Didier de Plaige

Jeudi 22 Novembre 2007

novembre 22nd, 2007 Posted in Novembre 2007

C'est sans doute inattendu pour Anonyme et le "Groupe DIA-6", qui fait trainer depuis deux ans ses "révélations" sur Serpo et le Programme d'échange : les participants du forum Open Minds, principaux destinataires de ces Messages, ont presque unanimement renoncé à toute autre 'divulgation' émanant de cette source. Le Groupe est prié de revoir sa stratégie, fournir enfin quelques preuves tangibles, ou simplement cesser de communiquer.

Je vais maintenant essayer de reproduire le contenu d'une intervention qui remonte à quelques semaines, mais qui n'est plus affichée sur le forum OM : "Quelle forme pourrait prendre une divulgation prudente, et progressive, des autorités ? Comment penseriez-vous gérer la divulgation ?" L'auteur répondait à sa propre question : "Je commencerais par révéler qu'il y a eu de la vie sur Mars, en annonçant qu'on vient d'y trouver de la flore, et je laisserais passer un peu de temps. Puis j'avancerais qu'on y a retrouvé des traces de civilisations très anciennes, à l'échelle de plusieurs millénaires. Je dirais qu'aucune preuve de vie actuelle n'a été trouvée pour l'instant, mais que la vie a existé sur cette planète. Cette première étape aurait pour objectif de commencer à reconnaître et exposer publiquement la réalité E.T., mais de manière sécurisante, puisque ça concerne un lointain passé. Les populations seraient évidemment profondément troublées, mais pas au point de se sentir menacées, en l'absence de danger immédiat.

Des recherches approfondies pourrait alors s'engager, ce qui donnerait aux populations le temps d'assimiler la première information, et ce serait pour le Gouvernement l'occasion d'assembler les pièces du puzzle. Il éviterait ainsi d'avoir à exposer publiquement les responsables du secret. Je pousserais les militaires et les civils à former des partenariats, pour débattre des implications de la découverte, ce qui me permettrait de conserver un contrôle total sur les informations diffusées.

Les groupes ufologiques seraient très occupés à échafauder des hypothèses, et se trouveraient en première ligne pour tenter de répondre aux attentes du grand public. Ils pourraient exposer des explications divergentes, ce dont les militaires ne manqueraient pas de profiter.

J'inviterais les groupes religieux à participer à la recherche. A ce stade, personne ne peut dire à quel point l'histoire religieuse et le rôle des religieux seront contestés. Il serait trop tôt pour affirmer catégoriquement que le fait alien supplantera la religion. Les catholiques ont déjà fait le nécessaire pour accueillir la nouvelle avec bienveillance, en reconnaissant qu'il peut y avoir d'autres 'Enfants de Dieu' dans l'univers.

Le complexe industriel ne serait pas trop déstabilisé dans un premier temps, parce que nous serions toujours aussi dépendants des technologies actuelles et des ressources énergétiques. Les marchés boursiers sauraient probablement tirer profit d'une situation relativement incertaine, dans la perspective de voir émerger des technologies nouvelles. Ils seraient assurés de garder le contrôle de l'adaptation technologique.

Ensuite, et selon un consensus entre les civils et les militaires, il sera temps d'annoncer officiellement qu'un très faible pourcentage des manifestations d'ovnis pourrait finalement s'expliquer par une présence aliène. En même temps, il sera utile de répandre l'idée que ces êtres ne sont pas hostiles. Après une nouvelle période d'acclimatation, la grande majorité aura admis l'idée que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. Ce sera alors le moment de lancer un appel solennel au contact. Ainsi, le choc culturel sera très amorti."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.