Didier de Plaige

Mercredi 7 Novembre 2007

novembre 7th, 2007 Posted in Novembre 2007

Ed Komarek, déjà cité ici à plusieurs reprises, offre sur OM des perspectives intéressantes pour apprécier la récente diffusion du supposé 'Briefing de Reagan : "L'affaire Serpo ressemble à l'une de ces opérations sophistiquées de désinformation qui nécessitent le concours de multiples personnages, organisés pour former une équipe. Les anciens se souviendront de l'opération de déstabilisation montée par l'AFOSI, qui avait visé Paul Bennewitz. - http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Bennewitz - Bill Moore avait admis par la suite avoir également joué un rôle dans l'opération. Bennewitz avait fini par craquer, et il ne s'est jamais remis d'un grave déséquilibre mental. Aujourd'hui, Victor Martinez pourrait ne pas s'être rendu compte, en étant instrumentalisé par le groupe DIA-6, que Bob Collins pourrait bien être son unique garde-fou."

Tout cela peut paraître un peu ardu, aussi Ed Komarek explique : "Il est bien possible que Bob ait vu juste, et qu'on soit en face d'une opération de désinformation plutôt bien documentée, destinée à détourner l'attention des débutants à l'égard de son livre 'Exempt From Disclosure'. Je pense que Bob Collins s'est approché d'un peu trop près de la vérité, et que cela dérange le confort de certains personnages bien informés, tout comme Paul Bennewiz dans les années 80. Cette fois la cible pourrait bien être le Capitaine Collins et son livre."

"Quand on observe les échanges en marge de la liste de Victor, on constate que celui-ci ignore malheureusement les avertissements de Collins. Il y a deux scénarios possibles : soit le groupe DIA-6 dit la vérité, soit il intoxique. Si les prétendus Messages s'avèraient faux, il suffit de constater dans quel état émotionnel se trouve actuellement Victor pour comprendre qu'il est en danger. Si ces révélations sont véridiques, alors Victor peut légitimement se réjouir et même se donner de l'importance. Je souhaite toujours le meilleur, mais je me prépare au pire."

"Seulement, si j'étais à la place de Victor, je m'investirais sérieusement dans des recherches sur les opérations de désinformation, en m'intéressant d'assez près au cas Bennewiz. Depuis cette époque, le public n'a toujours pas réalisé l'étendue des rivalités entre différents personnages clés qui pour certains font partie du gouvernement tandis que d'autres sont à l'extérieur. Si Serpo s'avèrait être une arnaque, beaucoup d'innocents seront touchés, et découragés de toute implication future dans les domaines de l'ufologie, ce qui serait extrêmement dommageable.

Je pense que ce qui s'est déjà produit peut arriver à nouveau. Souvenez-vous du diction : 'Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier'... Il est bon de se diversifier. Je joue un peu sur les marchés boursiers, et quand tout le monde s'emballe sur une valeur, je sens qu'il est temps de vendre. Il ne faut pas non plus s'attacher à ce qu'on possède. Quel rapport entre la psychologie des marchés et l'ufologie ? Je n'achète pas les histoires du DIA-6, je mets en vente. Je me garde de conclusions hâtives, je patiente et j'analyse les valeurs, que ce soit à la bourse ou dans les cas d'Ovnis, en attendant que les preuves s'accumulent dans un sens ou dans l'autre. J'espère me tromper dans ce cas, parce que je préfère voir le bon côté des personnes que je fréquente."

Il n'est pas inutile de rappeler que l'affaire Serpo a commencé il y a exactement deux ans, alors même que le livre du Capitaine Robert Collins, 'Exempt From Disclosure', venait tout juste de sortir. Le même Victor Martinez avait été crédité comme "Editeur" de la seconde édition.

Il y a une certaine effervescence sur la scène américaine, en ce moment : la prochaine émission de Larry King sur CNN, qui aura lieu vendredi 9 novembre, a été en partie conçue par James Fox, auteur de documentaires. Il coordonne également une réunion au National Press Club de Washington quatre jours plus tard :
"Le phénomène Ovni est réel. Il est mondial. Des Experts de sept pays vont témoigner au National Press Club le 12 novembre. Le modérateur de la réunion est l'ancien Gouverneur de l'Arizona Fife Symington (Rep.). Le Groupe va appeler le Gouvernement Américain à Ré-ouvrir l'Enquête." Il y a trois français dans le Groupe :

Fife Symington, ancien Gouverneur de l'Arizona, Modérateur
Ray Bowyer, Commandant de Bord, Aurigny Air Services, Channel Islands
Rodrigo Bravo, Commandant de Bord et Pilote de l'Armée de l'Air du Chili
Général Wilfried De Brouwer, ancien Vice-Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air de Belgique (Ret.)
John Callahan, Chef des Accidents et Enquêtes pour la FAA, dans les années 80 (Ret.)
Dr. Anthony Choy, fondateur en 2001 de l'OIFAA, Armée de l'Air du Pérou
Jean-Charles Duboc, Commandant de Bord, Air France (Ret.)
Chuck I. Halt, Col. USAF (Ret.), Ancien Directeur, Inspections Directorate, DOD I.G.
Général Parviz Jafari, Armée de l'Air d'Iran (Téhéran 1976 - Ret.)
Jim Penniston, TSgt US Air Force (Ret.)
Dr. Claude Poher, Centre National d'Etudes Spatiales, fondateur du GEPAN
Nick Pope, Ministère de la Défense britannique, de 1985 à 2006
Dr. Jean-Claude Ribes, Centre National de la Recherche Scientifique, France, 1963-98
Commandant Oscar Santa Maria, Armée de l'Air du Pérou (Ret.)

Larry King quant à lui devrait recevoir sur CNN le 9 novembre : le Lieutenant-Colonel Charles Halt (USAF Ret.), Jim Penniston (USAF Ret.), Nick Pope, John Callahan, Fife Symington III, Jacques Patenet (GEIPAN), l'astronome James McGaha, et l'auteur de documentaires James Fox - "Out of the Blue" : http://www.outofthebluethemovie.com/

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.