Didier de Plaige

Mercredi 6 février

février 6th, 2008 Posted in Février 2008

A son retour de la région de Stephenville, Linda Moulton Howe a accordé une interview de près de deux heures à la radio Ici & Maintenant! (http://icietmaintenant.info). L'un des thèmes majeurs abordés pendant cette émission concerne les étranges symboles (observés dans le ciel par Steve Allen et ses deux amis), qui ont pris momentanément la place des immenses rectangles lumineux. Zek a donc mis à disposition sur le forum Ovnis-USA 26 images extraites d'une vidéo du 19 janvier, dont neuf sont regroupées ici :

Angelia Joiner, reporter de l'Empire Tribune à Stephenville, a de nouveau publié un papier sur le témoin Ricky Sorrels. Il rapporte cette fois une inquiétante visite nocturne sur sa propriété :

"Il y a eu un autre incident étrange sur sa propriété récemment qui l'amène à penser que les militaires sont impliqués. Vers 1 heure du matin, un visiteur inattendu a laissé quelque chose derrière lui."

Soorels raconte : "J'étais endormi. Je garde mes chiens sur le coté est de la maison, et 3 autres sur le coté ouest; le labrador noir n'aboie pas tant que quelqu'un n'a pas franchi la grille de l'enclos pour le bétail, et l'autre n'aboie que si elle voit quelqu'un. Ils s'étaient tous mis à aboyer. Je me suis donc levé pour aller voir, et j'ai pris mon fusil". Sa famille dormait, donc une main sur le fusil, l'autre sur le bouton de la porte de derrière, il a essayé d'identifier l'intrus à travers la vitre. "Il s'était placé entre la voiture et la camionnette à environ 15 mètres de la porte. Il avait l'air de se balancer d'un pied sur l'autre."

Le temps était froid, il bruinait, et il était évident que "le type était vétu pour la circonstance, d'un anorak bien chaud". Sorrels distinguait clairement le visage d'une personne de 25-30 ans d'après la façon dont il marchait et se comportait.

Sorrells poursuit : "Je ne parvenais pas à me décider à ouvrir ou non la porte. Nous nous tenions là face à face, nous dévisageant. Je me disais qu'il était vraiment habillé pour le temps qu'il fait et les chiens faisaient un tel raffut qu'il devait se savoir en danger d'être pris. C'est là que j'ai réalisé qu'il voulait que je le voie. Puis l'homme s'est retourné lentement, et il est entré dans les bois. Il s'est dirigé vers le coin ou j'avais taillé les arbustes, apparamment, il était déja venu car il savait oú aller."

Plus tard, en marchant dans les bois avec Linda Moulton Howe, Sorrels décide de retourner vers la barrière qui clôt son terrain. "C'est toujours humide ici, et j'aime y venir pour voir les empreintes des daims et des canards." Il n'est pas venu là depuis un mois.

"La première chose que je vois est une empreinte d'homme. Madame Howe m'a filmé quand j'ai posé mon pied à coté, le soleil était bas et j'ai vu quelque chose de brillant." Il a ramassé une balle, une 25-06 Remington neuve et brillante avec quelques taches dessus. "Je pense que l'homme que j'ai vu cette nuit là a laissé cette balle; je crois que c'est l'armée qui me montre qu'ils peuvent m'avoir s'ils le veulent."

Sorrells et d'autres témoins envisagent de créer un site web pour encourager les gens à faire pression sur le gouvernement afin qu'il entreprenne des recherches au sujet de telles observations étranges et effrayantes. "J'ai appris que d'autres pays communiquent leurs observations sur ce qu'ils savent. Nous pensons nommer le site 'Stephenville Lights'. Il y a trop de témoins pour laisser tomber, nous voulons savoir ce que c'était."

C'est l'incident du Texas et le harcèlement par l'Air Force d'au moins une personne, qui a relancé le débat sur le fait que les témoins des Drones sont restés en retrait.

10538, sur le forum Open Minds : "Il y a de grandes chances que les drones et Isaac soient authentiques. Je suis cette affaire sur OM depuis le début, et je l'ai vue se déployer. J'ai examiné toutes les analyses réalisées par ses participants et l'ensemble de la communauté en ligne. Je me souviens des circonstances dans lesquelles Raj s'est inscrit ici, et comment il a satisfait à toutes les questions des membres. J'ai vu aussi quelques déboulonneurs guetter en permanence une éventuelle faille, et alimenter un état d'esprit négatif.

Les témoignages me paraissent authentiques. De Isaac à Shirley, ils me semblent très honnètes et je n'ai jamais pu relever la moindre contradiction dans leurs propos. J'ai observé les moindres détails et les ombres sur les photos, et j'ai constaté l'incapacité des experts en CGI à les reproduire. A chaque fois, J'ai scruté tous les aspects de ce cas, et j'ai obtenu à chaque fois la même réponse. C'est pourquoi je suis parvenu à cette conclusion. Il ne s'agit pas d'une 'foi aveugle'."

EndZone intervient également sur OM : "J'aimerais revenir sur le fait que les témoins de l'affaire des drones aient pu être menacés par les pouvoirs en place. Nous ne pouvons pas le prouver, mais il y a des quantités de cas où des témoins ont été approchés par des gens qui leur ont dit de la fermer. C'est un fait dont on doit se souvenir, chaque fois qu'une personne se met en avant.

Ce type au Texas a été harcelé, pourtant il n'a aucun document photo ni video. Mais l'Air Force est à ce point paranoïaque qu'elle essaye chaque fois de couvrir les évènements dès le départ, parce qu'ils ont cafouillé sur ce coup. Alors, à voir comment ils s'y prennent avec lui, qui n'a aucune preuve en mains, je peux comprendre ce qui arriverait à quelqu'un qui disposerait d'éléments comme des images de drones.

Ce n'est bien sûr qu'une spéculation, mais je forme cette hypothèse après avoir vu, tout au long de l'histoire des Ovnis, comment se sont comportés les Pouvoirs en Place. Ils s'efforcent de toujours garder un temps d'avance, ils sont sur leurs gardes dès qu'il s'agit d'une éventuelle divulgation. Ces gens savent parfaitement ce qu'ils font, ils savent remarquablement s'y prendre pour intimider les témoins. Ainsi, quand ils s'en prennent à un témoin lambda, qui n'avait aucun intérêt particulier pour le phénomène Ovni, mais qui leur fait confiance à priori, il n'en faut pas beaucoup pour parvenir à le terrifier. Il en irait différemment pour des gens comme nous, parce que nous sommes relativement préparés à cette éventualité, et nous devrions être capables de porter notre témoignage ainsi qu'il convient. Mais le sujet qui est un peu pris de court par le phénomène, et qui est amené à faire son rapport, est le plus souvent un homme ordinaire, qui n'est pas intéressé par ces histoires. On ne peut donc s'attendre à ce qu'il se montre à la hauteur face aux pressions éventuelles, ou se comporte de manière prévisible."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.