Didier de Plaige

Dimanche 17 février

février 17th, 2008 Posted in Février 2008

Brendan Burton, l'administrateur de Open Minds, l'avait annoncé depuis quelques jours, un 'nouveau' témoignage permet de revenir sur le Crash de Roswell : "La liberté d'accès à l'information a énormément progressé ces derniers temps, et de nombreux soldats, des aviateurs, et d'autres témoins de 'Roswell' se sont fait connaître. A présent libres de tout engagement, ces hommes et ces femmes - dont certains sont maintenant agés de 70 ou 80 ans - se sont décidés à faire en sorte que la vérité soit connue. L'un de ces hommes est le Sergent Earl Fulford" :

"Ce vétéran de 82 ans, était un témoin original que les auteurs Thomas J. Carey et Donald R. Schmitt ont cherché à retrouver pour leur récente enquête : 'Witness To Roswell'. Tom Carey a eut l'amabilité de le mettre en contact avec des membres de l'Equipe de Recherche du Forum Open Minds. L'interview de ce témoin essentiel de Roswell a duré plusieurs heures, sur le sujet du crash, et son assignation sur le site des débris. Des preuves inédites nous sont apportées dans ce document audio aujourd'hui disponible en trois parties. Le Sergent Earl Fulford nous décrit le matériau à 'mémoire de formes'. A quoi il ressemblait, et comment il se comportait. Il en parle en détails - les matériaux qu'il a vus avaient tous des 'formes géométriques'. Ils ne comportaient aucune déchirure, ils n'avaient pas de plis, ni de bords dentelés - tous ces matériaux avaient des bords rigoureusement droits.

C'est une information importante, parce qu'elle contribue à rejeter la théorie des 'déchets de ballons' ou de morceaux de 'mylar' (qui n'avait pas encore été inventé à l'époque). Cette interview représente une véritable nouveauté sur le crash de Roswell. Il aura fallu un demi-siècle pour que la vérité commence à émerger. Ce nouveau témoignage est essentiel, et nous apporte des éléments inédits.

Avec les récents évènements de Stephenville, Texas - et la multiplication des rapports d'Ovnis dans différentes régions du monde, comme jamais auparavant, nous sommes peut-être à la veille de la Divulation attendue".

L'interview a été réalisée par le moyen d'un SkypeCast. Dans la première partie, le Sergent Fulford intervient à la 6ème minute. Il serait utile qu'une transcription soit publiée, mais l'essentiel a déjà été rapporté dans 'Witness To Roswell'. -

Les détails de l'affaire Roswell sont relativement bien connus. Pour ne citer qu'un seul des nombreux autres témoins, rappellons seulement l'attestation solennelle fournie par le Général Thomas Dubose. Il était colonel et chef d'état-major du Général Ramey à Forth Worth, en 1947. On se souvient de cette photo où le Major Général Ramey, avec Jesse Marcel, montre des fragments de ballon météo pour faire oublier l'annonce lancée la veille sur les radios de la découverte d'une soucoupe volante. "Cette explication", a révélé le Général Thomas Dubose dans un affidavit rédigé peu avant sa mort en 1992, "n'était qu'une opération de couverture pour détourner l'attention de la presse."

Il a été plusieurs fois question du MUFON ces derniers jours. Ed Komarek livre ses sentiments à son sujet sur OM, et sera d'autant plus écouté qu'il a fait partie de l'organisation fondée en 1969 :

"Le Mufon permet aux chercheurs débutants d'accumuler une bonne expérience dans le domaine. J'ai moi-même été directeur de section il y a bien longtemps. Mais après un moment passé chez eux, la plupart des gens se rendent compte de ce qui se passe vraiment, et réalisent que tout les bonnes infos remontent le long de la chaîne de commandement, pour finalement disparaître définitivement. En réalité, leur Journal ne publie que des rapports enregistrés chronologiquement. Il leur arrive aussi de publier des prises de position dirigées contre l'activisme politique, et c'est toujours à sens unique.

Il est devenu clair pour moi que la publication des rapports de manifestations Ovnis était manipulée par les dirigeants. Il reste qu'un certain nombre de personnes bien intentionnées continuent de s'impliquer à leur manière dans l'organisation, et c'est une bonne chose."

 

"Je suis heureux de voir que OM a constitué sa propre équipe d'enquêteurs, et je leur souhaite de mettre également en place une branche engagée dans l'activisme. Je pense que les gens de OM ont réalisé qu'il était important de publier rapidement ses propres rapports, en enlevant seulement les références personnelles. Au Mufon, à moins de faire partie de l'élite, personne n'a accès aux dossiers. Ils mettent en avant la nécessaire protection des données personnelles, mais je pense que ce n'est qu'un prétexte. Je reste persuadé qu'ils ne souhaitent pas publier les affaires trop sensibles, parce qu'ils ne tiennent pas à ce que le public soit vraiment informé."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.