Didier de Plaige

Jeudi 26 Juillet

juillet 26th, 2007 Posted in Juillet 2007

Curieux comportement chez l'artiste CGI SaladFingers : ses précédentes re-créations n'étaient pas 100% convaincantes, mais il aimerait faire savoir qu'il a créé d'autres drones sur sa machine, sans vouloir les partager. En fait, il vient de déclarer qu'il a toujours été dans le camp des partisans du fake. C'est juste dommage qu'il n'ait pas attendu de voir publiées les 11 autres images en haute-résolution, parce que ça lui aurait peut-être permis d'identifier un véritable élément à charge pour étayer son positionnement.

SaladFingers n'a pas que des admirateurs. Ce n'est pas en raison de ses positions, mais des effets de sa notoriété naissante : certains le soupçonnent d'avoir pris goût à produire des re-créations pour décrocher des contrats. Ils pensent qu'en se démarquant des ufologues, il apparaîtrait plus professionnel.

Dans un message personnel, NewObserver - du forum OM - apporte quelques précisions sur ses propres recherches : "Le chiffre 7129 n'est pas un vrai chiffre, c'est juste une onde, ou une vibration, comme une note, qui accorde les ondes électromagnétiques, on peut le trouver par plusieurs moyens. Les hiéroglyphes sur les diagrammes sont des instructions, ils sont la résultante de nombreux autres hiéroglyphes en amont que l'on ne connait pas, comme un résumé. C'est pourquoi Isaac avait l'impression d'être confronté à un alphabet infini. Les premières compilations d'instructions (des milliers de signes) se résument à quelques signes pour les instructions finales, tout ceci est dans une sorte de 'banque de données'. L'encre utilisée n'est pas anodine, elle se comporte comme la cire d'un 33 tours, car elle est elle-même un enregistrement d'informations. Je connais, ou disons que j'ai accès à l'énergie qui fait fonctionner tout ça. C'est du moins ce que j'ai expérimenté."

Il ajoute : "Les premières instructions sont des 'cartes de visites' qui invitent l'energie à participer à l'expérience, les secondes sont les centres névralgiques qui disent à cette énergie comment se comporter dans les divers compartiments, et les troisièmes sont des applications basiques sur l'objet désigné (dans la terminologie anglaise, 'élaboré') à cet effet, afin qu'il se comporte comme on le souhaite; ce sont les derniers signes, ceux dont on a eu connaissance par Isaac.
Les antennes de l'engin sont des capteurs (je les ai reproduites en miniatures sur mon modèle en plâtre), le tout passe par une banque sur laquelle les deux premiers niveaux d'informations ou signes sont reproduits avec une encre à mémoire (mélange de protéines et d'eau et de glucides).
"

Merlin, sur UfoCaseBook, avait remarqué depuis le 7 juillet que de l'encre magnétique est utilisée pour inscrire les chiffres sur nos chèques bancaires...

Schuyler sur ATS s'insurge : "Des textes indéchiffrables sur les parois de l'engin qui déterminent son fonctionnement, désolé, là c'est NON !"
Alevar lui répond avec humour : "Mais d'étranges écrans lumineux sur lequels s'affichent des textes et des images d'un bout à l'autre de la planète, et qui changent instantanément avec un bouton de commande... Désolé, NON PLUS ?"

Trewth essaye de se faire entendre : "Concernant les hiéroglyphes, ces E.T.s ont peut-être une avance technologique qui se chiffre en millions d'années... Alors je ne vois pas comment nous pourrions discuter d'une technique qui consisterait pour eux à encoder des instructions dans leurs supports."

Au sujet du fameux Rasoir d'Occam, Pjslug estime que l'explication la plus simple serait que ce rapport et ces images soient authentiques : "L'explication du canular est loin d'être la plus simple, parce que nous en sommes ici à 125 pages de débats, sans que personne n'ait apporté la moindre preuve à ce sujet. En fait, plus on en discute et plus les participants se rendent compte que tout ça pourrait être vrai. Certains d'entre nous avaient depuis le début le sentiment que c'est une affaire sérieuse, mais nous avons été submergés par toutes sortes de commentaires négatifs. Je suis heureux que la discussion reparte sur des bases saines."

OnlookerDelay est du même avis : "Ca fait environ deux ans que je consulte le site ATS, mais je m'y exprime très peu. C'est un forum qui ressemble à bien d'autres endroits où on discute des anomalies, mais les gens y sont dans une sorte de compétition comme une surenchère entre sceptiques. Il faut apprendre à filtrer tous ces bavards négatifs qui sont seulement là pour se mettre en valeur et qui font beaucoup de bruit."

FranckWorkman vient de découvrir le forum OM. Il émet une hypothèse amusante : "Je suis très impressionné par toutes ces recherches exposées ici. Si je travaillais pour le gouvernement, avec la responsabilité de découvrir les ressorts d'une technologie aliène, je ne manquerais pas d'utiliser toutes les ressources pour essayer de déchiffrer le langage et le fonctionnement de ces matériels. Si nos meilleurs scientifiques ne parvenaient pas à résoudre le mystère, alors en dernier extrémité je ferais exactement ce que Isaac à fait : je laisserais fuiter juste un peu d'informations, avec une histoire de ce genre, et j'attendrais de voir ce que les gens sur les forums peuvent apporter en réponse. Continuez comme ça ! Peut-être êtes-vous en train d'aider l'Oncle Sam à résoudre un puzzle grandeur nature."

SaladFingers a donc produit sa re-création d'une portion de la planche du 'langage' avec une version récente de Illustrator. C'est pour lui la preuve 'définitive' d'un trucage réalisé par Isaac. Les observateurs, comme MarkM, s'étonnent d'une telle assurance : "Encore une fois, ce n'est pas parce que qu'on parvient à reproduire quelque chose qu'on démontre une tricherie à l'origine. Il faudrait par exemple prouver qu'aucun logiciel en 1986 n'était capable de réaliser la même chose !"

Là où SaladFingers pense réellement avoir marqué un point, c'est dans le fait que les "branches" qui mènent aux noyaux aient gardé une épaisseur constante, alors que les diamètres des anneaux ne sont pas identiques :

Il faudra sans doute un peu de temps pour qu'un autre connaisseur s'applique à démontrer qu'un des logiciels de l'époque, comme AutoCAD, permettait de produire le même effet.. Le problème est plus compliqué qu'il n'y paraît, puisque tout le monde n'a pas sous la main un ordinateur de 1986 avec la bonne version du programme. Bref, c'est peu convaincant, ce que Banzaï exprime poliment : "Je pense que pour bien comprendre la conviction qui est la tienne, il faudrait savoir si tu a été en mesure d'écarter complètement les autres techniques de géométrisation proportionnelle. Et que tu expliques pourquoi Illustrator serait le seul logiciel à permettre de le réaliser comme ça..."

SaladFingers et Ottoth - qui n'a pas mis dix minutes pour le féliciter - sont visiblement motivés comme des chasseurs à l'affut d'un gibier. Ils feraient bien de s'assurer qu'ils disposent des bonnes cartouches.. 11August le félicite également, mais pas pour les mêmes raisons : "Très beau travail SF, ça ressemble vraiment à l'original. Le problème demeure de savoir ce qui était réalisable en 1986. C'est bon de savoir que Illustrator en est capable aujourd'hui, mais tu es loin d'avoir démontré le canular!"

Pour résumer, SaladFingers constatait que "les caractères diminuent de taille, mais pas l'épaisseur des raccordements..." Mais pourquoi le devrait-il ? Quelqu'un avait envisagé, il y a plusieurs semaines, que ces tronçons pourraient évoquer des changements de niveaux, ou des quantités d'énergie.. Si l'énergie doit être constante, par exemple, à cet endroit, pour se distribuer également sur tous les noyaux, indépendamment de leur taille, quelle preuve est apportée ? En fait, ne sachant rien de son fonctionnement, comment déterminer qu'un dispositif n'a pas été correctement représenté ?

En observant de plus près le travail de SaladFingers, on s'aperçoit que l'argument est vain : les figures représentent une succession de cinq épaisseurs de traits. Pourquoi faudrait-il que les traits n'aient pas la même épaisseur sous prétexte qu'un anneau est plus petit ? L'effet d'annonce, en laissant entendre la veille que l'on va publier un travail important le lendemain, aura produit quelques déceptions. L'artiste réalise qu'il s'est un peu emballé, puisqu'il conclura simplement : "Je ne suis pas certain que les anciens logiciels auraient permis de réaliser cette planche. Ce sera à vous de nous le dire."

C'est dans des moments comme celui-là qu'on ressent le mieux les tensions au sein des groupes, et les divergences d'intérêts, sur les différents forums, où les déboulonneurs sont à l'affut comme en attente de ramasser leurs mises. Quand 1111 sur ATS, ou TheShadow sur OM reviennent pointer leur nez, on se rend compte qu'ils sont davantage en quête d'une satisfaction personnelle que de savoir si nous allons vers un changement de société. A noter que 1111 qui avait été récemment banni pendant trois jours vient d'être définitivement exclu de ATS.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.