Didier de Plaige

Vendredi 18 janvier

janvier 18th, 2008 Posted in Janvier 2008

Un nouveau signal intéressant a-t-il été capté par les équipes du SETI ? Les forums anglo-américains en parlent beaucoup, et Linda Moulton Howe titre également sur cette histoire..
"Cette soudain émission dans la plage radio n'a duré que 0.005 seconde, et ses caractéristiques spectrales suggèraient qu'elle provenait d'une galaxie très éloignée, probablement située à des milliers d'années-lumière." - Seth Shostak, Ph.D., Institut SETI.

"Plusieurs scientifiques soupçonnent que la cause de cette émission fut la collision de deux étoiles à neutrons super-denses... Ce n'est pas une détection qui répond aux attentes des chercheurs du SETI. Pour eux, un signal acceptable devrait non seulement avoir les caractéristiques d'une transmission délibérée, mais devrait également être observable à plusieurs reprises - afin de déterminer sa position d'origine dans l'espace, et d'éliminer tout événement brutal survenant dans le cosmos, comme ce fut déjà le cas en Septembre dernier."

Seth Shostak >

  Seth Shostak

Le Radio-télescope de Parkes, dans le New South Wales, en Australie..

Linda Moulton Howe : "KTVU-TV Canal 2, a publié un rectificatif disant que le mystérieux signal avait en fait été enregistré par un radio-télescope australien (celui de Parkes) - pas celui d'Arecibo - et que ce signal complexe était toujours en cours d'analyse."

La veille, KTVU-TV - basé dans la Baie de San Francisco - avait annoncé : "Partout à travers le monde, les chercheurs qui sont à l'écoute pour trouver des signes de vie dans l'espace, ont été mobilisés cette semaine en apprenant qu'un mystérieux signal avait été perçu par un télescope géant (Arecibo) à Porto Rico. Dan Werthimer du Projet SETI de l'Université de Berkeley, a déclaré que le dilemme tenait au fait que le signal pourrait n'être jamais complètement décodé : "Il est possible que nous ne parvenions jamais à le décoder; nous saurons qu'il y a quelque chose de ce côté, mais ça ne nous apprendra rien sur leur civilisation."

Le 16 Novembre 1974, le radio-télescope d'Arecibo a permis d'envoyer le premier message de l'humanité vers l'espace profond, qui comportait des informations de base sur la chimie de la vie terrestre, la formule de l'ADN, un diagramme simplifié de notre système solaire, des dessins au trait d'un homme et d'une femme, en indiquant également le diamètre de la parabole de Arecibo."

Depuis trois jours qu'ils ont débarqué sur le forum ATS, les quelques bannis d'OM tournent en rond dans leur cage, et peinent à se trouver un vrai domaine de recherche : chacun s'aperçoit que le mythique DopeFish n'avait aucune consistance; SysConfig saute d'une idée à l'autre, ne parvenant pas à se fixer un objectif, montrant des signes d'épuisement. Reader n'a jamais été à l'aise dans la peau d'un chercheur, ayant toujours préfèré la dérision à l'étude ("je n'étais sur OM que pour m'amuser"), et Murnut est déjà allé témoigner sur UfoCaseBook d'une nostalgie affligeante. Du temps de leur participation sur Open Minds, leur absence de réflexion personnelle était moins exposée. Sur ATS, où les participants du début se sont dispersés dans divers domaines, ils se retrouvent seulement livrés à eux-mêmes, s'apercevant qu'ils ne sont plus rien sans le regard des autres.

Banban nous écrit de Shangaï : "A mon avis, ce n'est pas très difficile de voir que les espèces d'anses à l'intérieur de l'anneau sont alignées avec les 'antennes'. Donc en comptant les anses, on peut compter le nombre d'antennes.
Personnellement, j'en compte 16 pour le drone de gauche et 17 pour celui de droite (de Capitola).
"

Cependant tout le monde ne parvient pas au même résultat. OnTheFence : "Pour ma part, j'arrive à 13 antennes sur le drone de Capitola.
J'ai utilisé un programme 3D pour ajuster des portions du cercle, et je pense que ce drone a 13 antennes.
"

OnTheFence ajoute qu'il y a probablement davantage d'anses (qu'il décide de nommer des 'diodes') que d'antennes.

L'occupation de comptage n'est pas innocente : la découverte d'un nombre impair poserait certainement un problème aux tenants de l'hypothèse d'une création CGI.

Le physicien Stanton Friedman vient de faire savoir sur la liste UfoUpDates qu'il est invité à participer au Larry King Show ce vendredi soir sur CNN, en compagnie de James Fox et du déboulonneur de service James MaGaha. Des témoins de l'incident de Stepenville, Texas, seront également sur le plateau.

Une particularité de cet évènement est qu'il se situe dans la région que les américains nomment la 'Bible Belt' ou Ceinture de la Bible : "une zone géographique et sociologique des États-Unis dans laquelle vivent un pourcentage élevé de personnes se réclamant d'un protestantisme rigoriste, terme recevant la désignation de fondamentalisme chrétien dans la sphère américaine.". Une vague d'Ovnis y sera assez facilement interprétée comme un signe divin.

La chaîne NBC5 a donné la parole à un pilote d'hélicoptère médical de Fort Worth, qui prétend savoir ce qui a été vu près de Stephenville, Texas. En se dirigeant vers Granbury deux jours plus tard, Chuck Mueller a remarqué des lumières inhabituelles dans le ciel, sur l'horizon.

"Une petite lueur orange, puis d'autres, apparaissant en séquence... Quelque chose que je n'avais jamais observé. Je parie que c'était un avion en train de lancer des fusées en vol."

Stephenville est prôche de la zone d'Opérations Militaires de Brownwood, un important entre d'entraînement pour les avions de combat.
Les autres témoins ont déclaré qu'ils aimeraient bien adopter sa théorie, mais que ça ne collait pas avec ce qu'ils avaient vu.

Pour le Shériff de Erath County, Lee Roy Gaitan : "L'explication ne tient pas, en raison de la vitesse du phénomène observé deux jours plus tôt."

L'Air Force n'a pas souhaité exploiter cette explication rassurante. Son porte-parole a déclaré qu'il n'y avait aucun avion en exercice ce mardi, jour de l'évènement.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.