Didier de Plaige

Mercredi 13 février

février 13th, 2008 Posted in Février 2008

Les évènements de Stephenville vont-ils entraîner des révélations sur des prototypes secrets actuellement testés par l'Air Force ? Un mois plus tard, soit le 10 février, le site relativement confidentiel Courant.com vient de lâcher un peu de lest : "L'armée américaine entend développer des technologies hypersoniques qui lui permettront de propulser des missiles ou des avions jusqu'à six fois la vitesse du son - soit environ 4.000 miles par heure (6.500 kms/h)." Ci-dessous le Falcon :

falcon1.jpg

"Sous les noms de code de Falcon, High Fire et Blackswift, les expérimentations et les tests sont étroitement encadrés. L'Air Force souhaite disposer de nouveaux engins d'ici la moitié du 21ème siècle ...ou même avant." (Courant.com).

En fait les programmes sont déjà bien avancés, puisque le Web magazine Wired annonçait, dès le mois d'août 2007 : "La DARPA a contracté avec Lockheed Martin pour réaliser un véhicule hypersonique capable de décoller et d'atterrir sur un terrain classique, en volant à Mach 6. Blackswift est un engin dérivé du Falcon, un projet de la DARPA dans le domaine des HTVs (hypersonic test vehicles)."

Cette annonce n'aura sensibilisé qu'un public restreint. La DARPA ne donne pas de détails sur d'éventuels essais en vol du BlackSwift :

blackswift_wired1.jpg

En fait, tout ce qui laisserait entendre au grand public américain que l'Air Force a effectivement des projets en développement qui peuvent voler à 4.000 miles/h... serait bienvenu en ce moment pour sortir l'Armée de la situation très embarrasante où elle s'est fourrée.
Après quoi il est plus facile de refermer le couvercle en laissant la population s'accommoder des sous-entendus, puisque "la sécurité nationale interdit d'en dire plus". Il ne restera qu'un tout petit nombre pour s'interroger sur les témoignages de vols stationnaires et silencieux.
On se souvient de la première réponse de l'Air Force, après les manifestations du 8 janvier au-dessus de Stephenville : "Nous n'avions aucun appareil en vol ce soir-là.."
Ensuite, les témoignages se sont multipliés, et des images ont été publiées. C'est seulement alors que l'Armée s'est souvenue qu'elle avait 10 chasseurs F-16 effectuant des manoeuvres au-dessus de la région. Il ne faut naturellement pas s'attendre à ce qu'un de ces pilotes vienne le confirmer. Mais du même coup, les témoignages attestant que des F-16 accompagnaient ou poursuivaient les phénomènes lumineux sont encore moins contestables.
L'attitude de l'Air Force reste totalement incomprise des observateurs. Ses revirements sur l'affaire texane laisseront la même trâce dans l'histoire ufologique que les trois explications successives des autorités au sujet de Roswell.

MTHood, sur Open Minds : "Je suis d'accord avec les résidents de cette région du Texas lorsqu'ils affirment que le bruit de 10 F-16 en vol est clairement identifiable. Un seul de ces avions fait déjà un bruit assourdissant. Ils n'auraient pas pu manquer de les reconnaître comme tels."

MotorcycleRick est plus offensif : "Il n'y a que peu d'occasions de voir engagés dix F-16 simultanément :
1) dans des démonstrations aéronautiques,
2) pour faire face à une menace contre les intérêts du pays (après confirmation de la menace),
3) pour protéger des zones aériennes spécifiques (après confirmation de la menace),
4) pour des manoeuvres d'entraînement.
"

"Le coût d'un seul F-16 dépasse les 45 millions de dollars. Par conséquent, 10 appareils représentent une somme de 450 millions de dollars. C'est pourquoi le fait de déclarer : 'Oh, nous avions oublié qu'il y avait 10 F-16 en l'air à ce moment-là...' est une insulte à l'intelligence. De tels errements ne peuvent être tolérés de la part de ceux qui dépensent l'argent des contribuables."

11August, toujours concentré sur l'étude des poteaux de la ville de Capitola estime que son précédent dessin devait être amélioré : "Si nous observons attentivement l'image 'PICT0015', on constate que l'ombre sur le coin de la maison est du côté gauche. Ca signifie que le soleil est à droite et que la photo a été prise face au sud ou sud-est.
Je pense également que les deux premières photos (13 et 14) ont été prises par Rajinder depuis l'arrière de la maison de ses beaux-parents
" :
"Nous étions en train de dîner à l'arrière de la maison, quand nous avons remarqué cet "objet", qui se trouvait immobile dans le ciel. La caméra était à portée de main parce que nous venions de nous en servir. J'ai alors essayé de prendre quelques images."
Après que le drone soit passé au-dessus de la maison, Raj a couru pour le suivre dans la rue, devant la maison, et il a pris la photo n°15, face au nord.
"Ensuite il est descendu à la verticale d'un poteau de téléphonie, et j'ai pu faire quelques autres clichés (numérotés 16 et 17), après quoi il s'est éloigné assez rapidement. J'ai cru qu'il avait disparu, mais il était encore visible, et j'ai encore pris d'autres photos."

Celles-ci montrent le poteau et trois cables partant en direction de l'ouest, les deux autres vers le sud-est.

11august_capitola_poles1.jpg

Nekitamo ne se veut pas négatif, mais il lui semble que l'identification par les images satellite de Capitola serait assez complexe : "Je vous propose un petit test : essayez de discerner 8 poteaux de voirie sur un agrandissement 1024x700 de cette image - certains sont cachés, et on ne peut que déduire leur position en comparant les distances entre ceux qui sont bien visibles. Combien de temps allez-vous passer sur cette zone, qui ne fait que 150 mètres de large ?"

nekitamo_polesxm9_small1.jpg

ArkhAngels participe à cette recherche : "Il serait peut-être plus facile d'identifier la disposition des maisons et des arbres, avant de s'intéresser aux poteaux... Pourquoi n'as-tu pas mentionné l'image PICT0018 ? Je sais bien que nous avons seulement 2 arbres en référence, mais ils sont des repères évidents sur Google Earth! 11august, quelle serait pour toi la position des arbres dans la dernière photo prise par Rajinder ?" La discussion est sans doute assez technique, mais elle montre que dix mois plus tard, les chercheurs restent mobilisés.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.