Didier de Plaige

Lundi 30 Juillet

juillet 30th, 2007 Posted in Juillet 2007

Il y a des moments dans cette recherche où un participant comme 10538, qui a toujours été en première ligne, peut avoir besoin d'évacuer les obstacles accumulés au fil des semaines : "Combien fois pendant le déroulement de cette saga nous sommes-nous trouvé du bon côté, tandis que les sceptiques ont du manger leur chapeau ? Ils ont prétendu que jamais on n'entendrait parler de Raj, et il est venu sur ce forum pour répondre aux questions. Ils ont déclaré que nous ne verrions plus de drones, il y en a eu d'autres. Ils ont affirmé que LHM se garderai les images en haute résolution, elle a commencé à partager. Ils ont dit qu'il apporteraient la preuve d'une création en CGI, ils n'y sont pas parvenus. Souvenons-nous du type qui avait prétendu avoir la preuve absolue que c'était une campagne de marketing viral pour Transformers... j'ai démontré que c'était faux. Qui est encore ici, et qui est parti se cacher ?
Laissons Ottoth poursuivre son fantasme de maquettes suspendues par des fils de nylon. Laissons-le imaginer tout ce qu'il veut, pourvu que ça lui permette d'évacuer la question d'une véritable présence aliène. Certains ne peuvent affronter cette réalité, et ils ont besoin de s'en inventer une autre, jusqu'à l'absurde, du moment que ça les rassure.
"

Pour Payt, observateur de bonne volonté : "Quand on s'accroche à une théorie, le problème est qu'on en devienne prisonnier, comme si on pensait se renier, ou perdre la face en y renonçant... C'est du moins comme ça que fonctionnent beaucoup de gens. Je ne suis pas certain que c'est le cas ici, mais quelques signes tendraient à le montrer."

Ce qu'il évoque avec précautions peut se constater dans une forme de précipitation, suivie parfois d'arrogance chez celui qui pense avoir trouvé : il lui semble alors que "les autres" - ceux qui refusent de le suivre - sont soit des adversaires de mauvaise foi, soit des personnes à côté de la plaque. Il y a un peu de cela chez SaladFingers par exemple. Ce besoin d'éclairer les autres, alors qu'il n'a rien démontré.

L'anglaise Tomi01UK pense que le fruit est mûr, et que la divulgation est prôche, mais elle s'impatiente : "Quand on additionne les données contenues dans le Rapport Cometa, le Projet Blue Book, les archives du MoD britannique... on devrait maintenant avoir assez de preuves pour déclencher une réaction dans le grand public. Si l'ensemble de la communauté scientifique ne se bouge pas non plus, c'est à se demander ce qu'il leur faut de plus." Elle n'a pas cité le Projet Révélation du Dr Steven Greer et de ses amis, qui pourtant ont rassemblé des heures d'interviews filmées. Cette collection de témoignages est extrêmement riche. Mais qui a regardé l'extrait de deux heures qui est disponible sur Google Video ? Réponse : 48.000 personnes à l'heure actuelle..

Quand on regarde ces interviews, on peut comprendre que l'apport d'Isaac n'est qu'un complément dans un contexte déjà bien documenté.

NewObserver n'intervient pas directement sur Open Minds. Mais j'ai la chance qu'il m'ait accordé sa confiance pour diffuser quelques éléments de sa réflexion. Ceci n'est que le tout début, pour situer le niveau :

Puisque nous en sommes à présenter de nouveaux chercheurs, je cite Sp qui vient d'arriver sur OM :

"Je viens de lire les documents d'Isaac et je suis très impressionné par certains aspects. J'ai souhaité partager avec vous des éléments de la recherche qui m'occupe depuis plusieurs années. Ce système de langage est par nature très semblable à ce que je développe avec mes associés. C'est un language informatique basé sur des relations figurées par des représentations. Notre système comporte un nombre 'infini' de symbôles, à la manière du supposé 'langage alien' de Isaac. Chaque symbôle en lui-même peut être 'connecté' afin de produire des symbôles plus complexes.

Nous avons aussi mis au point quelque chose d'assez semblable à l'"auto-éxécution". Mais nous sommes loins d'approcher le niveau quantique. Ni ce que Isaac qualifie d''holographique'. Nous utilisons une tablette PC (pour entrer directement les données) et le logiciel de la tablette interprète ces symbôles, et il compile des programmes TRES simples. La reconnaissance des symbôles est basée sur des principes géométriques. Le logiciel intègre une sorte de trace géométrique de chaque symbôle particulier; et l'indication de fonctionnement de certains symbôles pré-définis. (Ces symbôles pré-définis sont connectés aux symbôles particuliers auxquels nous avons attribué un sens).

Chaque symbôle particulier peut être représenté par chacun des autres symbôles. Ceci est réalisé par des techniques spéciales de présentation qui sont utilisées par notre équipe de programmation.

Le langage est purement fonctionnel; il n'y a pas à proprement parler d''interface' usager. Le langage lui-même est l'interface usager.

Nous en sommes au stade expérimental. Il nous reste encore beaucoup de choses à finaliser. Nous avons réalisé des tests sur des stations de travail sur lesquelles nous avions installé notre logiciel d'interprétation, et nous avons réussi à installer des topologies qui fonctionnent diagrammaticalement avec un logiciel en réseau, ouvrant et fermant des circuits, rien qu'en dessinant des symbôles.

Ce genre de systèmes basés sur des symbôles fonctionnels EST possible. De nouvelles avancées dans l'informatique quantique peuvent en faire une réalité."

Dougster me fait savoir par email qu'il a retrouvé un passage intéressant dans un des livres de sa bibliothèque : "Ca pourrait ressembler à la description d'un Drone en 1960."

"Ce livre est une compilation de 4 livres. L'un deux est titré "An Extraterrestrial Statement", et il avait été originellement publié sous le titre "A Spacewoman Speaks" par Understanding Publications Co., 1960

Part II
An Extraterrestrial Statement...pages 9-93 (par l'alien)
Chap. 4
Les "Soucoupes" Page 38
(4). Un engin en forme de beignet, dont le diamètre extérieur est d'environ 40 mètres, d'une épaisseur de 12 mètres, avec un trou de 8 mètres au centre. C'est ce qu'ils utilisent quand des observations scientifiques particulières sont nécessaires. En raison de la grande quantité de matériels de tests qu'ils renferment, on les a désignés comme des 'laboratoires volants'. Ils utilisent la force électro-magnétique, et vous n'êtes pas censés les voir sauf en de rares occasions.

Page 40 (la source de propulsion est décrite par l'alien)
La propulsion électro-magnétique obtient la puissance nécessaire en coupant les lignes naturelles de forces d'une planète. Ca fonctionne un peu comme vos générateurs électriques. L'engin s'aligne sur les méridiens magnétiques, de telle manière qu'il sera propulsé par un petit faisceau d'électrons. Les vaisseaux peuvent croiser les méridiens, ou se déplacer en formant un angle avec eux, tout comme nos voiliers quand ils 'remontent au vent'. Ce type de navigation ne fonctionne que sur certains corps planétaires, mais la planète ne sera pas nécessairement sur le même plan vibratoire.

Page 41
Le champ de diversion ainsi que la propulsion "électro-magnétique" créent une ionisation de l'air au-dessus et autour d'eux........... Dans certains cas, le vaisseau naviguera juste au-dessus du plan visuel des peuples Adamiques (de la Terre), et ils ne verront que la décharge de couronne."

(http://danielfry.com/index.php?id=1120)

Selon Dougster, cette information est tirée du livre "The White Sands Incident" du contacté Daniel Fry, Horus House Press - 1ère impression 1992. (Daniel Fry et ses récits ont été largement contestés : http://en.wikipedia.org/wiki/Daniel_Fry)

Ufonaut vient d'ouvrir un nouvel espace espace de recherches sur la frappe du Rapport CARET : "Il devrait être possible d'identifier le logiciel de traitement de texte et le matériel d'impression. Nous saurions plus précisément à quelle époque le document a été réalisé." Il n'est pas exactement parvenu à le recomposer à l'identique en utilisant le logiciel Word 2000 SP3, qui ne permet pas la justification exacte de l'original : "J'ai utilisé Franklin Gothic Book, corps 11 expanded 0.8 pt pour l'en-tête. Franklin Gothic Demi, corps 10, expanded 0.8 pt pour les titres, et du Palatino Linotype, corps 10, expanded 0.8 pt, pour le texte.."
Il a retrouvé par exemple un document produit par Xerox en 1978, qui utilise les mêmes polices que le Rapport CARET. Parmi les logiciels de l'époque, 10538 a cité WordStar et WordPerfect.

Intervenant hier soir sur la station de radio en Ondes Moyennes WCHE (Paranormal Cafe), Linda Moulton Howe a brièvement parlé des drônes, indiquant toutefois que les tirages qu'elle avait reçus de Ty B. pourraient provenir d'une caméra...

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.