Didier de Plaige

Lundi 4 février

février 4th, 2008 Posted in Février 2008

Linda Moulton Howe est donc intervenue samedi sur Dreamland avec Withley Strieber, depuis Glenrose, en compagnie du témoin et pilote Steve Allen : "Les flammes blanches faisaient environ 15 mètres de large... Ces flammes n'ont duré que quelques secondes. Les jets de l'Air Force suivaient précisément le parcours de l'objet. Nous n'avons aucun doute qu'ils le poursuivaient."

Elle a rencontré un autre témoin du 8 janvier : les jets volaient si bas qu'il a pensé que les vitres de sa maison allaient se briser.

Sur l'une des videos, LMH a vu distinctement des symboles dans le ciel qui lui rappellent des signes déjà observés par des abductés : "On dirait que l'objet cherchait à établir une communication, soit avec les militaires, soit avec la population."

Verum présente sur le forum Open Minds cette carte où il a fait figurer les trajectoires observées par les différents témoins. A noter qu'elles coïncident largement avec le réseau autoroutier.

Verum a calculé que la branche texane du Mufon disposerait maintenant d'une liste d'une centaine de témoins, les principaux étant à ce jour :
Steve Allen : pilote pendant plus de 30 ans, et patron d'une société de transports.
David Jaquess : Patron d'une entreprise de construction.
James Hughes : Ancien spécialiste de la Navigation dans l'Air Force.
Anne Frazor
Glenda Jackson
Lee Roy Gaitan : Shérif du Comté d'Erath.
Ricky Sorrels : Conducteur d'engins.

Il ajoute : "Il y a eu deux autres manifestations observées dans la région - le 14 janvier à Cleburne, par Sabre Bowman, et le 18 par David Caron à Stephenville. Ces deux évènements ont été filmés."

De son côté la journaliste Angelia Joiner de l'Empire Tribune, le journal local de Stephenville, Texas, a également poursuivi son enquête auprès des témoins de l'incident du 8 janvier : "Des pilotes contredisent l'Air Force" :

"Steve Allen, Don 'Doc' Stewart, et Todd Downs ont tenu à marquer leur étonnement d'apprendre que la MOA (zone de manoeuvres militaires) de Brownwood, avait été subitement étendue à Stephenville et la région de Selden.

Le Major Karl Lewis, porte-parole de l'Air Force, avait déclaré que "10 F-16 du 457ème Escadron d'avions de combat avaient participé à une mission d'entraînement de 18h à 20h ce jour-là, dans une zone qui inclut l'espace aérien au-dessus du Comté d'Erath."

Les trois pilotes ont confirmé que cet espace n'inclut pas la totalité du Comté d'Erath. Seule une petite partie de Dublin est concernée, mais pas du tout Stephenville et la région de Selden. Don Stewart nous a montré sur une carte que Stephenville est à 18 kilomètres de la délimitation du MOA.

Todd Downs, qui travaille à Clark Field, à Stephenville, a expliqué qu'il y avait un point de repère GPS marqué sur le terrain d'aviation, qui sert de référence aux militaires, et il dénonce cette présentation trompeuse qui consiste à faire croire au public que toute la zone est affectée aux exercices militaires. Pour lui, les jets ne font que traverser cet espace pour rejoindre le MOA.

Downs ne comprend toujours pas pourquoi les militaires ont fait cette déclaration, deux semaines après avoir nié que des avions se soient trouvés en l'air à ce moment-là.

Un autre témoin, Leroy Gaitan, a maintenu que son observation ne pouvait s'expliquer par la présence de quelques avions à réaction : "Il est impossible à des F-16 d'effectuer de telles manoeuvres. Il est clair pour moi que c'est un prototype militaire ou un engin expérimental. Nous sommes bien trop nombreux à l'avoir vu."

Leroy Gaitan nous a confirmé qu'il connait au moins un témoin qui a été contacté par les militaires."

Vajra, sur le forum Ovnis-USA, a noté que la NASA diffusera ce soir - depuis son antenne géante installée à Madrid, en Espagne - la chanson des Beatles "Across the Universe" à travers la galaxie :

"La chanson voyagera à la vitesse de la lumière (300.000 km/sec). Il lui faudra cependant 431 années pour atteindre sa destination finale, l'étoile polaire (Polaris), l'astre le plus brillant de la constellation de la Petite Ourse." La NASA a donc à sa manière tranché dans le débat qui oppose toujours les responsables de SETI, entre les partisans d'un prudent silence radio et ceux qui ne craignent pas d'attirer l'attention de quelques aliens hostiles.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.