse d'espoir, je souhaite que quelqu'un, quelque part, aura finalement l'honnêteté de dire la vérité au peuple Américain au sujet des objets volants non-identifiés. La censure et l'intimidation n'ont pas leur place dans une société libre et démocratique. Cette politique est tout simplement néfaste."

 

Le Cato Institute a été fondé en 1977. Son budget en 2005 était de 22,4 millions $. Selon Alexa, il est le laboratoire d'idées dont le site web est le plus visité du monde. Il entend promouvoir des politiques qui défendent "les libertés individuelles, un gouvernement réduit, les libertés économiques et la paix". (...) "Bien qu'officiellement indépendant de tout parti, le Cato Institute a des liens avec le mouvement conservateur américain."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.