Didier de Plaige

Vendredi 19 Octobre 2007

octobre 19th, 2007 Posted in Octobre 2007

Mon petit 'Bilan provisoire' publié hier a suscité quelques réflexions sur le forum Ovnis-USA. Flatron pense que sans nouveaux éléments, "nous allons continuer de stagner (ce qui est logique). Je trouve regrettable que LMH n'ait jamais diffusé tous les clichés en HR qu'elle possède et ce sera pour moi un des points regrettables de cette affaire (est-elle manipulée ?) et cela nous montre tout le chemin qu'il reste à faire dans notre domaine pour que tous les chercheurs puissent enfin oublier leurs 'égos' et intérêts propres au profit de la communauté. Si nous avions eu ces clichés, je pense que l'histoire du 'CGI ou non' serait classée avec un taux de certitude de 100% à l'heure actuelle.

Personnellement, si je devais conclure temporairement, je pense que ces drones sont issus d'une technologie extraordinaire que nous possédons depuis (très) longtemps et issue d'une connaissance Alien (d'où qu'elle vienne). Ce qui nous laisse envisager ce que cette armée "qui n'a pas de nom" est capable de mettre en oeuvre.

Mais au fond de moi, j'ai comme l'impression que le premier drone était réel et qu'il a dû bien embarrasser "ses propriétaires", pour le second modèle (avec la cage) j'ai trouvé sa forme dès le départ beaucoup plus suspecte. Si je devais avoir un sentiment profond sur cette affaire, je dirais que le premier drone était réel et qu'il existe vraiment, tandis que le second modèle et les planches d'Isaac sont peut être une opération de désinformation (basée sur des documents authentiques hors contexte et surement de vrais photos mais mis en scènes volontairement) destinée à perdre les ufologues que nous sommes et à donner une dimension plus "folklorique" à cette affaire (voir tous les montages et animations qui ont défilé).

Il aurait été possible à une agence de debunking de sortir les Planches de diagramme d'un carton ou d'une chambre forte, de les coller sur les flancs d'un drone et de mélanger le tout avec un générateur anti-gravité - qui semble absent du drone - pour noyer les ufologues. Au bout du compte, nous sommes dans une sorte d'impasse.. le moment peut être de revenir aux tous premiers clichés de cette affaire, qui sont à mon avis authentiques."

Diouf est à 100% du même avis : "J'ai tendance à croire un peu plus l'histoire de Serpo, à cause de la 'mise en place' élaborée par Anonyme et les 5 anciens de la DIA, relayée par Victor, Bill Ryan, le site internet....
Toute cette tuyauterie d'acheminement vers le net avait rendu l'histoire et sa source plus intrigante (à mon avis).

Pour les drones : il y a d'abord les photos - la 1ère me semble rélle - et si c'est également une divulgation, la mise en place est tout aussi élaborée, avec les documents d'Isaac publiés 6 semaines après les premières photos. Ils ont vraiment été le facteur déclenchant des recherches super pointues, etc...

Bien sûr, il y a eu la dose de poison habituelle avec la 'plausible deniability' (on ne peut rien prouver), nourriture bénie des déboulonneurs qui furent servis à souhait; mais n'oublions pas que c'est souvent la marque d'une véritable divulgation.

Imaginons tout cela sans les documents d'Isaac et c'est une histoire qui serait finie, (non élucidée); ça n'aurait pas duré aussi longtemps (toujours à mon avis)."

crédit : UfoCatcher

Diouf ajoute cette note personnelle qui rejoint mon propre constat : "Ce que j'ai trouvé de plus intéressant, c'est l'élan spontané, généreux, gratuit, de toutes les personnes qui participent aux recherches, et l'évolution de ces groupes de travail !
Merci 11August, OTF, Banzai et tous les autres. Ils ont fait beaucoup pour nous démontrer les possibilités d'un travail de recherche sérieux. C'est une nouvelle génération de collaboration entre chercheurs en ufologie. L'observation des comportements des membres sur les forums est aussi passionnante, que l'on soit membre ou non. C'est toute une étude sociologique en soi, et de là à ce qu'il y ait des thèses de maîtrise ...c'est une idée.

Des amitiés se forment, on a vu comment un seul membre peut changer l'atmosphère de 2 forums (je pense à Saladfingers sur OMF et Ufocasebook); on perçoit les esprits d'ouverture, les entêtés, et les changements d'opinions au fil des évolutions. Tout ça est fascinant et enrichissant."

Tartar est en veille quotidienne sur une dizaine de sites. "Mais depuis que DdP a mis en ligne OVNIS-USA, c'est celui que je consulte en premier. Merci donc à DdP et aussi à 11August, qui ont par ailleurs la grande qualité d'être concis et d'écrire un excellent français."

Anakin_nEo n'exclut pas une nouvelle vague de type belge "car au moins quelques cas ont été repris et sont étonnants et ce dans plusieurs pays, France, Belgique, Luxembourg, Angleterre, Hollande et Danemark. Je veux dire que les drones et les marquages s'inscrivent peut-être, comme dans le film Sign, dans une logique plus vaste qui nous échapperait encore et dont les autres manifestations (survol des zones aéroports et aussi de centrales électriques et atomiques ces derniers mois...) sont la marque d'un repérage.

Le fait que ces drones soient désormais visibles est également le signe d'un regain d'activité.La question reste donc pourquoi cette zone-là, précisément, dans cet ordre d'esprit, et /ou.. qu'est-ce qui pourrait être sensible énergétiquement parlant pour la Californie dans le polygone où se sont manifestés les drones. Car pour ma part si on exclut l'idée de fake et de manipulation, ce genre de manifestations est forcement hostile."

Pendant ce temps, le forum UfoCaseBook a vu arriver un nouveau déboulonneur assez ambigu : TurkoMan admet sans réserves la possibilité de l'invisibilité des drones, cependant il réfute catégoriquement leur existence "parce que les documents évoquent l'antigravité... mais c'est un phénomène qui n'est pas reconnu par la communauté scientifique ! Elle devrait en être informée si Caret avait été au courant du phénomène." Il a été facile à Latitude de lui répondre : "Ce n'est pas parce que Caret a eu affaire au phénomène d'antigravité qu'ils ont pu déterminer comment ça fonctionnait. En outre, Caret était un projet secret, en marge de la science officielle." Si l'on écoute certains anciens du Sandia National Laboratory (SNL) et du Los Alamos National Laboratory (LANL), deux laboratoires nationaux basés au Nouveau-Mexique, par exemple, certaines de leurs réalisations auraient plusieurs années d'avance sur les recherches publiques.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.