Didier de Plaige

Mercredi 21 Novembre 2007

novembre 21st, 2007 Posted in Novembre 2007

Si nous avons déjà évoqué ici un bon nombre des intervenants de la Conférence de Presse de Washington - pour des raisons diverses au cours des deux dernières années - comme Claude Poher, Jean-Charles Duboc, Nick Pope, le Commandait Ray Bowyer, Fyfe Symington, ou les militaires témoins de l'incident de Rendlesham, il en est au moins deux autres qui méritaient d'être cités pour la première fois. Je reproduis le commentaire de notre correspondante Trice Sheridan sur http://www.ufoglobalfocus.net/Nov12__07_Press_Conf.html :

"Le Commandant Oscar Alfonso Santa Maria Huertas, Pilote à la retraite de l'Armée de l'air du Pérou, avait une spécialisation de pilote de chasse. Il a décrit son vol en 1980 à bord d'un avion Sukhoi-22 à la poursuite d'un objet volant sphérique non identifié. Les autorités péruviennes craignaient que l'appareil, volant dans un espace aérien réglementé sans avoir reçu l'autorisation nécessaire, soit un avion espion. 1.800 hommes qui étaient en formation à la base aérienne de La Joya, à Arequipa, ont observé l'objet non identifié à une altitude d'environ 550 mètres. Le commandant a réalisé pendant le vol que l'objet avait une origine inconnue lorsque son avion s'est approché à une distance de 90 mètres de l'appareil non identifié. Le Commandant Huertas a décrit l'objet comme ayant "environ neuf mètres de diamètre" et ayant "un dôme émaillé de couleur crème, avec une large base métallique circulaire". Après qu'il ait posé son avion, l'appareil non identifié "est resté stationnaire dans le ciel pendant deux heures."

"Jean-Claude Ribes, Astrophysicien, radioastronome, Observatoire de Paris, directeur-adjoint de l'Institut national d'Astronomie et de Géophysique, et Membre de la New-York Academy of Sciences. M. Ribes, en sa qualité de consultant de longue date pour le GEIPAN, sous l'égide du CNES, a représenté son Comité directeur lors de cette Conférence de presse. M. Ribes a contribué à la rédaction du rapport COMETA. Récemment, il a apporté sa contribution au livre intitulé 'Phénomènes aérospatiaux non identifies'. De 1963 à 1998, M. Ribes a été astronome pour le Centre National de la Recherche Scientifique français. Yves Sillard, président du Comité directeur du GEIPAN, et le Général Denis Letty, président du groupe Cometa, ont tous les deux demandé à M. Ribes de les représenter lors de cette Conférence de presse. M. Ribes a fait remarquer que l'une des recommandations du rapport Cometa était que le Gouvernement français contacte les États-Unis et d'autres pays alliés pour lancer une action en coopération sur le sujet."

Linda Moulton Howe, à peine rentrée de Las Vegas, publie un nouveau rapport étonnant sur son site EartFiles.com, titré : "Est-ce que les Milliards dépensé dans les Programmes Secrets ont servi à financer un Programme Spatial Secret ?"

"La veille du 11 septembre 2001, le Secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld avait interpellé les bureaucrates du Pentagone, parce que nul ne retrouvait trace de 2,3 milliards de dollars de dépenses.

Lors de la récente Conférence sur la Récupération d'Epaves, qui s'est à nouveau déroulée à Las Vegas (10-11 novembre), cette question des fonds évaporés a été abordée par Michael Schratt. Cet ingénieur et concepteur d'avions agé de 38 ans, est aujourd'hui employé chez Armstrong Aerospace, une compagnie basée à Elmhurst, dans l'Illinois.

La théorie de Michael Schratt sur la destination de ces budgets secrets du DOD (Ministère de la Défense) pendant ces 60 dernières années est la suivante : ils ont servi à financer un programme spatial TOP SECRET dont aucun citoyen des Etats-Unis n'a entendu parler, pas même la plupart des représentants du Congrès. Si c'est bien le cas, ça signifie que la NASA n'est qu'une façade destinée à cacher un programme clandestin de très grande envergure, en vue de la domination et la militarisation de l'espace. Schratt pense que tout a commencé dans les années 40, lorsque les Présidents Franklin Delano Roosevelt et Harry S. Truman se sont rendus compte que des technologies non-humaines, 'celestes' et 'interplanétaires' étaient en situation d'interférer avec notre planète. Michael Schratt pense qu'en 1958, le programme spatial officiel de la NASA fut doublé d'un autre programme secret.

Illustration tirée du magazine Jane's Intelligence Briefing, 1997 - No. 1: "Un engin qui pourrait être propulsé à Mach 14."

C'est en consultant les archives de la Bibliothèque du Congrès, qu'il a découvert ce 'Budget du DOD pour l'Année Fiscale 1994'. En janvier de chaque année, un tel document est produit devant la Chambre; il est sous-titré : 'RD T&E Programs (R-1)', ce qui signifie 'Research Development Test & Evaluation Programs R-1'. Celui de 1994 représente 24 pages. Il liste tous les programmes en cours. Dans celui-ci, on remarque des programmes qui ont pour noms 'Senior Year' et 'Forest Green'. Aucun détail n'est donné, et le poste des dépenses est laissé en blanc. "Ce qui m'a amené à penser", raconte Schratt, "que nous avons un second programme secret, confié à un contractant privé, hors de tout contrôle du Congrès."

LMH reprend : "J'ai interviewé plusieurs ingénieurs retraités qui faisaient partie des Skunk Works (Lockheed ), et qui ont travaillé sur ces programmes; ils m'ont déclaré que des engins capables de voler avaient été aboutis. Certains utilisaient l'effet Biefeld-Brown."

Le rapport publié sur EarthFiles.com est relativement détaillé. Une des raisons mises en avant, qui explique comment Michael Schratt a peu à peu étayé sa thèse, est que plusieurs ingénieurs ont accepté de parler parce qu'ils supportaient mal de constater que l'industrie civile ne bénéficiait jamais des technologies développées pour les militaires. C'est par exemple ainsi qu'il a eu connaissance d'un rapport de Northrup Grumman Corp. daté de 1968, qui explique qu'en chargeant électriquement le bord d'attaque de l'aile d'avion, on peut réduire la trainée d'environ 60%, et donc réaliser une économie considérable de carburant. - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1346&category=Environment

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.