Didier de Plaige

Mardi 18 Décembre

décembre 18th, 2007 Posted in Décembre 2007

Un participant du forum Open Minds présente sur Open Minds son rapport sur la conférence organisée avant-hier à New York par la Fondation Budd Hopkins Intruders...

"Budd Hopkins a ouvert la séance et remercié James Fox ainsi que Leslie Kean. Leslie a raconté comment s'était déroulée la conférence de presse du 12 novembre à Washington. Elle-même et James Fox avaient pour motivation d'accroître la crédibilité du phénomène Ovni.

Ils avaient invité des représentants du gouvernement des Etats-Unis, mais aucun n'a accepté de participer. L'organisation de la Conférence avait été tenue secrète jusqu'à la denière semaine. Ils avaient délibérément choisi de laisser de côté la question E.T./Aliens, afin de ne pas se limiter à un échange d'opinions."

Budd Hopkins

"L'angle principal fut la sécurité aérienne. Il nous a été confirmé que les radars de la FAA sont équipés de plusieurs sortes de filtres qui éliminent les échos inconnus. Ils ne s'intéressent qu'aux objets 'connus'. C'est une des directives de la FAA. Ils ne tiennent absolument pas à intégrer le phénomène Ovni.

Leslie Kean a souligné qu'elle a très à coeur de parvenir à ce que les medias prennent les choses au sérieux. Il avait été demandé aux témoins de s'en tenir à leurs dépositions, et de ne pas donner à la presse des occasions de faire diversion.

Puis elle a montré des extraits du DVD de la Conférence de presse.
Leslie nous a fait profiter de son expérience avec les journalistes, expliquant par exemple comment l'un d'eux lui avait expliqué qu'il préfèrait ne pas couvrir le sujet Ovni, de crainte d'être ensuite uniquement cantonné à la rubrique de l'étrange.

L'objectif principal de la Conférence, d'après Leslie Kean, avait été d'attirer l'attention sur le fait qu'il n'existe actuellement aucune instance gouvernementale pour l'étude du phénomène aux Etats-Unis. Elle pense qu'à l'approche de l'élection présidentielle, on ne doit plus rien attendre du législatif, même si certains députés se sont montrés intéressés.

Les participants se sont ensuite interrogés pour savoir quelle agence gouvernementale devrait piloter la nouvelle initiative... Tous ont reconnu l'échec du Projet Blue Book. Certains ont souhaité la mise en place d'une commission indépendante, peut-être sous l'égide d'une Université, d'autres ont suggéré la NASA, ce qui n'a pas manqué de faire rire Leslie, parce qu'elle est en train de les poursuivre en justice pour dissimulation.

L'hypothèse la plus courante est que le gouvernement US aurait poursuivi les enquêtes sur les Ovnis en confiant la tâche au secteur privé. Divers témoignages vont dans ce sens. De nombreux documents obtenus par le Freedom of Information Act indiquent également cette piste.
Beaucoup continuent de s'étonner du silence du Gouvernement américain. Pour certains, il ne saurait comment aborder le problème. En fait, il n'aurait aucune réponse à apporter. D'autres pensent que les réponses sont à rechercher dans les programmes secrets des Etats-Unis.

Avant de partir, j'ai eu la chance d'approcher Robert Morningstar, et il m'a indiqué qu'il travaillait actuellement sur 'la Bataille de Los Angeles', [24-25 février 1942] parce qu'il a retrouvé des sources crédibles selon lesquelles il s'agissait d'un immense Triangle Noir."

En réponse, CaliKid avance quelques arguments en faveur de la prise en charge de la question Ovni par une Université : "Le problème qui peut surgir est celui de la nature des accréditations nécessaires : Si un large pourcentage des manifestations relève de prototypes expérimentaux classifiés, je pense qu'une Université reconnue disposerait des accréditations nécessaires qui leur permette d'examiner cette information; elle serait mieux à même de conduire une enquête élargie au cas par cas. Je vois mal une organisation du type de celle dirigée par un Steven Greer se faire remettre des documents "Top Secret", même si c'est nécessaire à la recherche. Le secteur privé pourrait ignorer toute une dimension du problème. Une alternative serait de créer une sous-commission au Sénat."

Dans quelles conditions le gouvernement américain pourrait-il relancer la recherche officielle ? C'est le débat actuel sur les listes d'échanges et les forums spécialisés - mais pas seulement. Nous avons vu deux émissions sur CNN en l'espace de six mois consacrées au sujet Ovni, et des revues généralistes aborder la question de manière décomplexée.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.