Didier de Plaige

Dimanche 13 Mai

mai 13th, 2007 Posted in Mai 2007

Ce témoignage du Lac Tahoe, publié hier, est repris aujourd'hui et popularisé par le site UfoCaseBook.

Rien n'indique si 'Chad' est l'auteur du second envoi - à moins d'une concertation entre les administrateurs de Coast2Coast et du site du Mufon, nous ne saurons pas si les adresses IP sont approchantes ou non. Si c'est le cas, en produisant un récit totalement différent, il aura décrédibilisé son affaire. En revanche, il se peut que Chad soit un témoin sincère, et qu'il se manifeste à nouveau pour confirmer qu'il se trouvait lui-même dans la région du Lac Tahoe en avril dernier.
Je viens d'écrire aux administrateurs de Coast2Coast et du Mufon pour leur demander s'ils pourraient envisager de se contacter, pour comparer les adresses IPs de leurs expéditeurs...
Les nouvelles images présentent un engin dont 4 bras sont visibles, qui forment des angles droits, au lieu de 5. Mais les premières photos avaient mis en évidence des sortes de charnières qui permettent de penser qu'un bras pourrait avoir été replié.
Fore a agrandi très fortement l'une des deux images, et il ne paraît pas satisfait :

"Il me semble que les images ont été retournées, parce que les bras de l'engin sont inversés. La seule façon de se faire une idée serait d'avoir accès aux originaux de la version en haute définition, afin de pouvoir apprécier la source de ces images. Cet "objet" semble avoir les mêmes dimensions que sur les premières photos. Mais je me demande pourquoi la personne qui s'est servi de ce téléphone cellulaire a choisi une faible résolution et si peu de profondeur de couleurs. Il m'apparaît aussi que l'image a été dégradée. (ramenée à 256 couleurs ?)"

Musado semble plus expert dans ce domaine :
"Fore, c'est toujours comme ça avec les caméras de téléphones ;)
J'ajoute que les zones de diffraction & les "effets de bandes" sont dus au zoom numérique qui est monté sur les caméras des cellulaires. Le zoom numérique procède par une "estimation" des pixels manquants, d'où les "irrégularités" constatées.
"

L'intervention de 10538 valide le contexte géographique :
"Je connais bien le Lac Tahoe. C'est à environ deux heures de chez moi, et j'y vais chaque été. Les images de Chad peuvent avoir été prises dans la région. Le paysage et la végétation coïncident bien. Le site de Tests du Nevada et l'Aire 51 sont à une distance d'environ 300 miles de Tahoe."
Quant à l'éditeur du site Ufo CaseBook, il ne manifeste aucun étonnement en nous livrant cette explication limpide :
"Je pense que c'est une sorte de dispositif servant à mesurer à distance les champs magnétiques terrestres."

Plus technique, RockSolidBrain sur le site ATS dispose d'informations précises :
"J'ai pu avoir accès aux données EXIF(*) des deux images. La caméra était un modèle MSM6500; en fait ça n'indique pas la caméra, mais la puce qui est utilisée dans les téléphones cellulaires.

La date de prise de vues est bien le 5/5/2007. Ma conclusion est que ces images ont bien été prises avec un téléphone portable. Les deux images ont été prises à un intervalle d'environ 5 secondes. La qualité est si basse qu'il n'est pas possible de déterminer si c'est une maquette ou un objet réel. La résolution 512x384 est un format standard pour les caméras miniaturisées. (4/3 en proportions).

J'avoue que je suis assez perplexe, parce que l'accès aux données EXIF n'est pas évident pour tout le monde, c'est difficile de le modifier, et il est très improbable que l'auteur du possible canular ait été au courant pour la puce et son matricule, etc..
Il est toujours possible de trafiquer les images par la suite, mais habituellement ça efface les données EXIF. C'est un cas très étrange.

Certes, la manipulation des données EXIF serait abordable pour un vrai connaisseur. Mais la plupart des gens ne sont pas au courant de ces choses. S'il s'agit d'un canular, alors nous avons affaire au plus génial expert que nous aurions rencontré. Dans ce cas ce serait un professionnel. Mais quel individu aussi talentueux risquerait de se griller dans une telle aventure ?
A ce stade, nous n'avons rien qui constitue une preuve TANGIBLE de fabrication. Je suis par nature un sceptique, et j'accorde à ces photos le bénéfice du doute.
"

(*) Wikipédia : L'Exchangeable image file format ou Exif est une spécification de format de fichier pour les images utilisées par les appareils photographiques numériques. Cette spécification repose sur des formats existants tels que JPEG, TIFF version 6.0 et RIFF format de fichier audio WAVE, en y ajoutant des balises de métadonnées. L'Exif n'est pas supporté avec les formats JPEG 2000 ou PNG.

La version 2.1 des spécifications date du 12 juin 1998 et la version 2.2 a été publiée en avril 2002.

Les balises de métadonnées définies dans le format Exif standard couvrent un large éventail de données, dont :
- Information de la date et de l'heure. Les appareils numériques enregistrent la date et l'heure de la prise de vue et l'insèrent dans les métadonnées.
- Les réglages de l'appareil. Cela comprend des informations statiques telles que la marque et le modèle de l'appareil et des informations variables telles que l'orientation, l'ouverture, la vitesse d'obturation, la longueur de focale, la sensibilité...
- Des informations géographiques provenant d'un éventuel système GPS connecté à l'appareil. En 2005, seuls quelques rares appareils supportent cette fonction.
- Description et information des droits d'auteur.

Cette affaire n'est pas sans rappeller un évènement survenu le 26 Octobre 1967, et signalé par Angus Brooks, un ancien employé administratif de la BOAC (British Overseas Airways Corporation) et ex-analyste photographique pendant le IIème Guerre mondiale :

"Avant qu'il se stabilise à l'horizontale, l'engin avait la forme d'un anneau circulaire central, d'où émergeaient de longues pales, l'une vers l'avant et trois autres vers l'arrière.

Lorsqu'il a ralenti pour se mettre en vol stationnaire, deux des pales arrières sont venues se placer sur les côtés de l'engin, au point que les quatres 'bras' se sont trouvés alignés en forme de croix autour de l'anneau central.

Quand il s'est immobilisé, l'engin a tourné de 90 degrés dans le sens des aiguilles d'une montre, puis il est resté statique, sans paraître affecté par un vent très fort."

Angus Brooks

Le constat des observateurs sur le changement de position des pales, entre les clichés de Chad et les deux nouvelles images du Lac Tahoe, ne serait donc pas une raison suffisante pour discréditer l'ensemble... S'il s'agit de la même technologie - terrestre - il faudra qu'on nous explique un jour comment la technique de vol de cet engin a pu être maîtrisée bien avant 1967.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.