Didier de Plaige

Vendredi 3 Août 2007

août 3rd, 2007 Posted in Aout 2007

La persévérance de 11August et son application sont remarquables : "Ma recherche cryptanalytique touche à sa fin. Il ne me reste plus qu'à demander l'avis de professionnel ce que je m'emploie à faire: j'ai envoyé des mails à deux éminents chercheurs à ce sujet.
Le postulat de départ est qu'il existe une clé d'encodage rendant ainsi possible de crypter (et décrypter) les lignes avec un chiffre polyalphabétique.
Première étape : déterminer la longueur de la clé - On essaie plusieurs longueurs de clef (1, 2, 3, ..., 20), jusqu'à ce qu'on trouve un indice de coïncidence supérieur à un "indice-plancher" de 0.06.
Deuxième étape : trouver la clef.
Nous mettrons cette phase en application seulement si nous pouvons déterminer une longueur de clé probable.
Dans le cas contraire, cela signifie que soit les lignes de symboles ne sont pas codées, et dans ce cas, on peut considérer qu'il s'agit d'une nouvelle forme d'expression, complétement originale et novatrice qui n'est donc pas cryptée, ou alors que les cryptages utilisés sont très élaborés (surcodage, longueur de clé égale à celle du texte, chiffre de vernam RSA, DSA...) ou que d'autres méthodes sont utilisées (hachage...)
Pour essayer de traiter les lignes de façon plus élaborée, je vais demander l'avis de professionnels
Dans ce cas, ma recherche personnelle sur le cryptage possible du diagramme s'arrêtera ici.

Personnellement, après ce travail, ma conclusion provisoire serait de dire que nous avons affaire à un véritable langage, structuré et constitué comme tel, avec des mots et des phrases mais pas au sens où nous l'entendons : plutôt comme une succession de fonctions bien précises et agencées en accord avec le noyau concerné et les liaisons avec les autres noyaux (un peu comme un langage informatique de programmation : "run", "go to", "if.....then..." , etc...
Maintenant, il nous faudra travailler plus en profondeur sur la signification propre de chaque symbole, en se servant de ma transcription et en étudiant attentivement leur emplacement, leur correspondances avec d'autres.... pas facile !!
"

JTP n'a toujours pas précisé ce qu'il entendait démontrer. Il est averti que le compte Flickr-Yahoo modifie les données EXIT des images qu'on y dépose. Mais il rappelle que "des données EXIF compromises ou même fausses n'impliquent pas que la photo soit truquée; ça complique seulement le fond de l'histoire. (Et qu'il s'agisse ou non d'un canular, je pense que la vérité derrière tout ça est vraiment extraordinaire)". Mais nous n'en saurons pas plus pour l'instant.

En attendant la suite, ce petit rappel concernant les témoignages :
Les images de Chad montrent les anneaux de base qui apparaîtront sur l'Inventaire
Les images de Rajman exposent des parties complémentaires avec leurs 3 pointes.
Les images de Stephen & Ty B. mettent en évidence des symboles et des fragments du langage.
Elles ont toutes été diffusées avant la publication du Rapport CARET, de l'Inventaire, et de la Planche des symboles.

Le passage qui suit est relativement technique, à la manière d'une enquête de police scientifique. JTP s'est maintenant concentré sur les photos de Big Basin prises par Stephen : "Ce qui est curieux, c'est que le phénomène de flou de mouvement qui affecte le bruit de l'image semble se produire également dans ce cas. L'analyse de Fourier confirme également l'existence du flou de mouvement. Cette transformation de Fourier ci-dessous a été réalisée en prenant divers échantillons sur des portions de ciel de la plus nette des images de Big Basin, puis en les fusionnant : on peut comparer le résultat à celui obtenu par une transformation pratiquée sur les images floues de Big Basin" :

"Le flou de mouvement apparaît comme un halo de forme ovale autour du centre de l'image, légèrement orienté dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, par rapport à l'axe vertical. Curieusement, la transformation de Fourier de l'image floue de Big Basin montre également des bandes verticales, comme sur l'image ci-dessous, qui a été produite avec le filtre Unsharp Mask" :

"Cette étude m'amène à suspecter un trucage, ou une tromperie, dans ces photographies.
En me basant sur cette analyse, je suis à peu près sûr que parmi les témoins, certains ne sont pas nets. Cependant, ce serait une erreur de conclure à une fraude globale à ce stade, parce que ça laisserait bien trop de questions non-résolues.
"

OnTheFence suit de près la démonstration, et lui demande : "Peux-tu expliquer ce qui produit ces bandes verticales ?
Est-ce qu'il est possible que ce phénomène provienne d'une interférence de fréquence ? Est-ce que c'est en rapport avec la rapidité du mouvement qui cause le flou, ou la quantité de pixels générés pendant le mouvement ?
"

JTP lui répond : "Je n'ai pas d'explication. L'effet de bandes semble n'être présent que dans les surfaces faiblement contrastées de l'image, comme le ciel. Si les bandes étaient causées par le flou de mouvement, j'imagine que ça devrait également affecter la transformation de Fourier sur le drone et le paysage."

Spf33 vient se joindre au débat : "Donc, celà implique que les photos originales ont été soumises à un flou après avoir été prises.... Il y a dans ce cas plusieurs hypothèses, à part la CGI, comme une rephotographie bougée d'une photo originale, un passage au scanner d'une photo tremblée ?
Si nous avons là des rephotographies de photos bougées, le bruit du capteur d'image ne devrait-il pas être flou ?
Je suppose que ça devrait également être le cas si on a essayé de créer un scan flouté; les capteurs d'image des scanners devraient créer un bruit qui ne soit pas flou.
J'en déduis qu'il peut s'agir d'un flou surajouté en CGI après coup.

Serait-il alors possible de prendre une image nette, servant de test, avec le même appareil, et d'utiliser divers logiciels pour surajouter du flou, puis de comparer le résultat aux photos de Big Basin et de Raj, pour voir si on obtient le même effet qu'avec l'algorithme utilisé en flou logiciel ?
Je sais que tu as regardé du côté des possibilités de flou de photoshop, sans rien trouver de ce côté, et mes propres tests assez limités avec la transformation de Fourier, avec un flou d'image 3ds max v8sp3, n'est pas parvenu à égaler l'effet des photos de Raj.
"

JTP : "Les commentaires de Spf33 me semblent corrects. Une possibilité reste ouverte, c'est qu'un léger flou en CGI ait été appliqué sur une photographie qui comportait déjà un flou de bougé. Dans les zones à fort contraste (comme le drône), le flou de bougé naturel pourrait masquer le flou supplémentaire, mais dans les zones à faible contraste (comme le ciel), le flou en CGI deviendrait visible. En réalité, je ne m'explique absolument pas pourquoi on aurait fait une chose pareille."

Spf33 risque une réponse : "C'est pour promener les enqêteurs ?
Le niveau de compression jpeg de toutes les photos peut-il affecter tes résultats ? Est-ce que des compressions successives sur une même photo (qu'on doit pouvoir détecter, selon ce que j'ai compris), peuvent empêcher d'analyser le bruit du capteur d'image ?
Je me demande également s'il serait possible de détecter le ré-échantillonnage de pixels sur l'une ou l'autre des photos ?
"

JTP : "Je ne peux répondre sur ce dernier point. Mais je te remercie d'avoir abordé la question de la compression. Après quelques nouveaux essais, je pense que les bandes verticales peuvent s'expliquer comme ça."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.