Didier de Plaige

Samedi 5 Mai

mai 5th, 2007 Posted in Mai 2007

C'est au tour d'Ivo5000, Co-Administrateur de OM, d'intervenir à la suite de JakeReason la veille :

"Les différents joueurs se mettent en place, et rien n'est encore joué à ce stade, mais il semble bien qu'on avance. Nous comprenons que c'est assez frustrant de ne pouvoir vous donner une vue d'ensemble, mais c'est tout ce qu'il nous est possible de mettre en ligne à l'heure actuelle."

C'est finalement Gary S. Bekkum qui revient au premier plan dans ce nouvel article. Saura-t-il se rendre plus accessible cette fois ?

"Est-ce que le Ciel est en train de tomber sur la Tête de Chicken Little ?

Son nom : Dan T. Smith.

Dan Smith a rencontré toutes sortes de gens, dont un certain nombre de représentants de la Communauté du Renseignement américain, qu'ils soient actifs ou retraités, ainsi que leurs contacts politiques, comme Chris Straub, un ancien membre de la Commission du Sénat sur le Renseignement.

Il apparaît que Mr. Smith évolue à son aise au sein du corps d'élite des principaux partenaires du jeu mental "Espions, Mensonges, et Détecteur de mensonges." Il prétend être à la recherche de "La Vérité" concernant "Le Meilleur des Mondes Possibles", et dénigre tout ce qui se trouverait en travers de sa route. Son évangile s'oppose aux pouvoirs en place; il affirme qu'il est conseillé par une personnalité qui serait prôche des hommes de savoir dans le gouvernement.

Les activités de Mr. Smith apparaissent sous un jour nouveau tandis que les Etats-Unis d'Amérique s'éveillent aux dangers de l'échange informel des informations sur Internet. De nouvelles règles sont en place, et le petit jeu des espions évolue rapidement.

A présent le Ciel semble tomber sur la Tête de Mr. Smith tandis qu'il se livre à sa pratique du Blog en forme de jeu de pistes énigmatique.

Ainsi que nous l'avons déjà évoqué, le modus operandi de Mr. Smith consiste en partie à dévoiler, avec subtilité, mais ouvertement, la nature de son contact, l'exposant dénudé à la face du monde. L'Espion Nu a donc été identifié (*), mais qui lui prête attention, à part les incontournables membres des services de renseignement de ces agences dédiées au contre-espionnage international ?

Pour bien comprendre le dilemme de Mr Smith, il faut revenir une vingtaine d'années en arrière, pour retrouver une situation aussi énigmatique qui avait généré une confusion extrême et des dénonciations en tous sens entre organisations du renseignement, tout en impliquant des personnes privées, dans un effort délibéré pour saboter des enquêtes au sujet de l'intervention extraterrestre dans les affaires humaines. Bienvenue dans cet univers en demies teintes constitué de ruses et de chausses-trappes communément dénommées "les Véritables X-Files."

En toile de fond, il y a eu cette opération de couverture montée par l'AFOSI (Office of Special Investigations) de l'US Air Force, une discrète conspiration destinée à réduire au silence un homme qui s'intéressait aux phénomènes et aux signaux qu'il avait détectés au-dessus de la Base Air Force de Kirtland (**), et une séries de programmes top-secrets recourrant aux pouvoirs psychiques pour espionner les adversaires de l'Amérique. L'histoire a ensuite explosé avec l'arrivée d'un paquet contenant des reproductions photographiques de documents secrets concernant le MJ-12, qui le présentaient comme un groupe d'individus constitué pour résoudre le "problème aliène" peu après la fin de le IIème Guerre Mondiale. Un groupe de travail secret du gouvernement s'était attellé à la tâche d'examiner les implications d'une présence aliène, telle que le suggéraient les données ufologiques, y compris les anomalies enregistrées sur les radars braqués en direction de l'espace, qui avaient détecté les "Fastwalkers"; à la suite de quoi une investigation officielle du FBI avait été lancée pour déterminer si les documents MJ-12 étaient authentiques.

Alors, pour Mr. Smith, l'histoire allait pouvoir se dérouler, à commencer par l'exposition de sa relation avec l'Espion Nu. Par coïncidence, et selon une interview par téléphone avec l'Espion Nu, enregistrée par un chercheur basé en Grande-Bretagne, l'Espion Nu apparut en réalité comme un membre actif du Groupe de Travail du Gouvernement US sur les Ovni(s).

Pour ajouter au mystère, pendant l'interview téléphonique, l'Espion Nu a également livré l'identité d'un collègue qui fut le fondateur du groupe de travail, un homme que Smith affuble du pseudo de "CoR25." "CoR25" affrime n'avoir participé qu'à une seule réunion du groupe de travail, une affirmation qui est contredite par le témoignage de l'Espion Nu. Curieusement, l'Espion Nu prétend lui-même n'avoir assisté qu'à la première réunion.

"CoR25" a confirmé à des partenaires de Starstream Research qu'il était pratiquement certain que le contact avait eu lieu avec les aliens, en se basant sur des conversations avec quelques-uns des plus hauts représentants de la communauté du renseignement qu'il avait eu le plaisir d'approcher. Nous avons remarqué qu'il se trouvait parmi eux plusieurs anciens Directeurs de la CIA.

Ensuite est survenue cette affaire de l'examen au détecteur de mensonges (***), et une opposition a divisé les officiers de la CIA et représentants de l'USAF. Le recours au détecteur de mensonges a tout d'abord été nié par l'Espion Nu, puis il a laissé entendre que sa mémoire pouvait être défaillante lorsque "CoR25" a confirmé que la confrontation avait eu lieu.

Si un détecteur de mensonges est vraiment fiable, dans ce cas l'Agent Spécial de l'AFOSI Richard C. Doty, qui a publiquement prétendu que le Gouvernement US avait été en contact avec des représentants d'un autre monde, disait bien la vérité. Malheureusement, il se pourrait bien que cette question ne puisse être résolue qu'en ayant recours au procédé dernier cri de l'Imagerie par Résonnance Magnétique. Oh, et nous devrions mentionner au passage que Mr. Doty a été impliqué dans l'opération de couverture mentionnée plus haut, et qu'il a récemment été impliqué par l'Espion Nu comme étant l'homme qui se trouve derrière quelques récentes fraudes d'emails pour mouiller John Gannon, un membre du comité TIGER. TIGER, qui signifie 'Technology Insight Gauge Evaluate Review', est une démarche commune qui est née d'une requète de la DIA auprès de l'Academie Scientifique Nationale par le biais de l'AFSB (Bureau d'Etude de l'Air Force).

Si Mr. Doty est cette fois le bouc-émissaire, alors que fait Mr. Smith, alias "Chicken Little" dans cette désormais célèbre VOLIERE, qui rassemble des Officiers du Renseignement unis pour (ou contre ?) la divulgation de secrets gouvernementaux au sujet de nos amis et ennemis extraterrestres, est-ce qu'il s'aperçoit que le ciel lui tombe sur la tête ?

Si Mr. Smith a perdu la boussole, est-il une victime de la conspiration d'un TIGER de papier, impliquant des joueurs de haut-niveau dans le Gouvernement américain, dotés d'un solide sens de l'humour ? Ou bien Mr. Smith est-il balotté dans les vents de sa propre folie des grandeurs, devenant une fâcheuse épine dans le pieds de ces hommes qui seraient mieux employés à servir le pays et protéger la nation ?"

Commentaires : le Bekkum comme le Smith nécessitent malheureusement un lexique :

(*) L'Espion Nu est naturellement Ron Pandolfi, c'est un jeu élitiste que de sembler le dissimuler.

(**) Pourquoi Bekkum ne cite-t-il pas en clair les noms de Rick Doty et de Paul Bennewitz ?

(***) Pourquoi cette parenthèse voilée sur cet épisode du Détecteur de Mensonges, épreuve qui avait été imposée à Ron Pandolfi en 1985, suite à une affaire politico-commerciale avec la Chine ?

La seule avancée, me semble-t-il, est noyée dans un discours inutilement délayé :

"CoR25" a confirmé à des partenaires de Starstream Research qu'il était pratiquement certain que le contact avait eu lieu avec les aliens, en se basant sur des conversations avec quelques-uns des plus hauts représentants de la communauté du renseignement qu'il avait eu le plaisir d'approcher. Nous avons remarqué qu'il se trouvait parmi eux plusieurs anciens Directeurs de la CIA."

L'administrateur de OM a jugé opportun de republier ce jour un long document assez ancien du chercheur Bruce Maccabee, dans lequel celui-ci explique comment, le 13 avril 1993, il a reçu un appel téléphonique impromptu : "C'était Ron Pandolfi, un employé de la CIA que je connaissais depuis une dizaine d'années. Il m'a expliqué que j'étais sollicité pour rédiger une synthèse sur les Ovni(s) pour le Dr. John Gibbons, le conseiller sientifique du Président Clinton".

Note : Les noms de codes 'COR25' et 'COK25' utilisés par Dan Smith, qui désignent des agents du Renseignement de la Défense, correspondent aux noms de Volière "Bluejay" et "Pélican".

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.