Didier de Plaige

Lundi 22 Octobre 2007

octobre 22nd, 2007 Posted in Octobre 2007

Il n'est pas évident de spéculer sur le comportement d'Isaac, ni de faire un pronostic pour la suite des évènements. Tomi01UK s'y essaye pourtant sur Open Minds : "Récemment, je me suis interrogée sur la fuite organisée par Isaac, et ses motivations. Lorsque les images de drones sont apparues, il a du se dire que le moment était venu pour lui de publier quelque chose.

Avant cela, il devait se demander comment rendre publiques les copies du diagramme, la Planche du Langage et la connaissance qu'il avait des symboles, sans pouvoir fournir un exemple des engins auxquels ça s'appliquait. Peut-on imaginer qu'il ait publié ces documents hors de ce contexte ?

Isaac nous a également dit qu'il souhaitait attendre de voir comment cette information serait reçue avant d'envisager de nous livrer d'autres éléments.

Nous avons un bon nombre de témoignages concernant les inscriptions sur les machines; si tout cela est vrai, il doit y avoir des centaines d'individus qui sont au courant de la même chose, et personne d'autre ne parle ni ne diffuse ce qu'il possède. Ce qui montre, si c'est vrai, que cet aspect du phénomène Ovni et les études auxquelles ça a donné lieu, ont été très efficacement occultés de la scène publique.

Il ne se passe rien actuellement, et c'est bien la situation décrite par Isaac. Il s'est muré dans le silence, observant les retombées de sa divulgation, et l'effet produit. Je pense qu'il a probablement été stupéfait de voir cette incroyable masse de travail qui a été fournie par les chercheurs.

Si cette affaire de drones est véridique, nous devrions recevoir d'autres informations dans le futur, la question n'est plus que de savoir quand ??"

De nouveaux participants viennent en permanence rejoindre les forums, mais tous ne prennent pas le temps de lire tout ce qui précède. C'est parfois pénible de voir certains se comporter en déboulonneurs superficiels comme CARETbust sur UfoCaseBook, qui placarde dans l'en-tête de son premier message : "*****LA VERITE***** !" et produit une image géante de Capitola passablement dégradée en guise de 'preuve' d'une incohérence majeure.

Il suscite quelques réactions indignées des habitués, puisque cette portion de l'image, qui montre simplement deux cables torsadés, a déjà été étudiée dès le mois de mai dernier, comme le rappelle NodNunk..

Une conférence sur la Vision à distance a eu lieu à Las Vegas ce week-end, avec entre autres la participation de Jacques Vallée et Paul Smith. - http://www.rvconference.org/

Lors de son récent entretien sur Coast to Coast AM avec George Noory, Jacques Vallée a dénoncé la mentalité de certains sceptiques "ceux qui refusent d'analyser les faits, les mêmes qui refusaient de considérer l'utilité des satellites pour la recherche scientifique, ou ceux qui déclaraient que le développement de l'informatique serait une perte de temps..."

Il s'oppose à cette idée selon laquelle un phénomène qui ne serait pas d'origine terrestre devrait être nécessairement expliqué par une manifestation extraterrestre : "Il y a quantité d'autres possibilités. Le point essentiel, c'est que nous ne comprenons pas le temps et l'espace. C'est une bonne occasion de développer de nouveaux modèles en physique. Ce que le phénomène nous montre vraiment, c'est que notre univers est un sous-ensemble de quelque chose d'autre."

La seconde partie de l'entretien, avec Paul Smith (auteur de "Reading the mind of the ennemy"), montre comment Jacques Vallée s'est trouvé mêlé dès le début aux recherches du SRI avec Rusell Targ et Harold Puthoff, en raison de sa formation en informatique et technologies de l'information. Assez rapidement, les recherches du SRI ont été classifiées, et Paul Smith témoigne que bien avant la mise au point d'une méthodologie, les objectifs de l'Institut avaient été recadrés par les militaires.

Pour la première fois sans doute, Jacques Vallée révèle qu'il a lui-même été formé par Ingo Swann, l'un des grands praticiens de la Vision à Distance. Ce qui relie pour lui le Remote Viewing et l'étude du phénomène Ovni, c'est encore notre incompréhension des notions de temps et d'espace. Par ailleurs, en réponse à un auditeur de l'émission, Vallée ne verra pas d'objection à envisager le voyage temporel pour résoudre la question des distances.

Vallée explique son intérêt initial pour la parapsychologie en déclarant que les scientifiques devraient tous avoir une curiosité naturelle pour l'inexpliqué. Plus particulièrement, il a réalisé "comme l'indique la physique quantique, que la réalité se construit selon des processus statistiques, et que la conscience joue son rôle en modulant ces processus."

Il reconnait que le rôle des agences de renseignement a été crucial pour la poursuite des recherches au SRI, mais en même temps qu'elles avaient exercé une pression trop contraignante, avec leur exigence de fiabilité incompatible avec la composante humaine des expériences.

Vallée est d'avis que les gouvernements devraient maintenant révéler au public toutes les données dont ils disposent. Il raconte comment, du temps de sa collaboration avec le Professeur Allen Hynek, ils s'étaient aperçus que des rapports très signifiants disparaissaient systématiquement des dossiers : "Il y a des centaines de cas de ce genre, toutes les affaires qui sont particulièrement bien documentées demeurent introuvables. Par exemple, en ce qui concerne la France, qui a officiellement publié ses archives, je suis particulièrement bien informé pour vous dire qu'ils ont mis de côté certaines affaires." Il suggère d'ailleurs en direct à Paul Smith de tenter une expérience de vision à distance avec ces rapports cachés pour cible...

Jacques Vallée donne cet exemple français sans préciser davantage : "Le lendemain d'une observation, les militaires ont débarqué, avec tout le matériel d'analyses qu'on puisse imaginer... Ensuite, vous ne retrouverez jamais la trace de cette enquête. Même chose aux Etats-Unis, au Brésil... Le plus souvent ce sont des cas de Rencontres Rapprochées, avec des empreintes au sol, parfois du matériel est récupéré. Ces cas devraient être montrés aux scientifiques. C'est ce qui changerait leurs opinions." Il explique : "L'info passe des militaires aux politiques, et pour les politiciens, il n'y a rien à gagner à révéler aux populations ce qui pourrait être une préoccupation supplémentaire. J'estime qu'il est stupide de prétexter qu'il faut préserver les gens d'une éventuelle panique; ils sont bien plus mûrs qu'on le prétend." Cependant, il reconnait qu'il ne suffit pas pour un gouvernement de disposer de preuves pour avoir une vision globale de ce qui se passe : "On voit le Soleil tous les jours au-dessus de nos têtes, mais il y a bien des choses que nous ignorons dans son fonctionnement. Ou encore, c'est comme si on donnait une puce d'ordinateur à un homme du XVIème siècle..."

Officiellement, le Projet StarGate commencé en 1977 a été abandonné par la CIA en 1994, sous la pression du Congrès US. Il avait recruté et formé jusqu'à 23 sujets d'expérimentation.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.