Didier de Plaige

Dimanche 26 Août 2007

août 26th, 2007 Posted in Aout 2007

JTP, dont on a déjà apprécié les Transformations de Fourier sur Open Minds, a fait le point sur ses recherches :

1) "Les images de Capitola n'ont pas été prises avec un Minolta DiMAGE X..."
2) "...ce qui veut dire que les données EXIF sont inexactes."
3) "Les informations sur "Focale", "Nombre-F" et "Temps de pose" ont été enlevées; ni Photoshop ni Flickr se suppriment accidentellement ces données."
4) "Le flou sur les images de Raj : PICT0013 et PICT0017 de même que sur 'bigbasin2.jpg' de Stephen est artificiel et généré sur ordinateur..."
5) "...ce qui veut dire que le bruit de l'image l'est également."
6) "Les images de Capitola et de Big Basin proviennent probablement de la même source; on y retrouve les mêmes imperfections."

"Cependant, il reste quelques questions non-résolues" :

a) "Si un faussaire avait photographié une maquette, pourquoi n'aurait-il pas utilisé un vrai Minolta DiMAGE X ?"
b) "Le faussaire a certainement beaucoup de talents, aussi pourquoi n'a-t-il pas essayé de reproduire les caractéristiques d'un Minolta DiMAGE X, en plus d'en avoir indiqué la résolution, ni manipulé les autres données ?; par exemple, il n'a pas éclairci le centre de l'image, bien que ça lui aurait été facile sous Photoshop."
c) "Si c'était un canular sous CGI, qui peut expliquer le très léger flou de mouvement sur l'image PICT0018 de Raj, qui est soit réel, soit suppose de recourir à un procédé beaucoup plus sophistiqué que dans les images PICT0013 et PICT0017 ?"
d) "Comment expliquer que les photographies de Chad sont totalement exemptes de tricherie ? Au contraire, la surexposition du ciel renforce les contours du drône de manière très naturelle, et le très léger flou de bougé qu'on retrouve sur la plupart des images ne dénote pas la moindre trace de traitement."

JTP conclut : "Un scénario (peut-être un peu alambiqué) consisterait à considérer que les images de Capitola et de Big Basin ont été diffusées par un informateur, sous couvert d'une banale manifestation d'Ovni. Dans ce cas, il aurait pu lui être nécessaire de retoucher quelque peu les données pour éviter de se faire prendre; nous aurions donc des images vraies avec un vernis de mensonge."

Le premier observateur à commenter ces conclusions est OnTheFence :

"Les images de Raj/Capitola ont suivi ce parcours :
1. Raj a pris les photos avec l'appareil de son beau-père,
2. Le beau-frère de Raj les lui a envoyées par email,
3. Raj les a placées sur un compte Flikr

Nous n'avons aucune info sur ce qui s'est passé à l'étape N°2.
Il est donc assez prématuré de conclure quand il nous manque des informations essentielles.
"

Ensuite, 11August rappelle que le compte Flickr de Raj a été notoirement piraté après qu'il y ait déposé ses images. "Il est possible que le braqueur ait manipulé les données EXIF. Si c'est le cas, rien n'empêche que les originaux aient été pris avec un Konica Minolta DiMAGE X50 ou X60, puis réduits au format 1600x1200. Ca expliquerait aussi pourquoi Linda Moulton Howe a parlé d'un appareil Konica Minolta et pas seulement d'un Minolta, sa seule appellation jusqu'au modèle X50."

Il est donc assez délicat de tirer des conclusions sur des images qui étaient mal protégées. Est-ce qu'on saura un jour ce qui avait motivé cette intrusion dans le compte de Rajinder ? Il existe des milliers de comptes Flickr/Yahoo, mais très peu contiennent des documents aussi sensibles. On ne force quand même pas les archives d'un abonné sans une bonne raison. En attendant, les déboulonneurs font l'impasse sur le rôle du visiteur et jugent plus facile d'accuser le témoin.

Rajinder avait lui-même publiquement indiqué dès le 20 mai qu'il avait ouvert un compte pour ses photos, en précisant l'adresse :

"Chose" BIZARRE dans le ciel à Capitola, CA... Bon sang, quest-ce que c'est ? (capitola)
"J'étais à Capitola avec ma fiancée, ce week-end, dans la maison de ses parents, et nous avons vu cette chose. Nous dînions avec sa famille, et ils l'ont vue également. Bon sang, qu'est-ce que c'est ? Est-ce que quelqu'un d'autre l'a vu ?!
J'ai pu prendre quelques photos, et j'ai ouvert un compte Flickr. Vous y trouverez d'autres infos.
"

Des images d'Ovnis inédites, une adresse pour trouver les photos... Les plombiers n'avaient plus qu'à entrer, dès le premier jour. Une fois les images très légèrement retouchées, les commanditaires n'avaient plus de souci à se faire : le moment venu, Raj serait facilement discrédité. Ceci n'est bien sûr qu'une hypothèse, toutefois plus abordable que celle de JTP. Autrement dit, un agent des pouvoirs en place, dans sa surveillance routinière sur les différents medias, découvre l'annonce de Raj sur la CraigList... Il en réfère aussitôt à son autorité. Laquelle constate qu'on ne peut pas fermer le compte de Raj... Le témoin pourrait en ouvrir un autre ailleurs, et la censure serait impossible à justifier. Donc le plus simple est de forcer le compte et de manipuler le contenu.. afin qu'il soit discrédité le moment venu par des incohérences placées dans les données cachées. Ensuite le compte est définitivement parasité, et les Ovnis remplacés par des images sexuelles : Yahoo n'a plus qu'une solution, fermer définitivement l'accès. Ainsi, il n'y a plus de trâces de l'effraction.

Une parenthèse pour noter que ce site Ovnis-usa est régulièrement visité depuis pratiquement ses débuts par des comptes web en (US) .Mil. C'est un travail de routine, auquel est affecté un agent qui ne doit rien négliger de ce qui relève de la sécurité et de l'image des Etats-Unis. Si j'annonçais ici que je viens de déposer des images sensibles sur un site public, protégé par un mot de passe, est-ce que je ne provoquerais pas la curiosité des autorités américaines ?

Quant aux photos de Chad, du même type de Drone, prises quelques jours plus tôt, leur crédibilité a été renforcée après l'examen minutieux de JPT : "Je suis pratiquement convaincu que nous avons des images d'objets réels, bien que certaines aient été retravaillées."

C'est pourquoi j'écris sur Open Minds : "Tous commentaires sur des images provenant d'un compte qui a été ouvertement piraté chez Yahoo/Flickr me paraissent déplacés.
Pourquoi un pirate s'en serait-il pris à ce compte, s'il n'avait une bonne raison de le faire ?
Depuis le 20 mai, lorsque Raj a annoncé publiquement sur la CraigList qu'il avait ouvert un compte Flickr pour y déposer ses photos, les pouvoirs en place ont jugé utile de réagir. Ils ont préféré ne pas supprimer le compte, ce qui n'aurait pas été très subtil. Au lieu de celà, il était beaucoup plus facile de trafiquer les données EXIF. En temps utile, Raj serait désavoué par les amateurs eux-mêmes.
"

Ce type d'action n'est pas sans rappeler la découverte du Mémo Cutler-Twining, aux Archives Nationales de Washington, par Stanton Friedman en 1985 : le Mémo fut trouvé entre des chemises de rangement, et il ne portait pas le numéro de série habituel qui pourrait le rattacher aux autres chemises contenues dans la même boîte. Une main anonyme était intervenue dans le classement pour y placer ce faux document afin qu'il soit découvert en temps utile et décrédibilise l'ensemble de la recherche.

Il y a autre chose qui complique l'analyse, et nous l'avions évoqué en juin dernier : le système Yahoo/Flickr modifie les données EXIF des images qu'on y dépose, dès lors qu'on accepte qu'elles soient adaptées aux capacités du service. Mais ça ne serait surement pas au point de remplacer les caractéristiques d'un appareil photo par un autre... Quoi qu'il en soit, les chercheurs travaillent sur des images qui ont subi plusieurs traitements.

11August est présent également dans ce débat : "Un faussaire intelligent n'aurait pas fait cette bourde de mettre des fausses données EXIF facilement repérables. Il aurait par exemple utilisé un véritable MINOLTA Dimage X avec une carte TIFF (contenant des données EXIF modifiables) et aurait pu faire toutes les modifications nécéssaires aussi bien sur l'image que sur les données EXIF, sans avoir à se soucier de l'artefact de compression JPEG, détectable."

Ivo5000, Modérateur sur OM, intervient parfois pour recadrer : "Le jury est toujours en délibérations... Faisons en sorte de maintenir le niveau des débats, ce qui signifie de rester objectifs et d'éviter les attaques personnelles.
S'il s'agissait d'un canular, il serait extrêmement bien réalisé et organisé, mais ça suppose un budget conséquent. Ce qui n'en ferait pas un canular au sens habituel.
" Il exprime l'idée qu'il s'agirait dans ce cas d'une désinformation menée par des professionnels.

Même si ses conclusions sont maintenant affichées, JTP rappelle avec humour quelques nécessités d'une telle réalisation : "Imaginez : des prises de vues dans 10 endroits différents (y compris une lightbox professionnelle en studio), la création méticuleuse de trois 'artefacts aliens' complexes (à remettre en état entre chaque prise de vues), aller suspendre le drone dans le parc de Big Basin sans le casser, préparer les 'témoins' pour leurs interventions à la radio, inventer un étrange nouveau 'langage' avec sa série de 'hiéroglyphes'..."

OnTheFence aimerait solder cette question de la taille des pièces de drones exposées sur le sol. Là où certains ne voient qu'une rayure dans le ciment, il joue le jeu du fil de pêche : "Si cette ligne marquée par les flèches était un fil de pêche (5 pixels de large, soit 0.008 pouce), alors le diamètre du plus grand anneau serait de 45 cms de diamètre, et il aurait fallu brosser le ciment avec une fine brosse à sable..."

La remarque est bien sûr un caillou dans le jardin de Ottoth. A ce propos, le français se contenterait bien de données EXIF inexactes sur les images de Rajinder pour déclarer classée toute l'affaire des Drônes, afin de décrocher sur une bruyante 'victoire'. C'est l'attitude classique de tous ceux qui sont engagés dans cette étude par esprit de compétition, en mal de prouver l'excellence de leur intellect. Mais il est significatif de constater le silence de Shadow sur OM pour comprendre que la question des données EXIF douteuses n'a pas valeur de preuve satisfaisante, même pour un sceptique militant.

Latitude, de UfoCaseBook, a retravaillé sa video du 26 juillet :

Chez ATS, le sujet est au point mort. Pjslug ressasse : "Cette histoire n'a jamais été couverte par les medias, on n'a pas vu de drones à la TV, rien n'a été fait publiquement pour déboulonner l'affaire. Pourquoi ? Pourtant ça n'a pas traîné avec les fausses videos de Haïti. Ca m'amène à penser qu'il y a autre chose. Ca serait passé dans les télés et le supposé faussaire aurait été débusqué. On est sans nouvelles des témoins. Auraient-ils été menacés ?"

Mais il n'est pas indispensable de menacer des témoins. Il peut suffire de répondre à leurs besoins, au cas par cas : une carte verte pour un prôche, une pénalité effacée, l'inscription dans une 'meilleure' université...

Avant de tourner la page, Ottoth avait tenté de démontrer que l'un des deux drônes de Big Basin était finalement de taille assez réduite; il lui suffisait de prolonger la ligne rouge pour le rapprocher du photographe... "Mais je n'ai pas eu le temps de terminer l'analyse.. JTP est certainement compétent pour le faire à ma place." 10538 vient de lui répondre : "Non. Je ne le vois pas comme ça. Son aspect délavé et l'affaiblissement des couleurs du drone indiquent qu'il est bien plus éloigné de l'observateur. Plus loin que l'arbre du milieu." En fait, Ottoth n'est pas tout à fait parti : "J'ai mesuré la valeur de flou et c'est beaucoup moins flouté que ça ne devrait être. La technique consiste à estimer la profondeur d'après le flou. Cet argument ne concerne pas l'affaiblissement des couleurs, qui est un autre argument - lequel dépend des conditions atmosphériques". Etc...

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.