Didier de Plaige

Mardi 23 Octobre 2007

octobre 23rd, 2007 Posted in Octobre 2007

Certains ont parlé d'une possible expérience psycho-sociologique avec cette affaire de Drones et le Rapport CARET. Si c'était le cas, l'échantillon des cobayes n'est pas très étendu... Mais supposons. Dans ce cas, l'opérateur ne manquerait pas de visiter quotidiennement tous les forums concernés, et il serait assez facile de l'identifier en croisant les logs (journaux de fréquentation) de ces sites au cours des six derniers mois, ce qui semble assez irréalisable. Habituellement, l'initiateur d'un tel projet reste en marge de l'expérience. Mais puisqu'il a déjà amplement orienté et alimenté le sujet, rien ne devrait l'empêcher d'injecter de temps à autres quelques relances, en incarnant l'un des participants...

Les propos énigmatiques de Atto sur Open Minds seraient-ils un exemple de cette manipulation...? "En me basant sur mes expériences avec le codex, le sens de l'ensemble des symboles présentés sur la Planche du Langage peut représenter quelque chose comme 250 pages de traduction en langue anglaise. J'ai été intéressé de voir que la publication du codex CARET concerne l'opération réactive du dispositif de couplage et PAS les systèmes secondaires. C'est l'indication pour moi que la main gauche n'est jamais informée de ce que fait la main droite.

Le codex de la Planche du Langage concerne le contrôle de l'induction magnétohydrodynamique des plasmas à haute fréquence qui ne sont pas directement refermés à travers le processus de reconversion. Ca concerne également la rotation du convertisseur tachométrique qui fournit précisément la valeur rotative de KERR, laquelle entretient les harmoniques requises. Dans son ensemble, le codex de la Planche fournit une excellente référence aux fonctions quantiques à l'horizon où survient la reconversion de singularité. De plus, il fournit le mécanisme descriptif qui propage l'effet quantique dans le macro milieu."

11August a lui aussi relevé ce message de Atto et le commente : "C'est intéressant, mais tu n'es pas assez explicite !
Si tu disposes d'une information qui pourrait faire avancer la recherche, merci de nous éclairer en étant moins sibyllin.
A moins que ce ne soient que des suppositions.
" - http://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_noir_de_Kerr

Atto a maintenant un nom - Nikola Romanski, ce qui mène nécessairement à son site web. Il a publié cette réponse : "Ca ne me gène pas de me répéter. Mais si vous attendez de moi des informations utiles, il vous faut poser des questions précises. Ce n'est pas insurmontable pour ceux qui ont les connaissances appropriées. Les autres deviennent rapidement agressifs. L'information dont je dispose ne m'a pas été offerte sur un plateau d'argent, aussi je ne vois pas pourquoi les autres devraient en bénéficier de manière systématique. (...) Je n'ai rien à cacher, la plupart des gens abandonnent en route parce que leurs connaissances sont insuffisantes pour progresser. Considérez-moi comme une porte, avez-vous les bonnes clés ?" ("La Machine Electrique Conçue pour l'Application de la Fonction Spéciale de Diamagnétique Cyclique / Superconducting Electrogravitation" - http://ufo.egrd.net/). Le site est graphiquement intéressant, quant au contenu il faudra attendre qu'un spécialiste s'y intéresse.

Peu après, Anakin_nEo sur le forum Ovnis-USA est parvenu à déchiffrer le message initial : "La Planche de CARET décrit donc un engin capable de générer un plasma MHD récupérable par vibration quantique du plasma. On a donc la description complète d'un mécanisme vibratoire à niveaux multiples et inter-reliés..
en clair : je génère un plasma dont la vibration est forcément aléatoire, je contrôle le caractère aléatoire comme par une rétroaction de typer contrôle de laser (feedback en temps réel), et hop! je transmet (mécaniquement ?) la vibration du plasma et la convertit en énergie.
Donc j'ai là un ..moteur a plasma.
Finalement un langage bien compliqué pour décrire une chose simple.
"

Mais Banzaï a une autre idée : il propose à Atto de répondre au questionnaire qui avait été rédigé pour Isaac, et laisse à 11August l'initiative de le lui adresser. C'est surement faisable, surtout si nous pouvons demander à Anakin_Neo de nous traduire les réponses...

Le site web développé par l'avocat de l'Oregon, Todd Schwartz, pour exploiter le matériel initialement mis en ligne par Isaac
- http://www.isaaccaret.com/ a fait l'objet d'une attaque... Le site miroir http://aliendrones.com/ renvoit une Erreur 404. Pour Anakin_nEo : "La page d'accueil serait mal codée en php ou conteindrait des éléments phph non-orthodoxes ou mal reconnus par les navigateurs classiques". Mais le site de l'opportuniste, comme le qualifie DrDil, semblait à l'abandon depuis le 25 juillet. Tout est revenu dans l'ordre quelques heures plus tard.

On pouvait s'attendre, en juin dernier, à ce que le concept d'invisibilité associé aux drones par Isaac conduise rapidement à enterrer toute l'affaire. Mais pas du tout. Parce qu'elle venait d'entrer par la grande porte des publications scientifiques, l'invisibilité ne faisait déjà plus sourire. Au train où progressent les recherches, suivant différentes techniques, on s'achemine même assez rapidement vers des réalisations concrètes. Ce thème intéresse les participants du forum Ovnis-USA, dont Anakin_nEo : "Actuellement, ça suppose une déviation des rayons lumineux ET le remplacement de la zone dégagée par une image de substitution. Je gage qu'un drone ayant cette faculté doit également posséder des capteurs de son arrière-plan... mais.. en 3D.. quel est l'arrière-plan ? .. une sphère complète. Dans les expériences japonaises, l'invisibilité est ciblée dans une direction donnée, certainement pas dans une sphère de 360 degrés..."

Flatron expose un rappel nécessaire des recherches en cours : "L'objet est introduit dans un cylindre assez particulier. Pas très joli même. Il est en plastique jaunâtre et mesure six centimètres de rayon. Aucune trace d'alimentation électrique. Plus précisément, il est constitué de dix cylindres concentriques sur lesquels on distingue, imprimées à la surface, de petites boucles en cuivre."

"Au centre, dans l'espace restant de quelque trois centimètres de rayon, est placé l'objet à rendre invisible. Evidemment cette structure n'est pas un revêtement camouflant qui imiterait les couleurs de l'environnement comme le fait un caméléon. Rien à voir non plus, si l'on ose dire, avec une illusion d'optique. Non, c'est de l'invisibilité véritable, reposant sur un principe révolutionnaire."

"Lorsqu'elles touchent ce cylindre, les ondes contournent le cylindre à la manière de l'eau autour du rocher dans le cours d'une rivière. L'objet, derrière son bouclier, est comme transparent. Aucune onde ne pénètre dans la petite niche. Enfin presque. Le spectre électromagnétique est large depuis les 'petits' rayons X de longueur d'onde inférieure au nanomètre jusqu'aux grandes ondes radio de plusieurs mètres, et si cette 'cape' détourne les uns, elle se fera traverser par les autres ou vice-versa.

Tout dépend grosso modo de son épaisseur et de la taille de ses petites boucles métalliques. L'expérience a montré qu'un objet placé à l'intérieur de cette niche est invisible à certaines ondes et pas aux autres. Actuellement l'objet reste invisible aux micro-ondes (des ondes de trois centimètres environ de longueur) et non aux ondes optiques (des millions de fois plus petites).

En effet, il s'agit de contrôler les ondes électromagnétiques d'une façon nouvelle et parfois paradoxale. Dans un matériau, les ondes agissent sur les électrons. Le champ électrique les agite linéairement d'avant en arrière, tandis que le champ magnétique les fait tourner en rond. En retour, cette perturbation agit sur la propagation de l'onde."

"Depuis les années 2000, ces métamatériaux sont à la mode et testés en diverses fréquences. Leurs paramètres peuvent même être négatifs (ce qui n'existe pas dans la nature) et ainsi tordre la lumière à l'envers pour donner de la réfraction négative.

Les physiciens utilisent, en théorie, un cylindre d'indice négatif pour faire disparaître un objet non pas dans le cylindre mais... à l'extérieur ! Ils réalisent tout simplement qu'une excitation placée près de la surface, comme une bougie, crée une réaction électromagnétique du matériau, qui en retour 'souffle' la bougie et la rend invisible.

On change la géométrie (en changeant le système de coordonnées), ce qui donne les caractéristiques électromagnétiques du matériau et donc ce qui oblige la lumière à choisir un chemin inhabituel. 'Tout se passe comme si le matériau réalise une transformation des coordonnées de l'espace', explique Ulf Leonhardt.

A l'intérieur, il se passe de drôles de choses. Certaines ondes se déplacent à rebours, traversant le matériau dans le sens inverse de la direction dominante. D'autres, contournant l'obstacle, vont en fait plus vite que la lumière..."

Quartz, toujours sur le forum du site : "Les drones auraient subi une panne ou un arrêt de leur système de camouflage car on nous dit qu'ils doivent être invisibles, en temps normal.

Les plantes ont parfois pour effet de changer la chimie du cerveau et donc agissent sur la conscience.

Une analogie simple avec le changement de fréquences sur un poste de radio qui permet de recevoir des stations différentes.
Nous percevons différemment la réalité.

De plus, nos perceptions peuvent changer sans l'aide de plantes ou de substances particulières. D'où la réflexion sur l'utilité de ces "drones", s'ils sont réels. Seraient-ils des émetteurs d'ondes 'hostiles' ou 'amicales' à l'être humain?

On peut extrapoler cette idée et dire que le camouflage (l'invisibilité) peut s'étendre à de grandes surfaces voire des planètes.
Imaginons que Jupiter soit une planète habitée, mais qu'elle soit camouflée par un système de protection qui nous leurre et nous fait croire à une géante gazeuse. Ca pourrait concerner Vénus, Mars ou la Lune.

Si une civilisation avancée existe, elle a les moyens de se cacher et de leurrer nos sens."

Le propre d'un espace de réflexion, c'est bien de poser sur la table ce qui nous passe par la tête. On voit ensuite ce qu'il en ressort. C'est pourquoi Tartar se risque sans hésiter : "Si les drones 'existent' et qu'ils sont invisibles la plupart du temps... serait-ce qu'ils appartiennent à une forme de matrice ? (je sais que ce raccourci est un peu rapide)."

Razor, sur UfoCaseBook, ne craint pas de faire sourire les esprits fermés : "Je connais un sujet psi qui a des capacités de vision à distance. Elle est très douée et a accepté de rejoindre mon groupe de recherches. Pour elle, la prochaine manifestation de drone aura lieu en Arizona. Ils sont à la recherche d'un minerai inconnu autour du cratère. Si le prochain drone apparaît en Arizona, alors vous saurez que c'est une personne fiable !!!"

Flatron nous recommande une curieuse video d'un jet invisible, proposée par SkyWatch sur You-Tube.. retirée peu après. Nous n'allons pas discuter de sa véracité, mais relever deux commentaires sur cette page :

Fontneau : "Il y a environ un mois, l'armée américaine a entrepris des essais consistant à recouvrir d'un polymère des engins volants comme le Prédator et le Halo-Proteus pour les rendre invisibles. Ces polymères se comportent comme des miroirs, qui réfléchissent leur environnement."

TwistedMexi : "Ils ont annoncé une expérimentation sur le design des jets, qui utilise des capteurs de nuances, de telle sorte que le jet adoptera la couleur ambiante. Donc... si l'engin est au-dessus d'un océan, et qu'il capte la couleur bleue, le dessus de l'avion deviendra bleu. La méthode des microscopiques-fibres optiques censées transférer la lumière de l'autre côté créait des distorsions dans l'air."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.